Pôle France Basket | Page 4 | FFBB

Pôle France Basket

Message d'erreur

Warning : array_flip(): Can only flip STRING and INTEGER values! dans EntityCacheControllerHelper::entityCacheLoad() (ligne 73 dans /var/home/ffbb/public_html/sites/all/modules/contrib/entitycache/includes/entitycache.entitycachecontrollerhelper.inc).

Les cadettes et les juniors féminines trop justes

Corps: 

Les cadettes d'Arnaud Guppillote ont concédé un lourd revers à domicile face à Alençon, solide équipe de la division (80-56). Pourtant au contact à la pause (33-42), les coéquipières de Téa Cleante (14 points) ont explosé lors du 3ème quart perdu 11 à 25 face aux Normandes portées par Cécile Baudy (18 points). "C'est un match aux deux visages : la 1ère mi-temps on a réussi à prendres à la gorge nos adversaires. Mais dans le 3ème quart l'intensité et la qualité de jeu d'Alençon nous ont vraiment posé problème. On a perdu nos intentions, notre agressivité et notre engagement"  analyse Arnaud Guppillote, qui fera le court déplacement avec les cadettes à Sceaux samedi prochain pour la prochaine journée de NF1.

De leur côté, les U18 féminines disputaient leur 2ème match dans le championnat de Ligue Féminine 2. Malgré le duo Roumy (12 points) / Toure (12 points), le Pôle France n'a pas réussi à rivaliser avec Montbrison (86-46) emmené par Alizée Girardet (29 points) et Maelys Martinet (22 points). "Le premier quart a été intéressant avec une bonne intensité défensive et quelques interceptions nous permettant de développer des contre-attaques bienvenues, compte tenu de notre difficulté à marquer sur jeu placé. Nous tenons le choc jusqu’à 2 minutes de la mi-temps mais nous commettons deux grosses erreurs, dont une qui offre un tir au buzzer à l’adversaire" se souvient Grégory Halin. "La seconde période sera anecdotique : l’équipe de Montbrison, en pleine confiance, fait pleuvoir un déluge de tirs à 3 points en transition. Nous nous accrochons tant bien que mal, avec quelques jolies actions collectives, mais ce sera nettement insuffisant pour inquiéter notre adversaire". Samedi pour la prochaine journée, le PFBB aura encore fort à faire avec la réception de Mondeville.

Les U16 masculins et les U18 masculins n'ont pas joué, leurs rencontres ayant été reportées.

Résultats
NF1 / PFBB-Alençon : 56-80
LF2 / Montbrison-PFBB : 86-46

 

Catégorie: 
Surtitre: 
Pôle France BasketBall
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Lundi, 5. Octobre 2020
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Seules les équipes féminines du Pôle France ont finalement joué le week-end dernier avec deux défaites au final pour les cadettes et les juniors féminines.
crédit: 
(Crédit : Bellenger/IS/FFBB)
Pour Newsletter: 

Sara Roumy et Maëlle Blein joueuses du mois au PFBB

Corps: 

Nouveauté cette saison au Pôle France BasketBall : les staffs masculins et féminins élisent désormais un joueur et des joueuses du mois. Premier lauréat chez les garçons, Wilson Jacques est rejoint aujourd'hui par Maëlle Blein et Sara Roumy, deux joueuses qui devraient être dominantes dans leur catégorie. Au milieu de leurs coéquipières, elles ont été récompensées par leurs entraîneurs, Arnaud Guppillotte et Grégory Alain, accompagnés des assistants Vincent Bourdeau et Julien Egloff.

Groupe NF1 - Maëlle Blein
Gymnastique, danse, handball. Maëlle Blein s'est essayée à plusieurs sports avant de trouver son bonheur dans le basket à l'âge de neuf ans. ''Mes parents étaient dans le basket donc j’ai décidé d’essayer un été. Ça m’a plu donc j’ai continué", annonce-t-elle pleine d'entrain. Pur produit du Sud, elle a effectué ses gammes au Sapela Basket 13, club situé à Salon-de-Provence dans les Bouches-du-Rhône. Passée ensuite par le Pôle Espoirs d'Aix-en-Provence, elle a rejoint le Pôle France BasketBall l'an dernier avec une détermination assez impressionnante pour une joueuse de cet âge. Arrière de grande taille (1,81 m), cette scoreuse naturelle sort d'une saison collective quelque peu frustrante en NF1. Avant que la pandémie de COVID-19 n'arrête définitivement la saison, elle tournait à 6,9 points de moyenne sur les 17 rencontres jouées.

"Rigueur rime avec bonne humeur." C'est le mantra que se répète quotidiennent Maëlle Blein au Pôle France. Décontractée lors des shootings photos, pleine d'enthousiasme et de bonne humeur, elle a ce don de pouvoir faire la bascule naturellement afin de se concentrer à 200% sur les entraînements. "On peut être sérieuse mais il y a des moments pour tout. La bonne humeur ça donne de la joie donc ça me plaît", annonce-t-elle tout sourire. Cette saison, elle aura un grand rôle à jouer dans le dispositif d'Arnaud Guppillotte en NF1. Le week-end dernier, elle a même inscrit 18 points dans la courte défaite du PFBB face à Sainte Savine. Avant de rejoindre le groupe LF2 au cours de l'année ?

Groupe LF2 - Sara Roumy
"Mes parents étaient basketteurs et ça m’a encore plus donné envie de jouer au basket. Forcément avec Tarbes juste à côté, j’allais souvent à la salle voir les matchs."  Pour Sara Roumy, le basket n'est pas qu'un sport que l'on pratique par hasard. Déjà très mature dans ses attitudes, disciplinée comme une professionnelle, elle a puisé dans la culture basket de son Sud-Ouest natal pour devenir la joueuse qu'elle est aujourd'hui. Joueuse en minimes France à Laloubère, elle est ensuite passée par le Pôle Occitanie puis Basket Landes pour une année en U18 France avant de rejoindre le Pôle France.

Leader dans l'âme dès qu'elle enfile un maillot, Sara Roumy montre l'exemple sur le terrain, guidant ses coéquipières grâce à ses indéniables qualités basket. Blessée une bonne partie de la saison 2019/2020, elle a été éloignée des parquets plusieurs mois, chose compliquée pour elle. "Quand je me suis blessée, j’étais dégoûtée. Après, j’ai été en réathlétisation et j’ai fait au mieux pour revenir au plus vite mais ensuite le COVID est passé par là." Alors qu'elle a totalement récupéré, elle aura pour mission de guider le groupe juniors cette saison en LF2. Meilleure scoreuse face à la SIG Strasbourg le week-end dernier, elle a lancé de la plus belle des manières sa dernière saison au Pôle.

Catégorie: 
Surtitre: 
PÔLE FRANCE BASKETBALL
Auteur: 
Clément Daniou
Date d’écriture: 
Vendredi, 2. Octobre 2020
Vignette: 
Chapeau: 
À l’instar du staff masculin, le staff féminin du Pôle France BasketBall a également mis en place une évaluation mensuelle de ses joueuses basée sur plusieurs critères. Une seule différence : ce n’est pas une mais deux joueuses qui ont été élues, une par groupe. Maëlle Blein pour la NF1 et Sara Roumy pour la LF2.
crédit: 
Bellenger/IS/FFBB
Pour Newsletter: 

Les 4 équipes sur le pont

Corps: 

Dernière équipe à reprendre le chemin de la compétition, les U18 masculins débutent le championnat de Nationale 1 ce samedi. Les protégés de Jean-Aimé Toupane et Lamine Kébé se déplacent à Orchies pour la 1ère journée, qualifié pour la poule du milieu la saison dernière (5ème avant l'interruption des championnats). Un match à suivre en direct sur la chaîne Twitch du BC Orchies.

Aprs une prestatation encourageante face à Strasbourg le week-end dernier (défaite 52-63), les U18 féminines enchaînent cette semaine avec un déplacement du côté de Montbrison qui s'est incliné lors de la 1ère journée à Aulnoye (92-78). De leur côté, les U16 féminines elles aussi convaincantes à Sainte-Savine il y a une semaine, reçoivent cette fois le BC Alençonnais (1 victoire-1 défaite), très facile vainqueur d'Escaudain (94-32) et qui voudra aligner un 2ème succès de rang.

Dimanche après-midi, les U16 garçons clôtureront le week-end à domicile (15h30) avec la réception des Metropolitans 92, vainqueur de Lille lor de la 1ère journée et dont le match contre Charenton la semaine passée a été reporté.

Samedi 3 octobre 2020 :
17h00 - NF1/Alençon
20h00 - Montbrison/LF2 (Livestats)
20h00 - Orchies/NM1 (Livestats/Diffusion vidéo)

Dimanche 4 octobre 2020 :
15h30 - U18M Elite/Metropolitans 92

Catégorie: 
Surtitre: 
Pôle France BasketBall
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Vendredi, 2. Octobre 2020
Vignette: 
Chapeau: 
Les quatre équipes du Pôle France seront sur les parquets ce week-end avec la reprise du championnat de NM1 et le début de la saison pour les U18 masculins de Jean-Aimé Toupane.
crédit: 
(Crédit : Bellenger/IS/FFBB)
Pour Newsletter: 

Wilson Jacques joueur du mois

Corps: 

L’histoire retiendra que Wilson Jacques est le premier lauréat du titre de joueur du mois du Pôle France, institué par le staff technique de la structure fédérale. C’est au milieu de ses coéquipiers que le jeune intérieur a été récompensé par… Evan Fournier qui profite actuellement des installations de l’INSEP pour se maintenir en condition.

Né en 2005, Wilson Jacques est pourtant rentré au Pôle France à l’été 2019, avec un an d’avance. Son parcours est d’ailleurs assez spectaculaire. Première licence en 2017 à La Réunion. Une saison en U13 sur place. Puis un départ pour le pôle Nord Pas-de-Calais. Une saison en U15 France pour aboutir à une entrée prématurée au Pôle France. Grand gabarit qui ne cesse de pousser (1,98 m en U15, 2,06 m lors de son arrivée au Bois de Vincennes, 2,11 m aujourd’hui), Jacques a disputé 14 rencontres en U18 Elite la saison dernière avec un impact limité (2,5 pts). Mais il a emmagasiné de l’expérience et a pesé lors des deux victoires du PFBB en championnat U18 ces deux dernières semaines.

Son ambition est désormais de trouver une place dans la rotation en NM1 malgré ses 15 ans. "Ce n’est pas acquis, il va falloir que je me batte. Mais les coaches m’ont clairement dit qu’ils espéraient que j’ai ça en tête", précise-t-il, après avoir effectué le déplacement à Mulhouse, en Coupe de France mercredi dernier. En attendant, il poursuit sa progression dans une structure qui a vu passer les plus grands champions du basket français.

Catégorie: 
Surtitre: 
Pôle France
Auteur: 
Julien Guérineau (FFBB)
Date d’écriture: 
Mercredi, 30. Septembre 2020
Vignette: 
Chapeau: 
Le staff du Pôle France a mis en place une évaluation mensuelle de ses joueurs basée sur différents critères : sport, scolarité, autonomie, progression, compétitivité, hygiène de vie… Wilson Jacques (2,11 m, 15 ans) est le premier pensionnaire à être élu joueur du mois.
crédit: 
(Crédit : Bosi/FFBB)
Pour Newsletter: 

Le PFBB fait vaciller la SIG

Corps: 

Pour leur entrée dans la compétition, les U18 féminines de Grégory Halin et Julien Egloff ont bien failli créer la sensation du week-end. Les jeunes pousses du PFBB accueillaient la SIG pour la première journée de championnat dans un match indécis jusqu'au bout. Dans le sillage de Sara Roumy (11 points) et Sophie Sene (9 points, 6 rebonds), le Pôle France a accroché les Alscaciennes jusqu'au bout (52-52 à 3 minutes du terme) avant d'encaisser un terrible 11-0 de la SIG, portée par Skrba (19 points) et Majekodunmi (16 points). "C'est un match très satisfaisant contre un adversaire athlétique" se félicite Grégory Halin. "Malgré 25 balles perdues et une domination de Strasbourg au rebond, nous avons tenu le choc jusqu’à 2 minutes de la fin grâce à une défense solide et des séquences de jeu rapide intéressantes. Quelques erreurs de jeunesse et un manque de maîtrise nous ont coûté le match".

En déplacement samedi soir à Sainte-Savine, la NF1 du Pôle France a également proposé une belle prestation en ne s'inclinant que de 5 petits points (74-69). Distancées au premier quart (23-9), les jeunes d'Arnaud Guppillotte et Vincent Bourdeau ont couru après le score face aux joueuses de l'Aube qui ont pu compter sur le duo Kamara-Diallo (42 points à elles deux). "Malgré une première mi-temps à tenter sans réussir et à oublier les intentions de jeux prioritaires (14 points de retard à la mi-temps), la 2ème mi temps a été convaincante en termes d’intensité, de générosité défensive, d’engagement et d’agressivité offensive. À tel point qu'on est repassé devant au score d’un point à la 37ème minute sur un 3pts de Dominique Malonga". raconte Arnaud Gupiillotte. Le PFBB finira par craquer en fin de partie et s'incline, malgré les 18 points de Maëlle Blein et les 14 unités d'Amina Traoré. "Un match de qualité et plein d’enseignements pour la suite à condition que l’état d’esprit demeure le même la semaine prochaine face à Alençon" précise Gupillotte.

Enfin dimanche après-midi, les U16 masculins de Bernard Faure et Nicolas Absalon ont enchaîné un 2ème succès dans leur championnat U18M Elite (80-61). Face à Lille, le PFBB a fait le trou dans une première mi-temps totalement maitrisée (44-25) grâce notamment aux belles prestations d'Ousmane Dieng (17 points) et Théo Audry (16 points). "Bien encadré par deux ou trois joueurs de deuxième année, nos jeunes découvrent le niveau U18 et montrent un certain potentiel"  analyse Bernard Faure. "Il nous reste à progresser rapidement sur le plan collectif pour envisager aller en poule haute lors de la deuxième phase". À confirmer dès la prochaine journée face aux Metropolitans 92.

LF2 / Pôle France-SIG (52-63)
NF1 / Sainte-Savine-Pôle France (74-69)
U18M Elite / Pôle France-Lille (80-61)

Catégorie: 
Surtitre: 
Pôle France BasketBall
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Lundi, 28. Septembre 2020
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Pour sa rentrée en LF2, le Pôle France a bien failli faire tomber la SIG mais a finalement craqué dans les derniers instants (52-63). À noter la courte défaite des cadettes en NF1 à Sainte-Savine (74-69) et le nouveau succès des U16 masculins contre Lille (80-61).
crédit: 
(Crédit : Bellenger/IS/FFBB)
Pour Newsletter: 

Le PFBB a renoué avec la compétition

Corps: 

NF1 / Pôle France - Le Havre : 32-68

Six mois après l'arrêt brutal des compétitions partout en France, un match officiel s'est déroulé le week-end dernier au complexe Nelson Paillou du Pôle France BasketBall. Dans les structures du Bois de Vincennes, ce sont les jeunes U16 féminines coachées par Arnaud Guppillotte qui ont ouvert la saison 2020-2021 avec le championnat de NF1. Les pensionnaires du PFBB, qui ont fait leur rentrée il y a tout juste un mois, se sont frottées au Havre, un des cadors de la division (5e de la poule A la saison dernière). "Le premier match de championnat est toujours un moment difficile pour nos joueuses tant elles doivent mesurer la différence entre le basket de jeune et celui d'adulte", analyse Arnaud Guppillotte. Accrocheuse la première partie de la rencontre, les joueuses du Pôle Frannce ont craqué au fur et à mesure des minutes et concèdent une large défaite (32-68). L'Alsacienne Marine Dursus termine meilleure marqueuse du PFBB pour cette première rencontre (9 points), insuffisant face aux 16 points de Mai-Loni Henson, débarquée cet été de NCAA. "Autant la première mi-temps a été assez sérieuse et appliquée avec de la créativité et de la discipline, mais la deuxième mi-temps a été révélatrice de notre manque de maturité et d'exigence face à la montée de l'intensité adverse" , analyse Arnaud Guppillotte, qui se déplacera à Sainte-Savine dans une semaine.

U18 Elite / Saint-Quentin - Pôle France : 54-93

Dimanche après-midi, c'était au tour des U16 masculins de retrouver les parquets de la compétition. En déplacement à Saint Quentin, les jeunes de Bernard Faure ont mené au score toute la durée du match et se sont tranquillement imposés (+39). Dans le sillage des 15 points de Mael Hamon-Crespin et des 13 unités d'Adama Bal et Aurèle Brena-Chemille, les joueurs du PFBB n'ont jamais été inquiétés pour leur première sortie cette saison. Ce trio de joueurs de deuxième année a encadré un cinq majeur intégralement composé de 2005 dont Théo Pichard (11 pts)."C'est une bonne entrée en matière face à un adversaire plutôt tendre" , remarque Bernard Faure. "On a vu des imperfections, mais aussi un bon état d’esprit ce qui nous a permis de faire la course en tête. Une deuxième mi-temps plus aboutie nous a permis de creuser un écart conséquent." La semaine prochaine, le PFBB accueillera Lille, défait par les Metropolitans 92 lors de la première journée.

Catégorie: 
Surtitre: 
Pôle France
Auteur: 
par Kevin Bosi
Date d’écriture: 
Lundi, 21. Septembre 2020
Vignette: 
Chapeau: 
A l’image de l’ensemble des clubs stoppés dans leur élan en mars dernier en raison de la situation sanitaire, le Pôle France a retrouvé le chemin de la compétition ce week-end en NF1 et U18 Elite.
crédit: 
Bellenger/IS/FFBB
Pour Newsletter: 

Le Pôle France a aussi fait son retour à la compétition

Corps: 

Six mois après l'arrêt brutal des compétitions partout en France, un match officiel s'est déroulé le week-end dernier au complexe Nelson Paillou du Pôle France BasketBall. Dans les structures du Bois de Vincennes, ce sont les jeunes U16 féminines coachées par Arnaud Guppillotte qui ont ouvert la saison 2020-2021 avec le championnat de NF1. Les pensionnaires du PFBB, qui ont fait leur rentrée il y a tout juste un mois, se sont frottées au Havre, un des cadors de la division (5ème de la poule A la saison dernière). "Le premier match de championnat est toujours un moment difficile pour nos joueuses tant elles doivent mesurer la différence entre le basket de jeune et celui d'adulte" analyse Arnaud Guppillotte. Accrocheuse la première partie de la rencontre, les joueuses du Pôle Frannce ont craqué au fur et à mesure des minutes et concèdent une large défaite (32-68). L'Alsacienne Marine Dursus termine meilleure marqueuse du PFBB pour cette première rencontre (9 points), insuffisant face aux 16 points de Mai-Loni Henson, débarquée cet été de NCAA. "Autant la première mi-temps a été assez sérieuse et appliquée avec de la créativité et de la discipline, mais la 2ème mi temps a été révélatrice de notre manque de maturité et d'exigence face à la montée de l'intensité adverse" raconte Arnaud Guppillotte, qui se déplacera à Sainte-Savine dans une semaine.
NF1 / Pôle France - Le Havre : 32-68

Dimanche après-midi, c'était au tour des U16 masculins de retrouver les parquets de la compétition. En déplacement à Saint Quentin, les jeunes de Bernard Faure ont mené au score toute la durée du match et se sont tranquillement imposés (54-93). Dans le sillage des 15 points de Mael Hamon-Crespin et des 13 unités d'Adama Bal et Aurèle Brena-Chemille, les joueurs du PFBB n'ont jamais été inquiétés pour leur première sortie cette saison. "C'est une bonne entrée en matière face à un adversaire plutôt tendre" raconte Bernard Faure. "On a vu des imperfections, mais aussi un bon état d’esprit ce qui nous a permis de faire la course en tête. Une deuxième mi-temps plus aboutie nous a permis de creuser un écart conséquent". La semaine prochaine, le PFBB accueillera Lille, défait par les Metropolitans 92 lors de la 1ère journée.
U18 Elite / Saint-Quentin - Pôle France : 54-93

 

Catégorie: 
Surtitre: 
Pôle France BasketBall
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Lundi, 21. Septembre 2020
Vignette: 
Chapeau: 
À l'image de l'ensemble des clubs stoppés dans leur élan en mars dernier en raison de la situation sanitaire, le Pôle France BasketBall a renoué avec la compétition ce week-end.
crédit: 
(Crédit : Bellenger/IS/FFBB)
Pour Newsletter: 

Le Pôle sur la ligne de départ

Corps: 

Près d’un mois après leur entrée à l’INSEP les nouveaux pensionnaires du Pôle France vont avoir l’occasion de débuter leur saison ce week-end.

Nationale 1 Féminine
Arnaud Guppillotte et Vincent Bourdeau ont rendez-vous à 17h samedi, à l’INSEP pour recevoir Aplemont Le Havre. La saison passée, les Normandes présentaient un bilan de 11 victoires et 7 défaites au moment de l’arrêt du championnat. Une solide équipe de la division donc pour les rookies du Pôle. 10 joueuses ont fait leur entrée en août dernier et devraient être renforcées par trois éléments déjà présentes dans la structure : Maëlle Blein, Dominique Malonga et Amina Traore. Blein avait participé à 17 rencontres de NF1 avec un véritable impact (6,9 pts) tandis que Traore (5,7 pts) et Malonga (4,1) faisaient partie de la rotation lorsqu’elles avaient pu être alignées. Avec trois éléments à 1,90 m ou plus, le potentiel intérieur du Pôle est intéressant. Assez pour faire mieux que les deux victoires obtenues en 2019/20 ?

U18 Elite
Jamais dans son histoire le Pôle France n’avait présenté un bilan aussi positif qu’en 2019/20. Les troupes de Bernard Faure et Nicolas Absalon avaient ainsi remporté 14 de leurs 15 rencontres disputées et rêvaient d’un Final Four, terre inexplorée depuis 2014. La Covid est passée par là et c’est bien évidemment avec un effectif 100% de renouvelé que le Pôle se présente sur la ligne de départ. 10 entrants, nés en 2005 (exception faite du 2006 Anton Mendy) vont découvrir le niveau face à des joueurs souvent deux ans plus âgés. Wilson Jacques, entré l’an passé avec un an d’avance et qui dépasse désormais les 2,10 m, sera un atout de taille pour son équipe.

Catégorie: 
Surtitre: 
Pôle France
Date d’écriture: 
Vendredi, 18. Septembre 2020
Vignette: 
Chapeau: 
La saison 2020/21 débute ce week-end pour le Pôle France. A domicile, samedi à 17h pour la NF1 face au Havre. A Saint-Quentin, dimanche à 15h30, pour les U18 Elite.
Pour Newsletter: 

Victor Wembanyama évoluera aussi au Pôle France

Corps: 

Médaillé d’argent à l’Euro U16 en 2019 et élu dans le meilleur cinq de la compétition, Victor Wembanyama (2,19 m, 16 ans) va pouvoir poursuivre sa progression et son évolution au sein du Pôle France BasketBall – Yvan Mainini, lors de la saison 2020/2021. Grâce à une licence ASP (voir plus bas), et à l’instar d’autres joueurs ayant déjà bénéficié de ce dispositif comme Sekou Doumbouya ou Vincent Poirier, il continuera de faire partie du groupe professionnel de Nanterre 92 en Jeep®Elite, tout en évoluant en NM1 avec le PFBB.

Jacques Commères (Directeur de la Performance et des Équipes de France) : « Nous nous réjouissons d’accueillir Victor au Pôle France pour une programmation, en lien avec Nanterre 92, de plusieurs matches à effectuer avec l’équipe NM1 coachée par Jean-Aimé Toupane. Victor, bien qu’il soit très jeune, fait partie intégrante du projet de performance Paris 2024. Pour son intérêt et pour nous tous, nous souhaitons qu’il puisse disposer de plusieurs niveaux de compétitions dans sa progression. La Nationale 1 apparait, avec l’antériorité des expériences positives de joueurs ayant pu s’exprimer avec le Pôle France dans le cadre de cette double licence, un championnat d’un très bon niveau qui permet sans nul doute à nos jeunes joueurs à fort potentiel d’élever leur niveau de jeu ».

La licence ASP
La licence Autorisation Secondaire Performance (ASP) est délivrée à tout joueur 5x5 et/ou 3x3 à fort potentiel pour lui permettre de gagner du temps de jeu, en jouant pour deux clubs différents, afin de se perfectionner dans le cadre de la compétition. Elle concerne les joueurs évoluant ou ayant évolué au moins une saison sportive dans les structures définies dans le Projet de Performance Fédéral (PPF).
Les structures concernées sont les suivantes :
-Les camps et tournois du PPF
-Les centres de formation agréés ou en cours de demande d’agrément
-Le Pôle France BasketBall - Yvan Mainini

Les joueurs ayant évolué au Pôle France BasketBall grâce à une licence ASP :

Saison Joueur
2015-2016 Vincent Poirier
2016-2017 Sékou Doumbouya
2017-2018 Ivan Février et Jean-Marc Pansa
2019-2020 Ismaël Kamagate
2020-2021 Victor Wembanyama

 

Catégorie: 
Surtitre: 
Pôle France BasketBall
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Jeudi, 10. Septembre 2020
Vignette: 
Chapeau: 
Le jeune intérieur de Nanterre 92, Victor Wembanyama (2,19 m, 16 ans), évoluera également avec le Pôle France BasketBall en Nationale Masculine 1 lors de la saison 2020/2021. Joueur à très fort potentiel, il bénéficie d’une licence ASP (Autorisation Secondaire Performance) lui permettant de jouer à la fois sous les couleurs de Nanterre 92 en Jeep®Élite, et en même temps de s’aguerrir en Nationale Masculine 1 avec le PFBB.
crédit: 
(Crédit : Bellenger/IS/FFBB)
Pour Newsletter: 

Rentrée des classes

Corps: 

Cinq mois après le confinement qui a mis la France à l’arrêt pendant de longues semaines, les basketteuses et les basketteurs ont repris possession de leurs quartiers, à l’INSEP. Le Pôle France a organisé sa rentrée en deux temps. Dimanche pour les nouveaux entrants, lundi pour ceux déjà présents les années précédentes. Une organisation lourde d’autant plus que les mesures sanitaires sont pointues dans le temple de la formation du sport français. Pour certains, c’était un simple retour. Wilson Jacques, rentré avec un an d’avance en 2019, affichait ainsi quelques centimètres de plus sous la toise mais également une décontraction à toute épreuve. Pour d’autres, le moment est plus chargé en émotion.

Anton Mendy (2,02 m) est cette année le benjamin du Pôle. Il n’aura 14 ans qu’en octobre prochain. Accompagné de ses parents et de sa jeune sœur, il revient à l’INSEP pour la deuxième fois après les tests d’entrée de février dernier. "Je suis un peu stressé", confesse le jeune garçon qui n’a que trois années de basket derrière lui à l’ALM Evreux puis au SPO Rouen. Pensionnaire du pôle espoirs de Haute Normandie, Mendy rentrera en classe dans quelques jours en 3e, pendant que ses camarades de promotion débuteront en 1ère ou en 2nde. Habitué de l’internat, la perspective de s’éloigner encore un peu plus des siens a cependant pesé dans les discussions familiales. "Mes parents ont hésité quand on a su que j’étais retenu pour intégrer le Pôle. Mais finalement on s’est dit que c’était une vraie chance."

Anton a donc enchaîné sa signature de convention avec le service juridique de la FFBB, une discussion avec Tahar Assed, le directeur du Pôle, un entretien avec ses futurs entraîneurs, Bernard Faure et Nicolas Absalon, avant d’aller prendre possession de sa chambre. Le début de semaine était ensuite dédié aux tests médicaux afin de pouvoir retrouver le terrain. "Je n’ai pas fait de 5x5 depuis le mois de mars et le confinement", souffle le prospect. "Je me suis entretenu avec mon père physiquement, en jouant sur le playground et j’ai ensuite pu rejouer au Pôle espoirs, mais uniquement sur du travail individuel." La reprise sera donc progressive avec différentes dates en tête. Les NF1 lanceront la saison le 19 septembre à domicile contre Le Havre. Le 20, les U18 Elite feront le voyage jusqu’à Saint-Quentin. Le 23 septembre l’équipe de NM1 se déplacera à Mulhouse pour participer à la Coupe de France. Enfin, le 26, la LF2 accueillera la SIG.

Catégorie: 
Surtitre: 
Pôle France BasketBall
Date d’écriture: 
Mardi, 18. Août 2020
Vignette: 
Chapeau: 
La rentrée du Pôle France a eu lieu dimanche et lundi à l’INSEP. Pendant toute la semaine les 50 pensionnaires ont repris possession des lieux pour lancer la saison 2020/21.
Pour Newsletter: 

Pages

S'abonner à RSS - Pôle France Basket