Pôle France Basket | Page 2 | FFBB

Pôle France Basket

Message d'erreur

Warning : array_flip(): Can only flip STRING and INTEGER values! dans EntityCacheControllerHelper::entityCacheLoad() (ligne 73 dans /var/home/ffbb/public_html/sites/all/modules/contrib/entitycache/includes/entitycache.entitycachecontrollerhelper.inc).

Fleur Morel, joueuse du mois

Corps: 

Comme toutes ses coéquipières, Fleur Morel a vécu une saison particulière pour sa première année au sein du Pôle France. La crise sanitaire n’a permis à l’équipe de NF1 que de disputer quatre rencontres en septembre et octobre. Et au sein de la structure de l’INSEP, les mesures préventives n’ont fait que se renforcer au fil des semaines. "Nous ne sommes plus qu’une par table à la cantine. Plein de petites choses comme ça", sourit désolée la jeune femme. "En championnat on a longtemps eu l’espoir de reprendre. En janvier on s’est dit qu’il allait falloir se mettre en tête que ça ne serait pas le cas. Les coaches nous parlent beaucoup des compétitions internationales. Ça aide pour se donner à l’entraînement."

Fleur Morel a visiblement trouvé la motivation décrochant un titre de joueuses du mois dont elle confesse qu’elle "ne s’y attendait pas du tout". Une réaction qui traduit une personnalité dépourvue d’arrogance malgré une réussite météorique après ses débuts en 2014 à l’AS Cormontreuil Champagne Basket. Trois ans seulement plus tard elle intégrait avec un an d’avance le Pôle espoirs et a poursuivi son ascension jusqu’au Bois de Vincennes. "J’avais des problèmes de confiance en moi. Réussir rapidement m’a aidée. On m’a fait confiance de suite et j’étais dans une région où il y avait moins de concurrence. C’était une chance."

A Paris, Morel a découvert la culture de l’excellence et de l’exigence. Et même si aucun match ne vient confirmer le travail de la semaine, la Champenoise a pleinement conscience qu’elle n’a plus rien à voir avec l’adolescente ayant fait sa rentrée au PFBB en août dernier. Une évolution qu’elle a notamment ressentie lors de la rencontre face aux potentielles entrantes lors de la semaine de détection. "Physiquement et dans l’intensité, la différence est énorme. Une fille qui était au Pôle avec moi m’a dit que ça l’avait choqué. Elles ont fait des matches entre elles et elle m’a dit : c’est un autre monde."

Catégorie: 
Surtitre: 
Pôle France Basket
Auteur: 
Julien Guérineau
Date d’écriture: 
Dimanche, 11. Avril 2021
Vignette: 
Chapeau: 
Le staff du Pôle France a mis en place une évaluation mensuelle de ses joueurs basée sur différents critères : sport, scolarité, autonomie, progression, compétitivité, hygiène de vie… Fleur Morel (1,81 m, 15 ans) a été élu joueuse du mois de mars.
Pour Newsletter: 

Ousmane Dieng, joueur du mois

Corps: 

Le Pôle France conclura mardi soir, à Kaysersberg, sa campagne 2020/21. Et pour l’histoire c’est Ousmane Dieng qui laissera son nom dans les annales du PFBB comme meilleur marqueur de l’exercice. Tout sauf une surprise pour un joueur qui fait partie des meilleurs prospects européens de sa génération. Un arrière qui atteint aujourd’hui les 205 centimètres sous la toise et qui dégage une spectaculaire impression de facilité. Avec 13 matches sur 21 au-dessus des 10 unités et 5 au-dessus des 20, Dieng a pleinement démontré ses qualités de scoreur même si le jeune homme a conscience qu’il doit encore varier sa panoplie offensive. "Je devrais plus driver. C’est quelque chose qui me manque", concède-t-il. "Je peux prendre mes shoots facilement mais parfois ce n’est pas le meilleur tir."

Un axe de progression qui ne l’empêche pas d’être sur les tablettes de tous les recruteurs. Les propositions NCAA affluent depuis plus d’un an avec notamment celle de la prestigieuse université de Duke. Mais la G-League, la LNB et des clubs étrangers sont également un point de chute possible. Un éventail de possibilités total, source de nombreux questionnements pour l’ancien élève du Pôle espoirs de Mont-de-Marsan. "Je sais que c’est une saison importante mais j’ai essayé de la prendre comme les autres pour ne pas me mettre une forme de pression. J’évalue mes options. C’est compliqué à mon âge, mais je suis bien entouré", sourit-il. "Mon plan de carrière est établi… mais pas pour l’année prochaine." Son avenir, Dieng le voit bien évidemment en NBA et ses modèles se nomment aujourd’hui Kevin Durant ou Paul George. Des joueurs filiformes capables de se créer leur tir à tout moment. La destination est écrite. Reste à déterminer le chemin.

Catégorie: 
Surtitre: 
Pôle France Basket
Auteur: 
Julien Guérineau
Date d’écriture: 
Dimanche, 11. Avril 2021
Vignette: 
Chapeau: 
Le staff du Pôle France a mis en place une évaluation mensuelle de ses joueurs basée sur différents critères : sport, scolarité, autonomie, progression, compétitivité, hygiène de vie… Ousmane Dieng (2,05 m, 17 ans) a été élu joueur du mois de mars.
Pour Newsletter: 

Les 12 garçons et 10 filles qui vont entrer au Pôle France

Corps: 

Les 12 garçons qui entreront au Pôle France en 2021/2022 :

NOM Prénom Naissance Poste Taille Club Pôle
ALLARD Yannis 05/01/2007 3 194 Nanterre Île-de-France
AMOUSSA Kévin 25/07/2006 2 195 Le Mans SCM Pays de la Loire
BISSAY Cyprien 26/02/2006 5 200 Chorale Roanne Lyonnais
BOULEFAA Jonas 16/01/2007 3 195 CTC Agen Aquitaine
EBUNANGOMBE  Cristopher 26/07/2007 1 189 SPO Rouen Haute Normandie
ESSENGUE Noa 18/12/2006 3 195 Orléans LB Centre
MBOUNGOLO MUNANGA Henri-Soprano 13/03/2006 2 196 Orléans LB Centre
MONRAZEL Ludjian 04/04/2006 3 195,5 Grand Gousier Guadeloupe
ROUYARD Sofiann 10/08/2006 4 196 Baie Malhault Guadeloupe
SOULHAC Talis 19/09/2006 1 184 SC Charenton Île-de-France
TRAORE Nolan 28/05/2006 1 188 SC Charenton Île-de-France
YIMGA MOUKOURI Victor 16/02/2006 4 199 Levallois SC Île-de-France

Les 10 filles qui entreront au Pôle France en 2021/2022 :

NOM Prénom Naissance Poste Taille Club Pôle
ANGLOMA Nell 12/06/2006 2 180,5 Evreux AC Haute Normandie
BOSSAR Bérengère 20/01/2006 2 175 Villeneuve d'Ascq Nord-Pas de Calais
BRUN Anouk 10/04/2006 1/2 171 Reims Basket Champagne
COLAS Stella 05/10/2006 1/2 172 La Tronche Meylan Alpes
COUMES Coline 05/12/2006 4 188 Ouest Toulousain Pyrénées
GUILLET Mélissa 01/03/2006 2/3 181 Roche Vendée BC Pays de la Loire
JARNAC-SAYAH Saina 02/01/2006 4 188 Baie Malhault Guadeloupe
KEITA Fanta 10/09/2006 5 186 Marne-la-Vallée Île-de-France
PITARCH GRANEL Inès 06/05/2006 2/3 182 La Tronche Meylan Alpes
RIO Ainoah 21/05/2006 4 186 Rezé Basket 44 Pays de la Loire

 

Catégorie: 
Surtitre: 
Pôle France BasketBall
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Mardi, 16. Mars 2021
Vignette: 
Chapeau: 
Suite aux tests d'entrée qui se sont déroulés au début du mois au PFBB, les entraîneurs nationaux ont dévoilé ce mardi la liste des 12 garçons et des 10 filles qui feront leur rentrée en septembre 2021, au sein du Pôle France BasketBall - Yvan Mainini à l'INSEP.
Pour Newsletter: 

Adama Bal joueur du mois

Corps: 

Début mars il a tout d’abord appris que le Pôle France ne pourrait faire le déplacement en Turquie pour le tournoi juniors de l’Euroleague. Puis une entorse de la cheville l’a privé de trois rencontres de championnat. Adama Bal a cependant pu retrouver le sourire lorsqu’il a appris que ses entraîneurs l’avaient élu joueur du mois de février. Sur le terrain, le Manceau a tourné à 16,3 points de moyenne en NM1, faisant apprécier son aisance balle en main, sa capacité de création et la qualité de son tir de loin. Des traits qui ressemblent à ceux de son compère sur les lignes arrières, Ousmane Dieng. Les deux pistoleros vivent leurs dernières semaines dans la structure du Bois de Vincennes et croulent sous les propositions. Jeep®Elite, Pro B, NCAA, les options sont ouvertes et Bal, qui avait signé une convention de formation avec le MSB, reconnait "se poser forcément des questions" lors de cette période "stressante mais excitante".

Alors qu’hier la question de son véritable poste aurait pu se poser, l’évolution du jeu rend son profil plus intrigant que jamais. "J’ai plutôt tendance à dire que je suis meneur. Mais dans le basket moderne il y a beaucoup de combo", sourit-il. "Mon père m’a toujours fait jouer meneur. Il me répétait de m’exprimer, de jouer libéré. Cela a développé ma créativité." Formé à la JALT Le Mans, où son frère Mamady évolue en Nationale 2, Bal trace sa route vers les sommets avec ambition et des modèles clairement définis comme celui de Shai Gilgeous-Alexander, l’arrière canadien du Thunder. Privé de Coupe du Monde U17 l’été dernier après avoir remporté l’argent à l’Euro U16, il se projette également avec espoir vers la compétition continentale U18 prévue en août en Turquie. Avec une seule idée en tête, décrocher l’or.

Catégorie: 
Surtitre: 
Pôle France
Auteur: 
Par Julien Guérineau
Date d’écriture: 
Lundi, 15. Mars 2021
Vignette: 
Chapeau: 
Le staff du Pôle France a mis en place une évaluation mensuelle de ses joueurs basée sur différents critères : sport, scolarité, autonomie, progression, compétitivité, hygiène de vie… Adama Bal (1,97 m, 17 ans) a été élu joueur du mois de février.
Pour Newsletter: 

Dominique Malonga joueuse du mois

Corps: 

"Ça veut dire que malgré mes blessures, mes problèmes, j’arrive à rester au niveau sans faire 100% des entraînements. Donc que j’arrive à combler le déficit autrement." Dominique Malonga n’a pas boudé son plaisir à l’heure de recevoir le titre de joueuse du mois de février. La récompense est en effet loin d’être anecdotique pour une jeune femme qui, depuis son entrée au Pôle à l’été 2019 avec un an d’avance, a consacré le plus clair de son temps à renforcer un physique qui, demain, sera sans doute sa plus grande force, mais qui, pour l’heure, limite encore ses possibilités de s’exprimer sur le terrain. "Au début je n’étais pas très investie dans ce travail de préparation physique", concède-t-elle. "Mais avec la maturité et en voyant mon évolution, je comprends, je le sens, je l’entends autour de moi." En 18 mois, Malonga a pris une douzaine de kilos, renforce son squelette, apprend à gérer ses soucis de genoux ou de dos et se prépare pour exploiter pleinement un gabarit hors normes. "Ce sont comme des chaînes me retiennent", sourit-elle. "On a tous tendance à être impatient. Mais je ne pourrais pas être mieux suivie ailleurs. Et quand je n’aurais plus de contraintes…"

Limitée à 9 rencontres de NF1 en 2019/20 (4,1 pts de moyenne) et 3 matches cette année dans la division (8,3 pts), l’ancienne joueuse de Rueil-Malmaison suit encore un programme aménagé et ne prend pas part à l’intégralité des entraînements avec ses coéquipières. Mais elle sait que le temps joue en sa faveur. Née au Cameroun et arrivée en France pour son entrée au collège, Malonga est un vrai projet à long terme pour le Pôle depuis que les entraîneurs fédéraux l’ont prise sous leur aile au CIZ 2018, alors qu’elle se contentait de deux entraînements par semaine en U15 région en banlieue parisienne. Moins de trois ans plus tard, sa personnalité comme son physique ont évolué et la joueuse est désormais prête à "aller le plus haut possible".

Catégorie: 
Surtitre: 
Pôle France
Auteur: 
Par Julien Guérineau
Date d’écriture: 
Lundi, 15. Mars 2021
Vignette: 
Chapeau: 
Le staff du Pôle France a mis en place une évaluation mensuelle de ses joueurs basée sur différents critères : sport, scolarité, autonomie, progression, compétitivité, hygiène de vie… Dominique Malonga (1,97 m, 15 ans) a été élu joueuse du mois de février.
Pour Newsletter: 

Noah Penda joueur du mois

Corps: 

Ils n’avaient eu le temps que de disputer trois rencontres avant que le rideau ne se baisse déjà sur la saison U18 Elite. Depuis leur succès 88-51 à Denain le 11 octobre dernier, les joueurs de première année du Pôle France n’ont plus de championnat pour mettre en pratique chaque week-end ce qu’ils répètent inlassablement la semaine. Pour Noah Penda, cependant, la donne est légèrement différente. Celui qui a été élu joueur du mois de janvier a fait plusieurs apparitions dans le groupe de NM1 depuis janvier. Un signe que le jeune homme a franchi un cap après des premières semaines difficiles dans la structure du Bois de Vincennes. "En début de saison c’était compliqué pour moi. Je n’arrivais pas à suivre. Même à l’école c’était un changement d’univers. J’ai mis un peu temps à m’habituer."

Mais le joueur formé à Villemomble puis à Levallois, a finalement trouvé la bonne carburation, exploitant pleinement une maturité physique qui lui a permis de se frotter à la dureté de la troisième division nationale. Avec ses 2,01 m et 95 kilos Penda a le profil pour encaisser les chocs. Et commence à prendre conscience de ses possibilités. "Je me suis beaucoup affiné pendant le confinement. Sinon j’ai toujours été solide", sourit-il. "Je ne sais pas comment mais il y a eu un vrai changement. Je touchais l’arceau mais sans plus. Et en sortant du confinement je mettais des trucs que jamais je n’aurais imaginé passer. Au début on me le répétait sans que je comprenne. Aujourd’hui je me rends compte que je suis plus développé que les autres physiquement. Je ne jouais pas vraiment sur mes forces."

Utilisé 9 minutes contre Mulhouse ou 7 minutes face à Avignon, Penda savoure ses nouvelles opportunités, sans délaisser le travail scolaire nécessaire pour un élève avec un an d’avance. "Ça restera exceptionnel de jouer les matches en NM1 mais j’espère m’habituer à jouer avec eux", conclut-il sobrement.

Catégorie: 
Surtitre: 
POLE FRANCE
Auteur: 
Par Julien Guérineau
Date d’écriture: 
Lundi, 8. Février 2021
Vignette: 
Chapeau: 
Le staff du Pôle France a mis en place une évaluation mensuelle de ses joueurs basée sur différents critères : sport, scolarité, autonomie, progression, compétitivité, hygiène de vie… Noah Penda (2,01 m, 16 ans) a été élu joueur du mois de janvier.
Pour Newsletter: 

Tea Cléante joueuse du mois (bis)

Corps: 

Pour la deuxième fois de la saison, c’est Téa Cléante qui a été élue joueuse du mois au sein du secteur féminin du Pôle France. Après octobre la plus jeune joueuse de la structure a été récompensée pour son investissement en janvier. Un sérieux d’autant plus remarquable que Cléante, comme ses coéquipières de NF1, n’a plus disputé le moindre match depuis le 11 octobre dernier. "Le match c’est la finalité de ce que tu as travaillé pendant la semaine. C’est là que tu mets les choses en œuvre, tout ce que tu as corrigé. Là ça commence à faire long", regrette-t-elle.

Mais la jeune femme conserve son énergie et son sourire tout en préparant son brevet des collèges. "A tous les entraînements je me donne au max", insiste-t-elle afin de poursuivre ses progrès, en attendant leur possible mise en pratique. Début février, le groupe NF1 a d’ailleurs eu l’occasion de réaliser un galop d’essai face au groupe de LF2. Un face à face difficile pour les plus jeunes. "On a perdu de 40", souffle Téa Cléante. "Il n’y a pas que ça mais elles sont dans un rythme de match que nous n’avons plus depuis octobre. On s’y attendait… mais pas autant. Ça donne envie de faire mieux la prochaine fois." Face à Manoe Cisse ou Leila Lacan, celle qui a fait son entrée au Pôle avec un an d’avance a pu mesurer le chemin à parcourir.

Ses entraîneurs, de leur côté, semblent pleinement satisfait de son investissement. Et après deux titres de joueuses du mois, Cléante a trouvé la recette et ne serait pas insensible à une possible passe de trois : "C’est bien de voir tes notes dans chaque catégorie. On reçoit nos fiches et du coup je peux voir ma progression technique, ma progression tactique. Moi je vise toujours ça !"

Catégorie: 
Surtitre: 
POLE FRANCE
Auteur: 
Par Julien Guérineau
Date d’écriture: 
Lundi, 8. Février 2021
Vignette: 
Chapeau: 
Le staff du Pôle France a mis en place une évaluation mensuelle de ses joueurs basée sur différents critères : sport, scolarité, autonomie, progression, compétitivité, hygiène de vie… Téa Cléante (1,76 m, 14 ans) a été élu joueuse du mois de janvier.
Pour Newsletter: 

Les détections du Pôle France

Corps: 

La semaine de détection se déroulera du 1er au 5 mars à l'INSEP.

Chez les féminines

Chez les masculins

Catégorie: 
Surtitre: 
POLE FRANCE
Date d’écriture: 
Vendredi, 5. Février 2021
Vignette: 
Chapeau: 
21 filles et 20 garçons ont été convoqués par les entraîneurs nationaux pour prendre part à la semaine de détection qui déterminera les entrants au Pôle France Yvan Mainini à la rentrée prochaine.
crédit: 
Tommy Hombert/FFBB
Pour Newsletter: 

Amina Traore, joueuse du mois

Corps: 

Pour les joueuses du groupe NF1 du Pôle France, les semaines commencent à être longues. Privées de matchs depuis le 11 octobre dernier du fait de la situation sanitaire, elles trépignent d’impatience à l’idée de briser une routine parfois pesante. Leur participation au Tournoi des Demoiselles, en décembre, dans le cadre du Camp National à Bourges, a constitué une éclaircie dans la grisaille. Les joueuses du Pôle France ont ainsi servi d’opposition aux jeunes pousses candidates à l’entrée dans la structure fédérale.

Un tournoi pendant lequel Amina Traore a brillé, convaincant ses entraîneurs de lui décerner le titre de joueuse du mois. Un titre qui récompense la persévérance d’une jeune femme dont la première saison au bois de Vincennes n’a pas été un long fleuve tranquille. Des difficultés qui expliquent que malgré son statut de deuxième année, c’est avec la NF1 qu’elle a débuté l’exercice. "Au début j’étais surprise", admet-elle. "Mais avec le recul je me suis dit que la saison dernière j’étais blessée jusqu’en décembre. Et deux mois plus tard c’était le confinement." Lors de l’Euro U16 2019, Traore, après une chute dans les panneaux publicitaires, se fracturent les deux poignets. Elle rentre de Macédoine avec deux plâtres et ne dispute que six rencontres de NF1 avant que la saison ne soit interrompue.

A la rentrée, c’est donc avec la génération 2005 qu’elle s’entraîne. Une vraie nouveauté pour une jeune femme habituée à être surclassée. Pur produit de Marne-la-Vallée, où elle a notamment été championne de France U15 sous les ordres de son père Yacouba, Traore a choisi de ne pas rejoindre le Pôle espoirs Ile-de-France, privilégiant la proximité d’un club réputé pour sa formation, chez les filles comme les garçons. "C’est la première fois que je suis la plus vieille, même à l’école j’ai un an d’avance", sourit-elle. "Physiquement je suis loin d’être la plus costaud. Mais par contre je connais plus de choses au niveau basket." Un avantage qui, elle l’espère, si la pandémie le permet, lui permettra de rejoindre la LF2 dans les semaines qui viennent.

Catégorie: 
Surtitre: 
POLE FRANCE
Auteur: 
Julien Guérineau
Date d’écriture: 
Lundi, 11. Janvier 2021
Vignette: 
Chapeau: 
Le staff du Pôle France a mis en place une évaluation mensuelle de ses joueurs basée sur différents critères : sport, scolarité, autonomie, progression, compétitivité, hygiène de vie… Amina Traore (1,88 m, 16 ans) a été élu joueuse du mois de décembre.
Pour Newsletter: 

Armel Traore, joueur du mois

Corps: 

Il a appris sa nomination sur des béquilles. Quelques jours après la nouvelle année, Armel Traore a vu sa cheville méchamment tourner lors d’un entraînement. Une blessure qui va lui valoir de longues semaines d’arrêt, alors qu’il venait de signer un mois de décembre particulièrement réussi sportivement. Touché à cette même cheville en début de saison, Traore a disputé trois rencontres de NM1 en décembre. Avec un impact spectaculaire : 19,7 points et 4,0 rebonds de moyenne. La belle série est déjà stoppée mais celui qui fêtera ses 18 ans à la fin du mois se veut philosophe : "Ce sont les aléas du sport. Il y a plein de choses plus graves dans la vie et je sais que je vais revenir à 100%."

Optimisme indispensable pour un joueur qui effectue sa troisième et dernière année dans la structure fédérale. L’ancien de la Chennevières et de la Saint-Charles Charenton, dans le Val de Marne, y a grandi dans tous les sens du terme. Avec ses 2,03 m et 100 kilos, il est aujourd’hui un athlète impressionnant qui évolue sur le terrain avec une intensité de tous les instants. "J’ai beaucoup appris avec les préparateurs physiques et le staff médical. C’est grâce à eux que j’ai pu travailler sur mon corps et devenir plus imposant", précise-t-il. "Pour jouer à mon poste, 2/3, je me suis toujours dit que je devais progresser physiquement. C’est vraiment un axe de travail que je m’étais fixé."

Celui qui "se lève tous les matins pour aller en NBA" se concentre pour l’instant sur son baccalauréat et sur sa sortie du Pôle d’ici quelques mois. Avec la volonté de conserver toutes ses options ouvertes : Jeep®Elite, Pro B, Europe et NCAA.

Catégorie: 
Surtitre: 
POLE FRANCE
Auteur: 
Julien Guérineau
Date d’écriture: 
Lundi, 11. Janvier 2021
Vignette: 
Chapeau: 
Le staff du Pôle France a mis en place une évaluation mensuelle de ses joueurs basée sur différents critères : sport, scolarité, autonomie, progression, compétitivité, hygiène de vie… Armel Traore (2,03 m, 17 ans) a été élu joueur du mois de décembre.
Pour Newsletter: 

Pages

S'abonner à RSS - Pôle France Basket