Equipes de France jeunes | FFBB

Equipes de France jeunes

Message d'erreur

Warning : array_flip(): Can only flip STRING and INTEGER values! dans EntityCacheControllerHelper::entityCacheLoad() (ligne 73 dans /var/home/ffbb/public_html/sites/all/modules/contrib/entitycache/includes/entitycache.entitycachecontrollerhelper.inc).

Les U20F toujours invaincues

Corps: 

Alors que la rencontre face à la Biélorussie ne devait être qu’une formalité, les Françaises se sont fait surprendre à l’entame du match jusqu’à se voir distancer de 8 points à la fin du premier quart-temps.

Mais même dans une compétition sans enjeux de taille, les Bleuettes ne sont pas là pour faire de la figuration. C’est donc avec un tout autre visage qu’elles reviennent sur le parquet. Du jeu rapide et des contrattaques pour relancer la machine ainsi qu’une agressivité et une intensité sur tous les ballons (50 rebonds, 14 interceptions) et elles reprennent la tête.

Et puis c’est la libération dans le dernier quart. Les Françaises dominent et creusent l’écart grâce à un trio Ewodo-Salaun-Wadoux qui termine à plus de 10 points chacune. +20 au coup de sifflet final. Les Françaises ont montré qu’elles étaient capables de réagir de la plus belle des manières. Rendez-vous dimanche 20h00 pour leur dernier match contre la Russie.

France bat Biélorussie : 70-50

Surtitre: 
FIBA U20 Women’s European Challengers
Date d’écriture: 
Samedi, 17. Juillet 2021
Vignette: 
Chapeau: 
Menée d’entrée par une équipe biélorusse agressive qui voulait décrocher sa première victoire, l’Équipe de France U20F a rapidement repris les devants pour s’imposer une fois de plus en Turquie
crédit: 
FIBA
Pour Newsletter: 

Une troisième victoire pour les U20F

Corps: 

Après deux matchs remportés facilement, les Bleuettes rencontraient aujourd’hui la Pologne également invaincue sur ce Challenger. Alors qu’on s’attendait à une rencontre accrochée, les Françaises ont rapidement pris le dessus et n’ont jamais été réellement inquiétées.

Emmenée par une grande Janelle Salaun en double-double à la mi-temps (13pts, 10 rbds), l’Équipe de France U20F, particulièrement présente au rebond, profite de la maladresse polonaise pour créer ses propres occasions. En s’appuyant sur leur jeu collectif tout en passes rapides, les Françaises parviennent à faire déjouer leur adversaire et creusent davantage l’écart.

Les Polonaises s’accrochent et essayent de recoller au score notamment grâce aux fautes concédées par les Bleuettes qui les emmènent sur la ligne des lancés (20/28). Finalement, la France s’impose sans grande difficulté et regard déjà en direction de son prochain match, samedi contre la Biélorussie.

France bat Pologne : 71-54

Surtitre: 
FIBA U20 Women’s European Challengers
Date d’écriture: 
Jeudi, 15. Juillet 2021
Vignette: 
Chapeau: 
Pour son troisième match l’Équipe de France U20 féminine a montré, une fois encore, qu’elle prenait ce Challenger au sérieux en s’imposant face à la Pologne
crédit: 
FIBA
Pour Newsletter: 

2/2 pour les U20F

Corps: 

Opposées aux locales du Challenger qui avaient à cœur de faire oublier leur défaite d’entrée face à la Russie, les Bleuettes se sont fait surprendre à l’entame du match. Mais, la surprise n’aura été que de courte durée. Après quelques minutes de jeu, les Françaises reprennent les devants, imposent leur basket et conserveront une longueur d’avance tout au long de la rencontre.

On retiendra de très belles performances individuelles à l’image de Janelle Salaune auteur d’un double-double (18 pts, 10 rbds), mais c’est surtout un collectif qui s’est exprimé sur ce second match. Les 12 joueuses sélectionnées ont pu s’exprimer sur le parquet de Konya et neuf d’entre elles ont ouvert leur compteur de points.

Doucement mais surement l’écart se creuse laissant les Turques impuissantes face à une de Équipe de France particulièrement présente au rebond. Prochain match jeudi à 14h00 contre la Pologne.

France bat Turquie : 74-54

Surtitre: 
FIBA U20 Women’s European Challengers
Date d’écriture: 
Mercredi, 14. Juillet 2021
Vignette: 
Chapeau: 
Pour son deuxième match de Challenger l’Équipe de France U20 féminine à de nouveau fait parler son basket en s’imposant largement face à la Turquie
crédit: 
FIBA
Pour Newsletter: 

Un retour à la compétition maitrisé pour les U20F

Corps: 

Après une année privée de compétition internationale en raison de la pandémie de covid, les U20F retrouvaient les parquets ce soir en Turquie dans le cadre d’un Challenger FIBA. L’attente était grande autour de cette génération 2001 championne d’Europe U16 et vice-championne du monde U17. Les Bleuettes ont bien répondu présentes.

Malgré une entame de match dans laquelle les U20 ont peiné à trouver leur rythme, elles ont rapidement pris le dessus face à leurs homologues portugaises, faisant preuve de maturité en allant provoquer les fautes quand la réussite au tir faisait défaut. À l’image de Kendra Chery, championne de France avec Basket Landes, passé trois fois sur la ligne des lancés dans le premier quart-temps.

En seconde mi-temps les Françaises se sont libérées et n’ont cessé de creuser l’écart. Elles ont imposé leur basket face à une équipe portugaise en difficulté qui n’arrivait plus à franchir la défense française. Pour couronner le tout, l’adresse était de nouveau au rendez-vous, avec notamment Zoé Wadoux qui termine le match avec 22 points au compteur (6/8 à 3 points).

Une première victoire qui donne le ton pour le reste de la compétition. Les U20F seront de retour sur les parquets mercredi 14 juillet pour affronter la Turquie à 17h00.

France bat Portugal : 86-38

Surtitre: 
FIBA U20 Women’s European Challengers
Date d’écriture: 
Mardi, 13. Juillet 2021
Vignette: 
Chapeau: 
L’Équipe de France U20 féminine s’impose facilement 86 à 38 face au Portugal lors de son premier match du FIBA U20 Women’s European Challenger de Konya (Turquie)
crédit: 
FIBA
Pour Newsletter: 

Les U20F retournent à la compétition

Corps: 

Après leur stage de préparation à Voiron, les U20 féminines sont sur le départ pour Konya (Turquie) où elles disputeront leur Challenger FIBA du 13 au 18 juillet. Avec au programme 5 matchs en 6 jours la France affrontera le Portugal, la Turquie, la Pologne la Biélorussie et la Russie.

Jérôme Fournier, sélectionneur des Bleuettes, rappelle que jouer ce Challenger est particulièrement enthousiasmant après une année marquée par la crise sanitaire et l’obligation d’échanger à distance pour mettre sur pied le projet qui permettra de donner vie aux ambitions de son équipe. Il ajoute également que « c’est une opportunité fantastique de jouer des matchs de ce niveau-là et de vivre une expérience en équipe nationale. Surtout que ce sera la dernière en équipe de jeunes pour ces joueuses ».

Enfin, l’entraîneur des U20F nous assure que le spectacle sera au rendez-vous sur le parquet du FIBA U20 Women’s European Challenger de Konya, en précisant qu’il « reste persuadé que chaque histoire est singulière et que cet été peut constituer un tremplin » pour la génération 2001.

Les matchs à venir pour les U20F :

Mardi 13 juillet à 20h00 : Portugal – France

Mercredi 14 juillet à 17h00 : France – Turquie

Jeudi 15 juillet à 14h00 : Pologne – France

Samedi 17 juillet à 20h00 : France – Biélorussie

Dimanche 18 juillet à 20h00 : Russie – France

Liste des 12 joueuses sélectionnées :

NOM

PRÉNOM

DATE DE NAISSANCE

TAILLE (CM)

POSTE

CLUB

CHERY

Kendra

16/07/2001

188

4

BASKET LANDES

DELARUELLE

Héléna

10/01/2001

168

1

NEW HAMPSHIRE

EWODO

Yohana

21/02/2001

184

3

CHARTRES

FARCY

India

31/07/2002

178

2

MONTPELLIER

HAMAOUI

Jade

13/01/2001

183

3

AULNOYE

HILLOTTE

Camille

17/10/2001

183

3

CHARTRES

MAHOUTOU

Eve

26/03/2001

180

4-5

REIMS

MONTABORD

Stecy

11/05/2001

197

5

VILLENEUVE D’ASCQ

PARDON

Marie

05/01/2001

174

1

TARBES

SALAUN

Janelle

05/09/2001

186

4

VILLENEUVE D’ASCQ

WADOUX

Zoé

07/01/2001

177

2

VILLENEUVE D’ASCQ

WEMBANYAMA

Eve

10/12/2001

185

3-4

CALAIS

Entraîneur : Jérôme Fournier     

Entraîneurs adjoints : Virgile Abel et Damien Leroux

Surtitre: 
FIBA U20 Women’s European Challengers
Auteur: 
Julie Begon
Date d’écriture: 
Lundi, 12. Juillet 2021
Vignette: 
Chapeau: 
L’Équipe de France U20 féminine part pour la Turquie où aura lieu son Challenger FIBA du 13 au 18 juillet
crédit: 
Julien Bacot/FFBB
Pour Newsletter: 

La France en argent

Corps: 

Vincent Collet avait offert quelques clés pour battre les Etats-Unis lors de la conférence de presse qui avait suivi le France-Espagne de samedi soir à Paris. Eviter les pertes de balle et couper le jeu rapide est un incontournable pour espérer perturber les Américains. Exactement ce que les Tricolores ont eu du mal à réaliser lors des premières minutes du match. En laissant échapper quelques ballons ils prêtaient le flanc au jeu de relance supersonique des US. En trois minutes ceux-ci signaient un 4-12 inquiétant.

Mais comme à chaque fois qu’ils ont été ballotés depuis le début de la Coupe du Monde, l’Equipe de France a trouvé les ressources pour se relancer. Notamment grâce au leadership d’un Matthew Strazel. L’expérience Euroleague du meneur de l’ASVEL fait la différence face aux joueurs de son âge. Pour ses débuts en compétitions internationales Strazel a su tour à tour se muer en distributeur, scoreur ou défenseur. Un parfait chef d’orchestre qui a remis son équipe dans le droit chemin avec l’apport venu du banc de Rudy Demahis-Ballou et Louis Lesmond.

Mais encore une fois, c’est Victor Wembanyama qui a totalement changé la donne. Le rendez-vous était attendu entre celui que tous les spécialistes présentent comme le numéro un de la draft 2023 et Chet Holmgren, attendu à la même place l’année prochaine. Et le Français a parfaitement répondu aux attentes après une demi-finale gâchée par les fautes. Claquette dunk, alley-oop et surtout une force de dissuasion unique qui a fait dérailler l’attaque américaine, Wembanyama a éclaboussé la finale de tout son talent et permis à la France de recoller puis de faire la course en tête jusqu’à la pause (42-37).

Quelques minutes après le retour des vestiaires, la France connaissait un sérieux coup dur avec la blessure de Strazel, touché à la cheville. Mais alors que les Bleuets auraient pu s’effondrer, il faisait à nouveau preuve d’une formidable force de caractère en signant un 8-0 dans la foulée (58-50, 28e). Une superbe séquence qui n’allait pas durer. Les Américains insistaient à l’intérieur puis profitaient de la sortie de Wembanyama pour 4 fautes. Holmgren, invisible, sortait de sa torpeur et le cubique Kenneth Lofton Jr faisait de terribles dégâts dans la raquette. Son sémaphore sur le banc, les Bleuets encaissaient un 0-11 fatal (68-75). Fred Crapez relançait fort justement Wembanyama et la France s’accrochait à son rêve (74-77) mais sa cinquième faute, sévère, scellait le sort de la rencontre. Lofton débarrassé de son encombrante présence près du cercle réussissait deux actions décisives pour offrir le titre mondial aux Etats-Unis.

Surtitre: 
Coupe du Monde U19M
Date d’écriture: 
Dimanche, 11. Juillet 2021
Vignette: 
Chapeau: 
Au terme d’une finale splendide, l’Equipe de France U19 a flirté avec l’exploit, s’inclinant dans les dernières minutes face aux Etats-Unis (81-83) en finale de la Coupe du Monde.
crédit: 
FIBA
Pour Newsletter: 

Une finale de rêve

Corps: 

Si elle se présentait invaincue en demi-finale de la Coupe du Monde la Serbie n’a pourtant pas dominé son sujet depuis le début de la compétition. Une victoire d’un point contre la Lettonie en poule et un huitième de finale très accroché contre le Japon ont laissé entrevoir quelques limites que les Tricolores, qui montaient de leur côté en puissance, comptaient bien exploiter.

Mais ces derniers ont été très loin de leurs standards défensifs habituels lors d’un premier quart-temps où les Serbes ont déroulé un jeu léché sur demi-terrain, utilisant leur pivot Mihailo Musikic tour à tour comme un relais ou un finisseur. Les Bleuets peinaient à contrôle les pick n’roll serbes et il fallait un Jayson Tchicamboud inspiré pour éviter que l’écart ne prenne des proportions catastrophiques. Victor Wembanyama rayé de la carte avec deux fautes en cinq minutes, la France naviguait à dix points derrière sans jamais totalement décrocher grâce à l’activité au rebond d’Yvan Ouedraogo et à l’adresse de Rudy Demahis-Ballou.

Malgré ses difficultés à contrôler les intérieurs serbes, les Bleuets continuaient de s’accrocher malgré l’absence de sa tour de contrôle. Wembanyama préservé en première mi-temps écopait d’une troisième faute, offensive, à peine de retour sur le terrain et devait de nouveau évacuer sa frustration sur le banc. Ouedraogo cependant compensait en gobant tous les rebonds et Matthew Strazel donnait de la voix pour diriger une défense de plus en plus étouffante. La Serbie peinait à trouver des solutions tandis que l’Equipe de France grignotait petit à petit son retard.

Mieux même, elle lançait le quatrième quart-temps par un 11-2 signé Demahis-Ballou et Frisch. Encore une fois la variété des options tricolores faisait la différence. Clément Frisch, qui lancera sa carrière professionnelle à Denain dans quelques semaines, multipliait les prises d'initiative payante et chaque joueur apportait, à son niveau, une contribution décisive. Un rebond, une passe détournée, un passage en force provoqué. Wembanyama limité à neuf minutes revenait dans les dernières secondes pour signer deux séquences défensives décisives qui ont ouvert la porte de la qualification.

La Coupe du Monde U19 aura donc la conclusion attendue par tous : France-Etats Unis demain à 18h00. C'est la première fois de son histoire que la France atteint ce niveau de compétition dans la catégorie.

France - Etats-Unis  75-69

Surtitre: 
Coupe du Monde U19M
Date d’écriture: 
Samedi, 10. Juillet 2021
Vignette: 
Chapeau: 
Remarquable de courage et de volonté, l'Equipe de France U19 s'est qualifiée pour la finale de la Coupe du Monde après sa victoire sur la Serbie 75-69. Elle affrontera les Etats-Unis dimanche à 18h (en direct sur Canal + Sport).
crédit: 
FIBA
Pour Newsletter: 

Les U19 dans le dernier carré

Corps: 

Les écarts sont parfois impressionnants lors des Coupes du Monde mais en atteignant le top 8 mondial, les Bleuets savaient que désormais l’opposition serait d’un sérieux calibre. Lors du premier quart de finale, l’Espagne et le Canada ont livré un duel particulièrement serré finalement remporté par les Américains.

Pour le face-à-face 100% européen entre la Lituanie et la France, le suspense a également été à l’ordre du jour. Dans un premier temps, les troupes de Fred Crapez ont eu du mal à contenir les individualités baltes et notamment le solide intérieur Azuolas Tubelis. L’étudiant d’Arizona a permis à son équipe de faire la course en tête durant tout le premier quart-temps, l’écart montant un instant à +8. Une période délicate que les Tricolores allaient surmonter grâce, une nouvelle fois, à leur défense. Quelques erreurs d’inattention gommées et une pression plus importante sur les arrières offraient à la France des possibilités de jeu rapide. Un exercice dans lequel elle excelle. Les gigantesques segments de Victor Wembanyama commençaient également à faire leur effet. Le futur villeurbannais change la donne à l’approche du cercle et affecte les tirs tout autant qu’il les détourne. Et de l’autre côté du terrain il constitue une cible que ses arrières trouvent de plus en plus facilement.

Privée de la plupart de ses joueurs majeurs lors de la plus grande partie de la préparation, les Bleuets n’ont pas eu l’occasion de peaufiner leur collectif et si leurs meneurs n’ont pris l’avion qu’à la dernière minute pour la Lettonie, leur expérience du plus haut niveau constitue une garantie pour le staff technique. Pas toujours en réussite depuis le début du tournoi, Matthew Strazel a cette fois sorti le grand jeu pour cette rencontre décisive. En pénétration comme de loin celui qui goûte à l’Euroleague depuis deux ans a porté les siens, notamment lors d’un 7-0 en fin de match pour recoller.

Le combat était de toute beauté dans le money time et les deux équipes se rendaient coup pour coup à l’image d’un trois-points décisif de Clément Frisch à une minute de la fin qui laissaient les deux quarts de finalistes dos à dos (69-69). La France se voyait même offrir une chance d’éviter la prolongation mais les arbitres refusaient une claquette de Wembanyama au buzzer.

Ce dernier parvenait cependant à évacuer sa frustration pour multiplier les contres tous plus impressionnants les uns que les autres. Une muraille infranchissable (8 contres) qui donnait des munitions aux Bleuets et à Clément Frisch. Les Lituaniens ne pouvaient plus se rapprocher du panier et les U19 signaient un 8-0 pour lancer les cinq minutes supplémentaires. Une série décisive qui envoie la France en demi-finale.

France-Lituanie  84-79

Surtitre: 
Coupe du Monde U19M
Date d’écriture: 
Vendredi, 9. Juillet 2021
Vignette: 
Chapeau: 
Au bout du suspense, l’Equipe de France U19, portée par Victor Wembanyama, a pris le dessus sur la Lituanie en prolongation (82-79) et se qualifie pour les demi-finales de la Coupe du Monde.
crédit: 
FIBA
Pour Newsletter: 

En quarts sans frayeur

Corps: 

Les huitièmes de finale des Coupes du Monde FIBA chez les jeunes sont rarement à risque pour les premiers de poule. La France pouvait cependant légitimement se méfier du Mali, certes vierge de toute victoire dans la compétition mais finaliste surprise de la Coupe du Monde U17 il y a deux ans. Un exploit pour une équipe africaine emmenée par le surpuissant Oumar Ballo (2,08 m).

Une génération dangereuse donc et une équipe capable a priori de répondre au défi physique des Tricolores. Et le début de rencontre a confirmé cette menace. Le Mali a ainsi fait jeu égal avec la France pendant huit minutes dans le premier quart-temps (19-18) avant que quelques choix douteux ne lancent le jeu de transition français et qu’un bon passage de Clément Frisch entraînent un 10-0 dont les Maliens ne se relèveront jamais.

La France possède une multitude d’options offensives et ne se résume pas aux highlights spectaculaires de Victor Wembanyama. Ce premier match couperet l’a encore une fois prouvé. Le duo d’arrières Strazel-Tchicamboud, la puissance de Ouedraogo, l’adresse de Lesmond ou encore l’élégance multi-usages de Ugolin.

Après un deuxième quart-temps équilibré, l’Equipe de France a définitivement tué le match au retour des vestiaires à la faveur d’un 24-4 initié par Ugolin et poursuivi par Tchicamboud. Le meneur de la SIG a obtenu de précieuses minutes en Jeep®Elite comme en BCL et sa facilité à trouver des couloirs de pénétration crée des brèches béantes dans les défenses adverses. Ballo bien contenu, le Mali n’avait pas les moyens de tenir le rythme et Fred Crapez pouvait à nouveau faire tourner ses troupes.

Les Bleuets affronteront la Lituanie en quarts de finale.

France bat Mali 86-52

Surtitre: 
Coupe du Monde U19M
Date d’écriture: 
Mercredi, 7. Juillet 2021
Vignette: 
Chapeau: 
L'Equipe de France U19 n'a pas tremblé en huitièmes de finale de la Coupe du Monde et a aisément disposé du Mali (86-52) pour intégrer le top 8 mondial.
crédit: 
FIBA
Pour Newsletter: 

Parfait rebond

Corps: 

La France défend. Et défend dur. Et lorsque de l’autre côté du terrain elle parvient à régler la mire, le résultat peut être spectaculaire. Depuis le début de la Coupe du Monde U19, les Bleuets souffrent particulièrement à trois-points (10-46 en deux rencontres), permettant à leurs adversaires de se regrouper dans la raquette, fermant ainsi l’accès au cercle. Face à l’Espagne, elle avait eu toutes les peines du monde à développer son jeu rapide.

Mardi midi, après un jour de repos, l’Equipe de France a retrouvé des couleurs dans ces deux domaines. Et l’Argentine en a fait les frais. La préparation compliquée qu’a connu les U19 laisse à penser que chaque jour qui passe est un avantage pour un collectif encore en rodage. Pour leur dernier match de poule il leur aura fallu cinq minutes pour lancer la machine. Cinq minutes très poussives (2-6) mais vite oubliées lorsque la capacité d’intimidation tricolore a permis de lancer les chevaux et de trouver du rythme. Lucas Ugolin était l’étincelle d’un incendie qui allait ravager la pampa argentine. De loin ou la tête dans le cercle celui qui a réalisé une superbe fin de saison avec le SLUC a lancé un 10-0 éclair qui allait donner le ton du reste du match.

Louis Lesmond se chargeait ensuite de prendre le relais pour confirmer la sensation de K.-O. qui flottait dans l’air. Ses tirs de loin fruit d’une circulation de balle bien plus fluide que face à l’Espagne desserrait la défense argentine tandis que de l’autre côté du terrain les Sud-Américains ne parvenaient pas à gérer le niveau d’intensité proposé. L’Argentine se voyait irrémédiablement distancée et la barre des 20 points était atteinte à la pause (40-20).

Malgré un léger moment de flottement en troisième quart-temps, jamais les troupes de Fred Crapez ne semblait en mesure d’être inquiétées. De belles phases collectives redonnait de l’air à une Equipe de France dominatrice et pour laquelle chaque rotation s’avérait efficace : 12 marqueurs différents, 23 passes décisives et un temps de jeu parfaitement réparti.

L’écart abyssal au final (+37) permet à la France de terminer en tête de la poule grâce à point average favorable dans l’égalité à trois avec l’Espagne et l’Argentine. Un classement important puisqu’il permet aux Bleuets de s’installer dans la partie de tableau opposée à celle des Etats-Unis.

France bat Argentine  89-52

Surtitre: 
Coupe du Monde U19
Date d’écriture: 
Mardi, 6. Juillet 2021
Vignette: 
Chapeau: 
L’Equipe de France U19 a effacé sa défaite contre l’Espagne en pulvérisant l’Argentine (89-52), s’assurant la première place de sa poule avant les huitièmes de finale de la Coupe du Monde mercredi.
crédit: 
FIBA
Pour Newsletter: 

Pages

S'abonner à RSS - Equipes de France jeunes