Valérie Garnier | FFBB

Valérie Garnier

Message d'erreur

Warning : array_flip(): Can only flip STRING and INTEGER values! dans EntityCacheControllerHelper::entityCacheLoad() (ligne 73 dans /var/home/ffbb/public_html/sites/all/modules/contrib/entitycache/includes/entitycache.entitycachecontrollerhelper.inc).
Equipe de France féminine
"Toujours difficile de faire un choix"
La coach des Bleues a pris le temps depuis son hôtel de Mulhouse de dresser un premier bilan de la préparation à l'Euro.
"Une grande excitation pour tout le monde"
Au tout début d'une préparation d'un mois qui doit amener ses troupes jusqu'à l'Euro 2021 (17 au 27 juin), premier objectif estival avant de basculer en mo...
Joueuse, assistante, coach : les différents visages de Garnier
À la tête des Bleues depuis 2014, Valérie Garnier en a aussi été une joueuse entre 1988 et 1990 (61 sélections). Egalement assistante d'Alain Jardel et Pierre Vincent, Va...
"Commencer tout de suite à préparer 2021"
Céline Dumerc (Manager Générale des Bleues) et Valérie Garnier (entraîneur) se confient sur les objectifs de ce stage pour l'Equipe de France féminine et sur les retrouvailles tricolores, neuf mois après le TQO de Bourges.
Trois nouvelles joueuses appelées
Jacques Commères (Directeur de la Performance et des Équipes de France) et Valérie Garnier (entraîneur de l’Équipe de France féminine) ont appelé trois nouvelles joueuses pour le rassemblement des Ble...
Collet et Garnier au contact des jeunes du PFBB
Les entraîneurs des Equipes de France A, Vincent Collet et Valérie Garnier, étai...
19 joueuses rassemblées
Les entraîneurs s’adaptent
"Maintenir ce niveau d'intensité"

Pages

"Toujours difficile de faire un choix"

Corps: 

Au sortir d'une première partie à Toulouse, terminée par deux succès probants face à l'Espagne, les Tricolores entament un nouveau bloc de travail et quatre rencontres à Mulhouse, face à l'Italie à deux reprises, la Suède et la Turquie. Elle évoque aussi les choix que le staff aura à faire dans quelques jours pour sélectionner les douze joueuses pour la compétition du 17 au 27 juin à Strasbourg et Valence (Espagne).
 

 

Surtitre: 
Equipe de France féminine
Auteur: 
À Mulhouse, Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Dimanche, 30. Mai 2021
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
La coach des Bleues a pris le temps depuis son hôtel de Mulhouse de dresser un premier bilan de la préparation à l'Euro.
Pour Newsletter: 

"Une grande excitation pour tout le monde"

Corps: 

Quinze mois. C'est le temps qui vous sépare de votre dernier match (ndlr, contre Porto Rico le 9 février 2020 au TQO de Bourges). Comment abordez-vous ce début de stage et ces matches de préparation ?
Avec beaucoup d’envie, comme mon groupe, que ce soit les joueuses ou le staff. Nous sommes très contents de nous retrouver. Le plaisir également de voir que nous avons évolué depuis le TQO et ces derniers mois, en nous servant des rassemblements de novembre et février dernier. Les matches de préparation face à l'Espagne seront donc un bon indicateur pour voir où nous en sommes. En plus, nous avons la chance de pouvoir les faire à la maison devant du public. Il y a donc une grande excitation pour tout le monde.

Pouvez-vous nous faire un bilan de l'état physique de vos joueuses ?
D’un point de vue physique, tout le monde va bien. Après effectivement, certaines joueuses sont arrivées impactées mentalement après leur saison et les résultats du Final Four, et c’est normal. Mais elles se sont rapidement mises en mode Equipe de France. Pour certaines, ça leur a fait du bien d’enchaîner rapidement avec des objectifs nouveaux, puisque c’est tout de même inédit de jouer deux compétitions sur un même été.

Il va enfin pouvoir y avoir du public à Toulouse. Quel est votre ressenti en tant que coach vis-à-vis de ce retour des supporters dans les tribunes ?
À titre personnel, je ne me suis pas retrouvée dans la situation de coacher dans des salles vides, je m’estime chanceuse de retrouver dès dimanche du public. Je sais que les joueuses sont impatientes face à cette nouvelle, car le manque de fans a pesé chez chacune d’entre elles. Elles ont l’habitude de jouer dans des salles remplies. Pour en avoir discuter avec certaines, c’est une joie de jouer devant des supporters.

Surtitre: 
Equipe de France féminine
Auteur: 
Propos recueillis par Emy Coldepin (FFBB)
Date d’écriture: 
Mercredi, 19. Mai 2021
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Au tout début d'une préparation d'un mois qui doit amener ses troupes jusqu'à l'Euro 2021 (17 au 27 juin), premier objectif estival avant de basculer en mode olympique, l'entraîneur des Bleues Valérie Garnier s'est confiée auprès des médias à l'occasion d'une conférence de presse en début de stage.
crédit: 
(Crédit : Bosi/FFBB)
Pour Newsletter: 

Joueuse, assistante, coach : les différents visages de Garnier

Corps: 

Les Bleues, autrement. À quelques semaines de l'EuroBasket Women 2021, dont le 1er tour se déroulera à Strasbourg du 17 au 23 juin prochain, découvrez une série de portraits des joueuses de l'Equipe de France féminine.

Surtitre: 
Equipe de France féminine
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Mercredi, 28. Avril 2021
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
À la tête des Bleues depuis 2014, Valérie Garnier en a aussi été une joueuse entre 1988 et 1990 (61 sélections). Egalement assistante d'Alain Jardel et Pierre Vincent, Valérie Garnier nous raconte son histoire avec le maillot tricolore, sa vie d'entraîneur et de joueuse, et ses rêves d'enfant.
Social_posts: 
<iframe width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/33lNofUvW7Q" title="YouTube video player" frameborder="0" allow="accelerometer; autoplay; clipboard-write; encrypted-media; gyroscope; picture-in-picture" allowfullscreen></iframe>
Pour Newsletter: 

"Commencer tout de suite à préparer 2021"

Corps: 

 

Surtitre: 
Equipe de France féminine
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Mercredi, 11. Novembre 2020
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Céline Dumerc (Manager Générale des Bleues) et Valérie Garnier (entraîneur) se confient sur les objectifs de ce stage pour l'Equipe de France féminine et sur les retrouvailles tricolores, neuf mois après le TQO de Bourges.
crédit: 
(Crédit photos : Bacot/FFBB)
Pour Newsletter: 

Trois nouvelles joueuses appelées

Corps: 

Ainsi, Kendra Chery (1,88m, 19 ans), Marie-Michelle Milapie (1,92m, 24 ans) et Ana Tadic (1,93m, 22 ans) remplacent Sara Chevaugeon (1,75m, 27 ans), Aby Gaye (1,95m, 25 ans) et Magali Mendy (1,75m, 30 ans), ces trois dernières n’étant pas en mesure de participer au stage (blessure ou retour de blessure, avec récupération insuffisante ou positivité ancienne à la COVID-19 impactant le niveau de forme).

Ce stage doit permettre aux Bleues de commencer à préparer leurs deux grandes échéances internationales de la fin de saison : l’Eurobasket Women 2021 organisé en France (1er tour à Strasbourg) et en Espagne (17 au 27 juin 2021), et les Jeux Olympiques de Tokyo (23 juillet au 8 août 2021).

Le Groupe France :

Prénom Nom Naissance Taille Poste Sél Points Club 2020 / 2021
Ornella BANKOLE 17/09/1997 1,81 3 12 10 Roche Vendée BC
Romane BERNIES 27/06/1993 1,70 1 26 70 BLMA
Alexia CHARTEREAU 05/09/1998 1,91 4 50 350 Bourges Basket
Kendra CHERY 16/07/2001 1,88 3-4 - - Basket Landes
Helena CIAK 15/12/1989 1,97 5 91 534 LDLC ASVEL Féminin
Clarince DJALDI-TABDI 06/12/1995 1,84 4 - - ESBVA-LM
Alix DUCHET 30/12/1997 1,63 1 16 27 Bourges Basket
Olivia EPOUPA 30/04/1994 1,65 1 89 458 -
Marine FAUTHOUX 23/01/2001 1,73 1 16 24 LDLC ASVEL Féminin
Sandrine GRUDA 25/06/1987 1,97 4-5 193 2527 Schio (Italie)
Marine JOHANNES 21/01/1995 1,77 2 75 671 LDLC ASVEL Féminin
Sarah MICHEL 10/01/1989 1,80 2 82 372 Bourges Basket
Marie-Michelle MILAPIE 06/02/1996 1,92 4-5 7 20 BLMA
Endy MIYEM 15/05/1988 1,88 4 211 1886 Flammes Carolo
Iliana RUPERT 12/07/2001 1,94 5 16 35 Bourges Basket
Tima POUYE 07/04/1999 1,74 1 - - Flammes Carolo
Ana TADIC 21/09/1998 1,93 5 - - Tarbes GB
Diandra TCHATCHOUANG 14/01/1991 1,89 3 87 499 BLMA
Valériane VUKOSAVLJEVIC 29/04/1994 1,85 3 103 609 Basket Landes

Entraîneur : Valérie Garnier / Assistants : Olivier Lafargue, Grégory Halin, Rachid Meziane

 

Surtitre: 
Equipe de France féminine
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Mardi, 3. Novembre 2020
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Jacques Commères (Directeur de la Performance et des Équipes de France) et Valérie Garnier (entraîneur de l’Équipe de France féminine) ont appelé trois nouvelles joueuses pour le rassemblement des Bleues du 9 au 15 novembre prochain à l’INSEP (Paris).
crédit: 
(Crédit : Alberto Nevado/FEB)
Pour Newsletter: 

Collet et Garnier au contact des jeunes du PFBB

Corps: 

Mardi après-midi, pour le premier match des U18 masculins en NM1 face à Andrézieux, les jeunes joueurs du Pôle France avaient sans doute un peu plus de pression qu'à l'accoutumée. Sur le bord du parquet, les yeux experts de Vincent Collet étaient rivés sur le terrain à chaque instant, tout comme ceux de Ruddy Nelhomme, assistant des Bleus depuis 2010. "J’espérais qu’on allait gagner (ndlr, défaite 54-70). C’est le côté passionné qui ressort ça. J’ai envie de les aider à progresser", racontait Collet le lendemain, après avoir dirigé la séance d'entraînement, évoqué avec les jeunes la rencontre de la veille, et apporté son expertise sur la rencontre.

"C'est un régal de voir Valérie Garnier et Vincent Collet ici, au contact des joueuses et des joueurs du Pôle", se réjouit Tahar Assed-Liegeon, le directeur de la structure. "Ils sont les meilleurs témoins de ce qu'il se passe à très haut niveau. Cela renforce le lien qu'il y a entre les différentes Equipes de France, les jeunes et les A, le Pôle France BasketBall et toute la filière de formation de notre Fédération. C'est un moment fort qui donne tout son sens au travail que l'on fait au quotidien".

 Si Valérie Garnier n'a pas pu regarder jusqu'au bout la rencontre de NM1 de mardi dernier, c'est qu'elle entraînait au même moment le groupe des U18 féminines sur le terrain voisin. Au programme, du travail par poste dirigé par l'entraîneur tricolore, mais aussi par Jérôme Fournier (entraîneur de l'Equipe de France U20), également présent. "C’est vraiment un plaisir pour moi d’être avec elles. Il y a un taux d’écoute, de concentration, de tentative d’application qui est très intéressant", raconte Valérie Garnier. "Cela me permet aussi de voir les joueuses en devenir, car il y en a quelques-unes dans ce groupe-là. Des joueuses qui peuvent prétendre peut-être à faire partie de l'Equipe de France A dans les années à venir... Il y a des joueuses qui m’attirent avec mon œil de coach d’expérience, certaines ont des particularités très intéressantes".

Après avoir également dirigé des séances de travail individuel, les entraîneurs des Equipes de France A ont participé à des réunions de travail avec les entraîneurs nationaux et du Pôle France BasketBall. "On réactualise les contenus de formation, en lien avec ce qu’il se passe au très haut niveau. On travaille sur les tendances, ce qu'on fait à l’entraînement, ce qu'on doit travailler, ajuster sur les aspects pédagogiques, managériaux. C’est une forme de réactualisation en temps réel", explique Grégory Halin, coach des U18 féminines au PFBB. Après une première intervention concernant l'attaque et la défense du pick and roll, les coachs se sont penchés sur le jeu de passe dans son ensemble. "Poursuivre cette oeuvre collective, ce travail d'équipe et conserver cette cohérence, c'est très important pour nous tous", ajoute Tahar Assed-Liegeon. "Le faire avec les entraîneurs des Equipes de France A renforce ce discours et donne de la légitimité à notre travail".

Catégorie: 
Surtitre: 
Pôle France BasketBall
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Vendredi, 16. Octobre 2020
Vignette: 
Chapeau: 
Les entraîneurs des Equipes de France A, Vincent Collet et Valérie Garnier, étaient présents cette semaine dans les structures du Pôle France BasketBall. Pendant plusieurs jours à l'INSEP, ils étaient sur le terrain pour apporter leurs compétences et de précieux conseils aux jeunes pousses du PFBB.
crédit: 
(Crédit : Bellenger/IS/FFBB)
Pour Newsletter: 

19 joueuses rassemblées

Corps: 

Le Groupe France :

Prénom Nom Naissance Taille Poste Sél . Points Club 2020 / 2021
Ornella BANKOLE 17/09/1997 1,81 3 12 10 Roche Vendée BC
Romane BERNIES 27/06/1993 1,7 1 26 70 BLMA
Alexia CHARTEREAU 05/09/1998 1,91 4 50 350 Bourges Basket
Sara CHEVAUGEON 12/02/1993 1,75 3 15 48 LDLC ASVEL Féminin
Helena CIAK 15/12/1989 1,97 5 91 534 LDLC ASVEL Féminin
Clarince DJALDI-TABDI 06/12/1995 1,84 4 - - ESBVA-LM
Alix DUCHET 30/12/1997 1,63 1 16 27 Bourges Basket
Olivia EPOUPA 30/04/1994 1,65 1 89 458 -
Marine FAUTHOUX 23/01/2001 1,73 1 16 24 LDLC ASVEL Féminin
Aby GAYE 03/02/1995 1,95 5 13 58 Basket Landes
Sandrine GRUDA 25/06/1987 1,97 4-5 193 2527 Schio (Italie)
Marine JOHANNES 21/01/1995 1,77 2 75 671 LDLC ASVEL Féminin
Magali MENDY 06/02/1990 1,75 2-3 2 7 Bourges Basket
Sarah MICHEL 10/01/1989 1,8 2 82 372 Bourges Basket
Endy MIYEM 15/05/1988 1,88 4 211 1886 Flammes Carolo
Iliana RUPERT 12/07/2001 1,94 5 16 35 Bourges Basket
Tima POUYE 07/04/1999 1,74 1 - - Flammes Carolo
Diandra TCHATCHOUANG 14/01/1991 1,89 3 87 499 BLMA
Valériane VUKOSAVLJEVIC 29/04/1994 1,85 3 103 609 Basket Landes

 

Jacques Commères (Directeur de la Performance et des Équipes de France) : « Sans compétition ni rassemblement depuis février dernier et le TQO remporté à Bourges, l’Équipe de France féminine avait besoin de se retrouver et de travailler dans le but de performer lors des deux prochaines échéances de l’été 2021 (Euro et JO). C’est pourquoi, nous profitons de cette fenêtre internationale, pour réunir les joueuses du Groupe France à l’INSEP afin de se préparer collectivement, dans la continuité de l’excellente dynamique du TQO, et dans la perspective des futurs rendez-vous ».

Valérie Garnier (entraîneur de l’Équipe de France féminine) : « Après notre qualification pour les J.O. de Tokyo acquise à Bourges en février dernier, la situation sanitaire mondiale nous a freinés dans notre élan de performance, laissant l’Équipe de France féminine au repos le temps d’un été. Mais les prochaines échéances que sont l’Euro 2021 et les Jeux Olympiques de Tokyo vont très rapidement arriver, et il était important de mettre à profit cette semaine de travail en novembre. C’est pour cela que nous avons décidé de réunir un groupe de 19 joueuses à l’INSEP, afin de débuter notre préparation, qui sera composé à la fois des joueuses ayant participé aux dernières compétitions et rencontres internationales, mais aussi de nouveaux visages appelés pour la première fois en sélection (Clarince Djaldi Tabdi, Tima Pouye). »

Surtitre: 
Equipe de France féminine
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Vendredi, 9. Octobre 2020
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Jacques Commères (Directeur de la Performance et des Équipes de France) et Valérie Garnier (entraîneur de l’Équipe de France féminine) ont dévoilé la liste des 19 joueuses qui seront rassemblées du 9 au 15 novembre prochain à l’INSEP (Paris). Ce stage doit permettre aux Bleues de commencer à préparer leurs deux grandes échéances internationales de la fin de saison : l’Euro féminin 2021 organisé en France (1er tour à Strasbourg) et en Espagne (17 au 27 juin 2021), et les Jeux Olympiques de Tokyo (23 juillet au 8 août 2021).
crédit: 
(Crédit : Bellenger/IS/FFBB)
Pour Newsletter: 

Les entraîneurs s’adaptent

Corps: 

Valérie Garnier et Vincent Collet ont appris ce mardi le report des Jeux Olympiques de Tokyo. Une compétition pour laquelle les deux Equipes de France s’étaient brillamment qualifiées. La décision du CIO clarifie la situation alors que le monde fait face à une crise sanitaire exceptionnelle. "Je suis en contact avec les joueuses qui se posaient pas mal de questions. C’est une sage décision. Quand on est coach il faut savoir s’adapter. Et l’essentiel aujourd’hui c’est autre chose que le sport", a souligné Valérie Garnier. "Cela met fin à l’incertitude et c’est une bonne chose. La priorité du moment est sanitaire. La problématique des calendriers va bien évidemment se poser et il faudra attendre les décisions de la FIBA pour que tout se mette en place", a estimé de son côté Vincent Collet.

La problématique s’annonce double pour les Equipes de France. Aucune compétition internationale n’est au programme cet été alors que l’EuroBasket devait être disputé en juin 2021 pour les féminines, en septembre pour les masculins. "En 2022 il ne devait pas y avoir de compétition. C’est une possibilité sans doute. Mais les instances internationales le décideront. La compétition reine reste les Jeux Olympiques et à mon sens tout le reste sera décalé", évoque Vincent Collet.

Les deux entraîneurs nationaux rencontreront rapidement Jean-Pierre Siutat pour évoquer leur avenir à la tête de la sélection à l’heure où tous les calendriers sont bousculés. "Il y a des choses plus importante qu’une situation personnelle", a insisté Valérie Garnier. "Dans ces temps très difficiles que nous vivons nous n’avons pas le droit d’être frustré. Les athlètes ont besoin de se préparer et si mes joueuses font du sport à la maison leur terrain de prédilection c’est bien un terrain de basket. Une piscine pour les nageurs ou un stade pour des athlètes. Rien ne peut remplacer cela. Pour leur protection et pour celle de tous ceux qui organisent ce report est préférable."

Surtitre: 
Jeux Olympiques
Auteur: 
par Julien Guérineau
Date d’écriture: 
Mardi, 24. Mars 2020
Vignette: 
Chapeau: 
Valérie Garnier et Vincent Collet ont réagi au report des Jeux Olympiques de Tokyo à l’été 2021.
crédit: 
Bellenger/IS/FFBB

"Maintenir ce niveau d'intensité"

Corps: 

Qu’est-ce que vous allez dire à votre équipe avant ce match face au Brésil, un adversaire à priori moins fort ?
Comme je vous l’avais dit avant, il faut aborder les matches un par un. Mes mots après la victoire face à l’Australie étaient qu’elles apprécient la copie rendue car elle était vraiment très belle. Et après je leur ai dit qu’elles ne devaient pas se relâcher car il faut qu’on reste concentrées, on sait que ce TQO, c’est trois matches dont deux consécutifs. Et effectivement pour le moment, on a juste un pied à Tokyo.

Est-ce que le niveau d’intensité observé face à l’Australie va pouvoir être conservé sur les deux autres rencontres de ce TQO ?
C’est ce qu’on va essayer de faire. L’inconnu vient du moment dans la saison où se déroule le TQO qui est après six mois de saison régulière en club. Il faut gérer les organismes de chacune, enchainer le Brésil et Porto Rico en moins de 24 heures. Pour les joueuses et le staff, le désir va être de maintenir ce niveau d’intensité.

Dans le prolongement de l’EuroBasket 2019, est-ce qu’il y a vraiment une unité autour d’un projet collectif au sein de cette équipe de France ?
C’est une équipe qui grandi mais il ne faut pas oublier qu’à l’EuroBasket, on était l’équipe la plus jeune encore. L’équipe grandit, elle va prendre de la maturité. Les plus jeunes cadres prennent de l’ampleur et les plus jeunes vont apprendre. L’adhésion au projet d’intensité défensive a été une sorte de déclic en novembre. Nos principes n’ont pas changé mais la façon de les faire a changé.

Que redoutez-vous chez l’équipe du Brésil ?
Les Brésiliennes ont toujours de l’adresse. Même si j’ai trouvé hier qu’il y avait moins d’énergie que par le passé, notamment quand je regardais ça depuis le banc. L’absence de Clarissa Dos Santos, présente dans les tribunes, est dommageable pour elles. Mais ça reste une nation, une équipe qui ne va rien lâcher, se battre pendant 40 minutes. Ça va être obligatoirement un match pour lequel on va devoir être prêtes, le Brésil ne va pas venir pour se faire punir.

Surtitre: 
Equipe de France Féminine
Auteur: 
A Bourges, Justin Burgevin
Date d’écriture: 
Samedi, 8. Février 2020
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Ce soir et demain, les Bleues vont enchainer les deux derniers matches du TQO à Bourges. Face au Brésil à 20h35 (en direct sur W9 et Canal+ Sport), les Bleues devront conserver le niveau d’intensité observé face à l’Australie. Valérie Garnier livre ses impressions avant le sprint final vers Tokyo.
crédit: 
Crédit : FIBA

"On se doit d’être au rendez-vous."

Corps: 

Demain premier match du TQO face à l’Australie, est-ce que l’Australie est l’équipe la plus redoutable de ce TQO ?
Les trois équipes sont redoutables mais la position au ranking FIBA nous rappelle la carte de visite des australiennes. On sait que l’équipe d’Australie, c’est de l’engagement physique avec des grands gabarits. Obligatoirement, l’Australie est une équipe très dangereuse et à l’égal de nos rugbymen français, il va falloir les défier physiquement.

Par son statut, habituellement la France est favorite d’une rencontre. Là, on aurait tendance à plus vous mettre outsider, est ce que la position d’outsider vous plait ?
Sur ce type de compétition très particulière au plein cœur d’une saison, on a fait exactement trois entrainements au complet avant ce match. Tout le monde est dans la même situation, les compteurs sont remis à zéro. Nous, on a Olivia qui doit gérer son décalage horaire mais l’équipe d’Australie aussi. Et toutes les équipes ont conscience de l’importance de ce premier match.

Que vont apporter les retours d’Helena Ciak et Sarah Michel après leurs absences à l’EuroBasket 2019 ?
Ces deux retours vont effectivement apporter plus de régularité, de stabilité, de continuité après une dernier championnat d’Europe sans Helena (Ciak), sans Sarah (Michel) et sans Diandra (Tchatchouang) aussi. Elles avaient réintégré le groupe à la fenêtre de novembre, ce qui nous avait déjà permis de retrouver tous les automatismes.

Avez-vous déjà parlé au groupe ce que représentait une participation aux Jeux Olympiques ?
Non parce qu’il ne faut pas se projeter avant le passage obligé de cette semaine à Bourges. Elles savent toutes que ça passe par un engagement de tous les instants, par un engagement individuel et collectif pendant cette compétition. Elles savent toutes où on veut aller mais les gens ont tendance à nous projeter vers Tokyo avant ce passage obligatoire de trois matches. On est centré sur ce qu’on a à faire. La Fédération a beaucoup investi pour nous permettre de disputer ce TQO à domicile mais on sait aussi qu’il y a beaucoup d’attente. On se doit d’être au rendez-vous.

Est-ce que c’est un atout de disputer ce TQO à la maison ?
Effectivement c’est un avantage, nous sommes dans des conditions extraordinaires. On nous a tout mis à disposition pour performer. On va jouer devant notre public mais être à domicile peut être une forme de pression supplémentaire, il va falloir contrôler ses émotions. Ce n’est pas facile de jouer une compétition à domicile mais ça va être agréable de rentrer dans cette salle acquise à notre cause.

Lors de la fenêtre de novembre, vous avez mis l’accent sur la défense. Est-ce que ça va être le maitre mot sur ce TQO ?
Oui, il est plus facile d’avoir des connexions défensives avec de l’engagement physique, de l’engagement mental. On a surtout débriefé sur la finale de l’EuroBasket et on a vu qu’on avait manqué de discipline en défense. Donc en novembre, on a repris tous les basiques fondamentaux de la défense et on en a fait notre essence qu’on a remis au gout du jour. Si on a la défense et l’engagement physique pour bousculer cette équipe d’Australie, ça sera déjà bien.

Surtitre: 
Equipe de France Féminine
Auteur: 
A Bourges, Justin Burgevin
Date d’écriture: 
Jeudi, 6. Février 2020
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Dans la quête de leur qualification olympique, Valérie Garnier et ses joueuses ont rendez-vous avec le public français à partir de ce soir à Bourges. A 2Oh30, les Bleues affrontent l’Australie au Palais des Sports du Prado (en direct sur Canal+ Sport).
crédit: 
(Crédit : Bacot/FFBB)

Pages

S'abonner à RSS - Valérie Garnier