Alexia Chartereau | FFBB

Alexia Chartereau

Message d'erreur

Warning : array_flip(): Can only flip STRING and INTEGER values! dans EntityCacheControllerHelper::entityCacheLoad() (ligne 73 dans /var/home/ffbb/public_html/sites/all/modules/contrib/entitycache/includes/entitycache.entitycachecontrollerhelper.inc).
EuroBasket Women 2021
"Hâte que ça commence"
A deux jours d'entrer officiellement dans le vif du sujet à Strasbourg, Alexia Chartereau, Marine Johannes et Sandrine Gruda ont répondu aux questions des médias.
Achetez vos tee-shirts France au nom des joueuses !
À quelques jours du début de l'EuroBasket Women 2021, et à quelques semaines des Jeux Olympiques de Tokyo, achetez vos tee-shirts Jordan avec le nom des joueuses de l...
Chartereau & Rupert : destins liés
Destins liés. Ensemble à Coulaines dans la Sarthe alors qu'elles étaient encore minimes, Alexia Chartereau & Iliana Rupert ont ensuite tout connu ensemble : le Pôle F...
Un choc pour enfin démarrer
Dernières équipes à ne pas encore avoir joué cette saison, Bourges et Lyon débutent mercredi au Prado pour un choc entre prétendants au titre et comptant pour la deuxième journée de championnat. Dans le même temps, Basket Landes reçoit Roche Vendée. Les deux matches seront diffusés sur LFB...
Sept internationaux présents au Lab
Quatre joueuses de l'Equipe de France féminine (Sandrine Gruda, Endy Miyem, Olivia Epoupa et Alexia Charereau) et trois joueurs de l'Equipe de France masculine (Lahaou Konate, Axel Toupane,...
"Les Américaines ne vous respectent pas"
La France avait ramené deux médailles du Mondial 3x3 U18, organisé à Debrecen (H...
Bourges fidèle au poste
Le lièvre et la tortue
Aux portes du quart

Pages

"Hâte que ça commence"

Corps: 

Jeudi à 20h45, les Bleues se jetteront dans l'arène du championnat d'Europe féminin à Strasbourg contre la Croatie. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'elles sont pressées d'en découdre. Si Alexia Chartereau "a hâte que ça commence", sa future coéquipière à Lyon Marine Johannes trépigne : "Les journées commencent à être un peu longues depuis que l'on est à Strasbourg. Je pense que l'on est prêtes".

Dans quel état d'esprit sont-elles avant la première rencontre face aux partenaires d'Iva Slonjsak, l'ailière qui a brillé cette saison en LFB avec Saint-Amand (12,0 points de moyenne) ? "C'est agréable de voir qu'après cinq années passées ensemble, on arrive à aborder la compétition avec plus de recul, de souplesse et d'intelligence. L'esprit est plutôt léger, ancré dans l'instant présent en ayant conscience de nos valeurs, de nos qualités, pour aller chercher la médaille d'or" avoue Gruda, désormais meilleure marqueuse de l'histoire des Bleues. Côté Chartereau, la confiance est aussi là mais elle tempère : "On est conscientes que l'on a des axes de progression qui peuvent nous faire passer des caps en tant qu'équipe".

Pour briser la malédiction de quatre finales perdues consécutivement à l'EuroBasket Women ("Il ne faut pas non plus être en dépression" avoue Johannes), les Tricolores pourront compter sur une profondeur de banc sans doute inégalée parmi les 16 équipes en lice. "C'est l'une de nos forces. A chaque match, on sait qu'on peut ne pas se baser que sur une seule joueuse. Si l'une passe au travers, une autre prend la relève. Si on arrive à gérer ça tout au long de la compétition, on peut être une équipe injouable. On a une équipe extraordinaire avec des joueuses très bonnes sur chaque poste" acquiesce la MVP LFB 2021 Alexia Chartereau.

Au centre des attentions depuis plusieurs jours maintenant, le public alsacien saura t-il faire oublier la triste saison à huis clos qu'ont vécue les joueuses ? "C'est sûr qu'avec le public, nos familles qui peuvent assister au match, ça nous motive deux fois plus à atteindre nos objectifs" affirme Alexia Chartereau quand dans le même temps, Marine Johannes trouve ça "cool de jouer dans cette ambiance". Sevrée d'applaudissements en Italie au même titre que ses partenaires en France, Sandrine Gruda est soulagée d'entendre à nouveau les encouragements descendre des tribunes : "Le manque était terrible à mon niveau. Dans mon esprit, sans public c'est un entraînement, avec du public c'est un match. Aujourd'hui, c'est agréable de le retrouver".

Surtitre: 
EuroBasket Women 2021
Auteur: 
A Strasbourg, Arnaud Dunikowski
Date d’écriture: 
Mardi, 15. Juin 2021
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
A deux jours d'entrer officiellement dans le vif du sujet à Strasbourg, Alexia Chartereau, Marine Johannes et Sandrine Gruda ont répondu aux questions des médias.
Social_posts: 
<blockquote class="twitter-tweet" data-partner="tweetdeck"><p lang="fr" dir="ltr"><a href="https://twitter.com/hashtag/RT?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw">#RT</a> pour encourager les avant l&#39;Euro ! <a href="https://twitter.com/hashtag/EDFBasket?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw">#EDFBasket</a> <a href="https://t.co/iAbpxlGs7k">pic.twitter.com/iAbpxlGs7k</a></p>&mdash; Equipes de France de Basket (@FRABasketball) <a href="https://twitter.com/FRABasketball/status/1404776042062139394?ref_src=twsrc%5Etfw">June 15, 2021</a></blockquote> <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <iframe width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/x8ZLjlV_vFI" title="YouTube video player" frameborder="0" allow="accelerometer; autoplay; clipboard-write; encrypted-media; gyroscope; picture-in-picture" allowfullscreen></iframe>
Pour Newsletter: 

Achetez vos tee-shirts France au nom des joueuses !

Corps: 

Achetez sans plus attendre votre tee-shirt de Marine Johannes, Olivia Epoupa, Alexia Chartereau, Sandrine Gruda ou de la capitaine Endy Miyem. Edition limitée !

T-Shirt Jordan X FFBB - 39€00
100 % Polyester
Taille unisexe, disponible du S au XXXL

CLIQUER ICI POUR ACCEDER AU FFBB STORE

 

Surtitre: 
Equipe de France féminine
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Jeudi, 3. Juin 2021
Vignette: 
Chapeau: 
À quelques jours du début de l'EuroBasket Women 2021, et à quelques semaines des Jeux Olympiques de Tokyo, achetez vos tee-shirts Jordan avec le nom des joueuses de l'Equipe de France féminine. Une collection limitée disponible au FFBB Store.
Pour Newsletter: 

Chartereau &amp; Rupert : destins liés

Corps: 

Les Bleues, autrement. À quelques semaines de l'EuroBasket Women 2021, dont le 1er tour se déroulera à Strasbourg du 17 au 23 juin prochain, découvrez une série de portraits des joueuses de l'Equipe de France féminine.

 

Surtitre: 
Les Mots Bleus
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Mercredi, 31. Mars 2021
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Destins liés. Ensemble à Coulaines dans la Sarthe alors qu'elles étaient encore minimes, Alexia Chartereau & Iliana Rupert ont ensuite tout connu ensemble : le Pôle France à l'INSEP, Bourges, l'Equipe de France. Et peut-être bientôt les Jeux Olympiques ? Portrait croisé de ces deux parcours liés d'amitié.
Social_posts: 
<iframe width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/z9qNuxAkCP0" title="YouTube video player" frameborder="0" allow="accelerometer; autoplay; clipboard-write; encrypted-media; gyroscope; picture-in-picture" allowfullscreen></iframe>
Pour Newsletter: 

Un choc pour enfin démarrer

Corps: 

Ligue Féminine - Journée 3

Mercredi 28 octobre

Basket Landes - Roche Vendée / 19h30 sur LFB TV
Leader du championnat avec 4 victoires en autant de rencontres, Basket Landes reçoit une autre équipe invaincue cette saison, Roche Vendée (2-0). Les Landaises impressionnent depuis un mois à l'image de Valériane Vukosavljevic, deuxième marqueuse du championnat (17.5pts). Les Tigresses restent elles sur une démonstration face à Saint-Amand (+38) et ce match contre BL sera un vrai test pour la formation vendéenne.

Bourges - Lyon / 20h sur LFB TV
Leur opposition aurait dû lancer la saison 2020-2021, placée sous le signe du retour au jeu, à l'AccorArena le 18 septembre dernier. Et depuis l'annulation de la finale de la Coupe de France, Bourges et Lyon sont toujours à quai. Privées de match en raison de cas de Covid-19 dans leurs rangs puis ceux de leurs adversaires, Tango et Lionnes trépignent depuis de longues semaines. L'attente est désormais terminée pour deux des favoris qui se donnent rendez-vous au Prado mercredi. Un choc qui ne pourra se jouer que devant 1500 spectateurs au maximum mais qui sera diffusé sur LFB TV.

Reporté au 4 novembre
Charnay - Lattes Montpellier

Déjà joués
Nantes Rezé - Landerneau 63-76
Saint-Amand - Tarbes 59-73
Charleville-Mézières - Villeneuve d'Ascq 82-65

Catégorie: 
Surtitre: 
Ligue Féminine - Journée 3
Date d’écriture: 
Mercredi, 28. Octobre 2020
Vignette: 
Chapeau: 
Dernières équipes à ne pas encore avoir joué cette saison, Bourges et Lyon débutent mercredi au Prado pour un choc entre prétendants au titre et comptant pour la deuxième journée de championnat. Dans le même temps, Basket Landes reçoit Roche Vendée. Les deux matches seront diffusés sur LFB TV.
Pour Newsletter: 

Sept internationaux présents au Lab

Corps: 

En plus des deux entraîneurs des Equipes de France A, Valérie Garnier et Vincent Collet, sept internationaux seront présents présents le mardi 25 août prochain à l'occasion du Lab France BasketBall à l'INSEP.
Quatre joueuses de l'Equipe de France féminine feront le déplacement. Il s'agit de Sandrine Gruda (Schio), Endy Miyem (capitaine des Bleues, Charleville-Mézières), Olivia Epoupa et Alexia Chartereau (Bourges).
 Trois joueurs de l'Equipe de France masculine seront également de la partie. Il s'agit de Lahaou Konaté (Metropolitans 92), Axel Toupane et Isaïa Cordinier (Nanterre 92).
Multiples médailés avec les Equipes de France jeunes mais aussi chez les A, ces sept internationaux partager leur expérience et leur vécu auprès des 114 jeunes joueuses et joueurs qui seront présents la semaine prochaine. Des jeunes qui pourront également compter sur la présence de Céline Dumerc et Boris Diaw, respectivement General Manager des Bleues et General Manager adjoint des Bleus.

 

Le Lab France BasketBall, c'est quoi ?
Le LAB est un rassemblement unique de toutes les Équipes de France de jeunes sous l’égide des entraineurs nationaux dont Valérie Garnier et Vincent Collet. Il se déroulera du lundi 24 au jeudi 27 août 2020 à Paris, dans les installations du « Pôle France BasketBall - Yvan Mainini » basées à l’INSEP. Au total, ce sont plus d’une douzaine d’Équipes de France de basket, féminines, masculines, 5x5 et 3x3 qui seront rassemblées la dernière semaine d’août à l’INSEP. Quatre jours de rassemblement, d’entrainements adaptés à la reprise d’activité, de colloques et d’échanges intergénérationnels entre celles et ceux qui portent, aujourd’hui et demain, les couleurs de la France.

Surtitre: 
Lab France BasketBall
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Jeudi, 20. Août 2020
Vignette: 
Chapeau: 
Quatre joueuses de l'Equipe de France féminine (Sandrine Gruda, Endy Miyem, Olivia Epoupa et Alexia Charereau) et trois joueurs de l'Equipe de France masculine (Lahaou Konate, Axel Toupane, Isaïa Cordinier) seront présents au Lab France BasketBall mardi 25 août prochain, organisé au Pôle France (INSEP, Paris).
crédit: 
(Crédit : Bacot/FFBB)
Pour Newsletter: 

"Les Américaines ne vous respectent pas"

Corps: 

Ils sont très peu dans le basket français, celles et ceux pouvant se targuer d’avoir une ligne de « champion du monde » inscrite sur leur palmarès. Alexia Chartereau, Lisa Berkani, Francesca Dorby et Maeva Djaldi-Tabdi, elles le peuvent. « Il y a cinq ans, on pouvait dire : Mouais elle est championne du monde, mais c’est en 3x3, ce n’est pas grand-chose…’. Aujourd’hui, le 3x3 a pris tellement d’ampleur qu’avec le temps, je trouve que ce titre a pris plus de valeur et d’importance. Ça a toujours été un honneur et une fierté d’être championne du monde 3x3, mais peut-être que les gens réalisent un peu plus ce qu’on a fait maintenant » analyse Alexia Chartereau, pensionnaire du Pôle France. « Le résultat qu’on a obtenu en 2015 a également permis de commencer quelque chose de nouveau, et lancer une nouvelle ère pour le 3x3 ». Première médaille internationale en 3X3 pour le secteur féminin, 2015 a ouvert la voie à de nombreux podiums les années suivantes, les U18 et U23 féminines ramenant à la France un total de 10 médailles internationales entre 2016 et 2019.

Sorties en quart de finale lors des deux précédentes éditions, les Bleuettes ont débarqué en Hongrie avec peu de certitude. « On ne savait pas trop où on allait, c’était difficile de se jauger. On est arrivé au Mondial sans trop d’objectif. On savait juste qu’on avait une équipe forte physiquement et techniquement, et qu’on allait prendre les matches les uns après les autres » se souvient l’intérieure des Bleues et du Bourges Basket. D’entrée pour le premier match du tournoi, Chartereau et ses coéquipières s’inclinent face à la Chine (10-12). Ce sera leur dernière défaite de la compétition, les Tricolores rectifiant rapidement le pas en 1ère phase, allant jusqu’à éliminer le pays hôte la Hongrie en demi-finale (12-11), puis battre de justesse les Etats-Unis en finale (20-19).

« Juste avant la finale, il y avait le concours de dunks. Nous on était à fond dans notre échauffement car les matches s’enchaînent très vite » se souvient Chartereau. « On était focus, on ne regardait pas le concours. Et je me souviens que notre coach pour nous faire réagir nous avait dit : ‘vous voyez, les Américaines elles sont assises, elles regardent le concours de dunks et ne s’échauffement pas, elles ne vous respectent pas…’. Les entraîneurs aiment bien faire ça. Ça nous a piquées. C’était un match serré et au final on a réussi à prendre l’ascendant, car on n’a pas eu peur d’elles et on a joué les yeux dans les yeux ». Deux tirs primés incroyables de Berkani, un tir à mi-distance de Chartereau dans la dernière minute et un lancer-franc de Berkani à 19 secondes du terme permettent aux Françaises de monter sur la plus haute marche du podium. 

Une première médaille pour les quatre joueuses tricolores dans cet été 2015, qui retrouvent quelques semaines plus tard l’Equipe de France U18 féminine mais cette fois en 5x5, avec laquelle elle remporteront la médaille d’argent à l’Euro. « Je me rends compte maintenant que le 3x3 m’a beaucoup apporté dans mon jeu. Tu n’as pas le choix que de prendre des initiatives, tu ne peux pas attendre que l’autre fasse quelque chose, tu es obligé de créer le jeu. C’est ça qui est top. Ça m’a fait avancer et ça m’a servi après dans le 5x5 ».

Revoir le match :

Catégorie: 
Surtitre: 
Equipes de France 3X3
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Mercredi, 10. Juin 2020
Vignette: 
Chapeau: 
La France avait ramené deux médailles du Mondial 3x3 U18, organisé à Debrecen (Hongrie) en 2015 : le bronze chez les garçons, l’or chez les filles. Dans l’équipe du sacre mondial, on retrouvait une certaine Alexia Chartereau, aujourd’hui joueuse de l’Equipe de France féminine (50 sélections, 350 points), qui se souvient de cette expérience 3x3 internationale, la seule de sa carrière jusqu’à présent.
crédit: 
(Crédit : FIBA)
Pour Newsletter: 

Bourges fidèle au poste

Corps: 

Les années passent et le club du Cher conserve inlassablement un niveau rarement (jamais ?) vu dans le sport français. En 22 saisons régulières, Bourges a terminé 20 fois à l'une des deux premières places et l'exercice 2019-2020 n'a pas dérogé à la règle : 13 victoires et 3 défaites en championnat domestique plus une place en finale de la Coupe de France et un quart en Euroligue. La routine Tango depuis plus de deux décennies en somme. "Le bilan sportif est plutôt intéressant même si on a eu un début de saison un peu compliqué en ayant un renouvellement d'équipe très important. Ca a été un peu dur de démarrer" indique Olivier Lafargue, l'entraîneur des Berruyères.

Après neuf ans à arpenter les parquets européens et même chinois, la pivot Isabelle Yacoubou a fait son retour en France, à Bourges. Une recrue XXL qui n'aura malheureusement joué que 5 matches de championnat en raison d'un problème médical. "Isa c'est un coup dur mais on a eu Ana Dabovic, blessée pendant un long moment, Alexia Dubié aussi. Sarah (Michel) et Elo (Godin) revenaient elles de blessure en début de saison. Tout ça a été complexe à gérer mais c'est ce qui est parvenu, je le crois, à nous souder. C'est là où on a trouvé notre meilleur équilibre" analyse le technicien. "Une fois qu'Isa a été arrêtée, on savait aussi qu'avec Elo, Alexia (Chartererau), Iliana (Rupert) on avait un secteur intérieur qui était bien. On avait confiance en ces filles là" souligne Lafargue qui compte sur Yacoubou malgré tout : "L'apport d'Isa restera un grand point d'interrogation sur cette année. On aura l'occasion, je l'espère vivement et rapidement, de montrer tout ce qu'elle aurait pu apporter".

Comme souvent, l'équipe du Cher s'est appuyée sur une défense solide, la meilleure de la division (65.6pts encaissés par match en moyenne). Avec un profil de combat, à l'image des Godin, Dabovic ou encore Michel, Bourges a pu avancer loin. "L'identité qu'on veut donner est une chose, celle qu'on se créé en est une autre. Je crois qu'elles ont toutes montré un état d'esprit. Alexia Chartereau l'a dit, elle ne savait pas si on avait le meilleur effectif mais elle pensait qu'on avait peut être la meilleure équipe. Ces filles, quand il a fallu être plus dur, sont arrivées à l'être pour trouver un moyen de gagner les matches" confirme le coach.

Meilleure marqueuse et rebondeuse des Tango, meilleure joueuse française de LFB à l'évaluation (15.9), Alexia Chartereau, qui vivait sa quatrième saison pro à 21 ans, a encore franchit un palier ce qu'atteste son entraîneur : "Alex a pris un rôle encore plus important cette année et elle doit apprendre à le maîtriser. Quand tu es leader d'une équipe sur le terrain, il faut être capable de répondre présent à chaque fois. C'est valorisant et ça lui permet de faire une très belle saison statistique, c'est super que très tôt elle soit dans une physionomie comme ça. Elle est dans un environnement stable où elle va pouvoir continuer à avancer, progresser. C'est intéressant pour elle et pour le club".

A la rentrée, les habitués du Prado ne seront pas dépaysés puisque 7 joueuses resteront au club (Chartereau, Coleman, Eldebrink, Godin, Michel, Rupert et Yacoubou). Côté arrivées, Magali Mendy retrouvera la LFB un an après avoir quitté l'ESBVA-LM pour Gérone (ESP) et Alix Duchet (BLMA) tiendra la mène. Laetitia Guapo, révélation de la saison avec Charnay, va faire un bond en avant avec la découverte de l'Euroligue. La numéro 1 mondial de 3x3 "a un gros volume de jeu et devra avancer sur ce qui fait le très haut niveau" indique son futur entraîneur. Le style berruyer pourrait bien évoluer tant les trois recrues sont connues pour leurs qualités offensives et de création. "Ca serait réducteur de dire qu'elles sont surtout des attaquantes. Ce sont des personnes très athlétiques" prévient Olivier Lafargue. "L'idée est d'amener un petit peu plus de vitesse. On a trouvé notre visage dans la capacité à défendre dur, à jouer sur demi-terrain mais on a de quoi gagner dans la transition offensive, le jeu de courses. Rien ne remplace la vérité du terrain, il faudra y répondre rapidement. Elles seront un excellent complément au groupe qui reste en place. On aura un peu de sang neuf et on peut presque compter Isa, elle va arriver un appétit de jeune fille".

Tango Bourges Basket (2ème)

Bilan : 13 victoires - 3 défaites
Meilleure marqueuse : Alexia Chartereau (13.8 pts/match)
Meilleure passeuse : Sarah Michel (4.2 pds/match)
Meilleure rebondeuse : Alexia Chartereau (5.8 rbds/match)
Meilleure évaluation : Alexia Chartereau (15.9 /match)

Les autres bilans
Episode 1 - Charnay attendait son heure
Episode 2 - Nantes dans le creux de la vague
Episode 3 - Tarbes restait serein
Episode 4 - Saint-Amand pas maître chez lui
Episode 5 - Villeneuve d'Ascq filait en playoffs
Episode 6 - Roche Vendée s'était relancé
Episode 7 - Charleville-Mézières coupé dans son élan
Episode 8 - Landerneau toujours plus haut
Episode 9 - Basket Landes dans ses standards
Epsiode 10 - Lattes Montpellier à la bonne heure

Catégorie: 
Surtitre: 
LFB - Bilan 2019-2020
Auteur: 
Arnaud Dunikowski
Date d’écriture: 
Mardi, 26. Mai 2020
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Pour l'avant-dernier épisode du bilan 2019-2020 de Ligue Féminine, place à l'équipe de Bourges, deuxième du classement au moment de l'arrêt de la saison.
Pour Newsletter: 

Le lièvre et la tortue

Corps: 

Ligue Féminine - Journée 14

Charnay - Roche Vendée 82-65 / Revoir le match
Avec 10 unités de retard à la pause (43-33, 20'), le RVBC était toujours dans le coup à mi-parcours. Sauf que l'éclat reçu par les partenaires de Marielle Amant (12pts) après le repos a été terrible pour le moral (69-50, 30'). Relégué à plus de 20 points par une formation bourguigonne sûre d'elle à l'image de Kristen Mann (19pts) ou encore la jeune Sixtine Maquet (13pts), Roche Vendée ne s'en est jamais relevé. Le constat est terrible, les Tigresses n'ont pas gagné en championnat en 2020 (5 défaites).

Landerneau - Saint-Amand 74-65 / Revoir le match
Toujours devant, à l'exception d'un petit passage dans le 2è QT, Landerneau ne s'est jamais réellement mis à l'abri (56-50, 30'). Saint-Amand a joué sa chance jusqu'au bout en s'appuyant sur Marie Mané (14pts) et Marina Solopova (10pts, 5 passes) mais a payé son manque d'adresse (37%) et d'agressivité (8 lancers-francs tentés). Côté breton, la paire Ashley Bruner (18pts, 11rbds) - Ezinne Kalu (18pts) a fait mal tout comme la domination au rebond (46 à 36). Avec cette victoire, le LBB conforte sa place dans le top 4.

Bourges - Basket Landes 85-67
Lancées par le duo Aby Gaye - Céline Dumerc (15pts chacune au final), les Landaises, euphoriques (0-14, 4'), ont dominé le début de match (20-29, 10' avec 63% de réussite). Embarqué dans une partie offensive, historiquement pas la spécialité maison, Bourges a fait plus que répondre présent puisque les partenaires d'Ana Dabovic (12pts) menaient à la pause (45-41, 20'). Les Tango d'Alexia Chartereau (19pts, 6rbds) ont ensuite rectifié le tir défensivement en encaissant moins de points en deuxième mi-temps (26) que lors du 1er QT.

Dimanche 23 février
Lyon - Lattes Montpellier / 16h30 - RMC Sport
Charleville-Mézières - Nantes Rezé / 17h - LFBTV

Joué vendredi
Villeneuve d'Ascq - Tarbes 72-58

Catégorie: 
Surtitre: 
Ligue Féminine - Journée 14
Auteur: 
Arnaud Dunikowski
Date d’écriture: 
Samedi, 22. Février 2020
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Rien ne sert de courir, il faut partir à point ; et le Bourges - Basket Landes de ce soir en fut le parfait exemple. Menées de 16 points après 6 minutes, les Berruyères sont parvenues à inverser la tendance et remporter le choc face aux Landaises. Dans les autres matches, Charnay et Landerneau ont gagné à domicile. Dimanche Lyon - Lattes Montpellier (16h30 - RMC Sport) et Charleville-Mézières - Nantes Rezé (17h - LFB TV) sont au programme.

Aux portes du quart

Corps: 

Euroligue féminine - Journée 10

Alors qu'il ne reste plus que 5 matches à jouer, Bourges peut faire un pas presque décisif vers les quarts de finale. En effet, les quatre premiers du groupe A affrontent les quatre derniers et en cas de victoire sur Riga, les Tango pourraient prendre 3 longueurs d'avance sur la 5è place. Méfiance toutefois car même si le club letton pointe à la dernière place, il a accroché à son tableau de chasse l'ogre Ekaterinbourg.

Dans le groupe B, Lattes Montpellier se rend à Kursk et Lyon reçoit Schio. Si le club russe est, sur le papier, toujours impressionnant, les résultats eux ne suivent pas (5è, 4-5). Face à une équipe dans le doute, les Gazelles devront faire parler leur puissance pour écarter un concurrent direct. Relancé dans la course aux quarts de finale, Lyon aura du pain sur la planche avec la réception de Schio. L'occasion pour les fans lyonnais de revoir Sandrine Gruda, passée par la ville aux deux collines fin 2017.

Mercredi 15 janvier
Kursk (RUS) - Lattes Montpellier / 17h - FIBA TV
Bourges - Riga (LAT) / 20h - FIBA TV

Jeudi 16 janvier
Lyon - Schio (ITA) / 20h - FIBA TV

Catégorie: 
Surtitre: 
Coupes d'Europe féminines
Auteur: 
Arnaud Dunikowski
Date d’écriture: 
Mardi, 14. Janvier 2020
Vignette: 
Chapeau: 
Bourges et Lattes Montpellier, qui affrontent respectivement Riga et Kursk mercredi, ont l'opportunité de consolider un peu plus leur place dans le top 4 et se rapprocher d'une qualification pour les quarts de finale de l'Euroligue. De son côté, Lyon reçoit Schio et Sandrine Gruda jeudi.

Chartereau, meilleure jeune joueuse de l'Euroleague

Corps: 

La FIBA a révélé ce matin que l'intérieure française, Alexia Chartereau (20 ans, 1,91m) a été désignée meilleure jeune joueuse de la saison régulière en Euroleague Women par les fans. Auteur de 12,4 points, 3,6 rebonds et 1,3 passes, elle a été l'une des leaders des Berruyères qu'elle a conduit jusqu'en quarts de finale de la compétition.

Elle devance la hongroise Debora Dubei (Sopron) et la russe Maria Vadeeva (Ekaterinbourg) dans les votes.

Surtitre: 
Equipe de France féminine
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Lundi, 18. Mars 2019
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
La jeune intérieure du Bourges Basket et de l'Equipe de France féminine a été élue par les fans, meilleure jeune joueuse de la saison régulière en Euroleague Women. Une distinction qui vient récompenser la très bonne saison de la tricolore.
Social_posts: 
<blockquote class="twitter-tweet" data-partner="tweetdeck"><p lang="en" dir="ltr">.<a href="https://twitter.com/Alexia_seven?ref_src=twsrc%5Etfw">@Alexia_seven</a> had her best <a href="https://twitter.com/hashtag/EuroLeagueWomen?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw">#EuroLeagueWomen</a> campaign (until the next one) putting up 12.3 PPG on 40% from the arc !<br><br> <a href="https://t.co/y4nGdfqqsI">https://t.co/y4nGdfqqsI</a> <a href="https://twitter.com/BourgesBasket?ref_src=twsrc%5Etfw">@BourgesBasket</a> <a href="https://twitter.com/FRABasketball?ref_src=twsrc%5Etfw">@FraBasketball</a> <a href="https://t.co/hjweZejJXC">pic.twitter.com/hjweZejJXC</a></p>&mdash; EuroLeague Women (@EuroLeagueWomen) <a href="https://twitter.com/EuroLeagueWomen/status/1107642814538616837?ref_src=twsrc%5Etfw">March 18, 2019</a></blockquote> <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>

Pages

S'abonner à RSS - Alexia Chartereau