NM1 | FFBB

NM1

Message d'erreur

  • Warning : array_flip(): Can only flip STRING and INTEGER values! dans EntityCacheControllerHelper::entityCacheLoad() (ligne 73 dans /var/home/ffbb/public_html/sites/all/modules/contrib/entitycache/includes/entitycache.entitycachecontrollerhelper.inc).
  • Warning : array_key_exists() expects parameter 2 to be array, boolean given dans include() (ligne 236 dans /var/home/ffbb/public_html/sites/all/modules/custom/ffbb_main/themes/ffbb-main-menu.tpl.php).
  • Warning : array_key_exists() expects parameter 2 to be array, boolean given dans include() (ligne 236 dans /var/home/ffbb/public_html/sites/all/modules/custom/ffbb_main/themes/ffbb-main-menu.tpl.php).

Stephan Gauthier et Elwin Ndjock joueurs de la semaine NM1

Corps: 

2e victoire en 2 matchs pour l’EAB, qui, après une saison 2020-21 en dents de scie, commence cette année de la meilleure des façons. Vendredi c’est face à un gros projet de la division, Poitiers, que les angevins se sont imposés. En attaque Stephan Gauthier a répondu présent avec 24 points à 50% aux tirs, il ajoute 5 rebonds, 6 interceptions et 4 passes décisives pour 27 d’évaluation en 32 minutes de temps de jeu. C’est lui qui scelle la victoire de son équipe dans les dernières minutes en rentrant ses lancers francs.
Son coéquipier Karim Gourari a lui aussi brillé : 18 points, 7 rebonds et 4 passes décisives.

Dans la poule B, Lyon SO fait également le plein de victoires. 2e succès pour le promu, cette fois-ci à domicile face à Mulhouse. On attendait Michael Craion, Kevin Kokila ou encore Marco Pellin, mais c’est Elwin Ndjock qui a brillé le plus avec 25 points à 10/16 aux tirs, 4 interceptions et 3 rebonds. Arrivé de l’ASVEL cet été, le jeune arrière prend rapidement ses marques dans la division dans une équipe de Lyon SO qui commence à faire peur dans la poule B.

 

Catégorie: 
Surtitre: 
NM1
Date d’écriture: 
Lundi, 4. Octobre 2021
Vignette: 
Chapeau: 
Une fois n’est pas coutume, ce sont 2 arrières qui sont à l’honneur cette semaine. Stephan Gautier et Elwin Ndjock, ont largement contribué aux victoires de leurs équipes respectives, ils sont les joueurs de la semaine en NM1.
crédit: 
©ard.sports
Pour Newsletter: 

Le chiffre du week-end : 49

Corps: 

C’est assez rare pour le souligner, les joueurs en sortie de banc ont marqué plus de points que le 5 majeur. En même temps, en regardant les noms, on se dit que Laurant Pluvy l’a peut être fait exprès : Henri Preira (11 points), Joël Awich (13 points), David Denave (14 points) et Nadyr Labouize (11 points) sont tous des joueurs plus que solides pour la division. Face au CCBM, ils ont assuré le scoring et c’est surement ce qui a donné la victoire aux rouge et noir.

Les stats du match ici

Catégorie: 
Surtitre: 
NM1
Date d’écriture: 
Lundi, 4. Octobre 2021
Vignette: 
Chapeau: 
Une bonne équipe est souvent reconnue à la qualité de son banc. Face à Chartres, la 2e escouade de l’ABLS a répondu présente avec 49 points.
crédit: 
©Chartres Objectif
Pour Newsletter: 

Le choc du week-end : Caen – Le Havre

Corps: 

Après une année sans supporters, qu’il est bon de retrouver de l’ambiance dans les salles, et surtout pour les derbys. Vendredi soir, le Palais des Sports de Caen affichait complet, déjà plein à craquer avant le début de la rencontre, l’atmosphère était à la fête. « Un derby, ça se gagne » nous disait Hugo Suhard avant la rencontre, et les joueurs du Havre sont ceux qui rentrent le mieux dans le match. Pas impressionnés par l’ambiance, Romain Duport (19pts, 11reb) et ses coéquipiers sont devant à la pause après un gros 2e quart-temps (32-43, 20’). L’écart grimpe même jusqu’à 16 points à l’entame de la 2e période, mais poussé par son public, le CBC revient dans le match. Ce sont Olivier Romain (10pts, 11pds) et Gide Noël Pascal (14pts, 7reb) qui sonnent la révolte et relancent complètement leur équipe. En 5 minutes, les locaux refont leur retard et passent même devant avant le début du dernier quart (62-21, 30’).
Les 10 dernières minutes sont plus qu’intenses, les joueurs se rendant coup pour coup, Kevin Bracy-Davis semble être la bonne pioche pour le CBC, il finit avec 22 points dont ¾ derrière l’arc. Les hommes de Fabrice Courcier finissent par se détacher et permettent au public de souffler un peu. Victoire 87-77, Caen passe à un bilan de 2-0, c’est l’inverse pour le STB, qui devra réagir rapidement face au Pôle France le week-end prochain.

Les stats du match

Catégorie: 
Surtitre: 
NM1
Date d’écriture: 
Lundi, 4. Octobre 2021
Vignette: 
Chapeau: 
Un derby a toujours une saveur spéciale et ce Caen-Le Havre n’a pas dérogé à la règle. Du public, de l’ambiance, du suspense. Une belle soirée basket du côté du Palais des Sport.
crédit: 
©Guillaume Marie
Social_posts: 
<iframe src="https://www.facebook.com/plugins/video.php?height=317&href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Fhervespeaker%2Fvideos%2F221077163339421%2F&show_text=false&width=560&t=0" width="560" height="317" style="border:none;overflow:hidden" scrolling="no" frameborder="0" allowfullscreen="true" allow="autoplay; clipboard-write; encrypted-media; picture-in-picture; web-share" allowFullScreen="true"></iframe>
Pour Newsletter: 

« Un derby, ça se gagne »

Corps: 

La saison n’a pas commencé de la meilleure des façons (défaite 61-74 face à Boulogne-sur-Mer), ça met la pression directement sur ce deuxième match ?
Dans tous les cas la pression elle y était sur ce deuxième match : c’est un derby, Caen a les mêmes ambitions que nous. Après c’est vrai que l’on a pas commencé de la meilleure des manières, on a encore du boulot, des automatismes à trouver, pas mal de choses à travailler.

Qu’est-ce qu’il a manqué face au SOMB ?
Une seconde mi-temps. On était bien sur la première mi-temps, on était en place. Et sur la 2e, ça avait déjà été le cas à Rueil en Coupe de France, on a un peu craqué. Il ne faut pas enlever du crédit à Boulogne-sur-Mer, ils ont fait une très bonne seconde mi-temps, ils ont fait le match qu’il fallait. Mais nous actuellement on a besoin de travailler encore et de progresser en tant qu’équipe pour pouvoir enchainer ces matchs-là.

Le match contre Caen justement, en plus d’être un choc entre 2 équipes qui jouent le haut du classement, c’est un derby. Toujours spécial ?
C’est un derby, que ce soit d’un côté comme de l’autre il y a toujours une organisation particulière et beaucoup de communication autour de ce match pour ramener du monde et pour galvaniser les fans. Comme on dit, un derby ça se gagne, et au-delà de ça, avec la formule du championnat, on sait que si on finit dans le Top 5 et Caen aussi ce sont des victoires et des défaites qui comptent double. C’est avant tout pour cela que ce match est important.

Les cadres de la saison passée sont toujours là, c’était important de garder de la stabilité ?
Oui, la direction du club a voulu garder une certaine stabilité, mais aussi renforcer nos points faibles. Ça reste une nouvelle équipe, on  a changé nos postes 5 et postes 3 titulaires, il faut recréer une alchimie qui permette d’avancer et pourquoi pas de monter à la fin.

On a l’impression que le championnat est de plus en plus relevé, c’est un avis que tu partages ?
Clairement oui. Chaque année il y a entre 5 et 10 équipes qui prétendent à la montée. Ce n’était pas forcément le cas il y a quelques années, il n’y avait pas autant de moyens, il y avait moins d’équipes aussi. En tout cas de mon côté quand j’étais en Nationale 1 avant d’arriver au Havre il y avait 2,3 équipes qui voulaient clairement monter, et une poignée d’autres qui jouaient les outsiders. Maintenant beaucoup de clubs mettent de gros moyens et envisagent clairement la Pro B.

 

Catégorie: 
Surtitre: 
NM1
Date d’écriture: 
Vendredi, 1. Octobre 2021
Vignette: 
Chapeau: 
Ce vendredi 1er octobre, Le Havre se déplace à Caen pour un derby Normand qui s’annonce brûlant. Défait la semaine dernière à domicile par le SOMB, Hugo Suhard ne tire pas encore la sonnette d’alarme.
crédit: 
©Merry Truffert
Pour Newsletter: 

Joueurs de la semaine : Cheick Conde et Geoffrey Bourcier

Corps: 

Rennes se déplaçait à La Rochelle dans un match où les bretons étaient loin d’être favoris. Le Stade Rochelais a des ambitions et commencer la saison avec une victoire est toujours une bonne chose pour un prétendant à la montée. Mais l’URB réalise l’upset en s’imposant de 2 points sur la côte Atlantique. Bryan Pamba (12pts, 6 passes) et Guillaume Mérie (13pts) ont répondu présent, mais c’est bien Cheick Conde, qui à l’intérieur, a fait la différence.  24 points à 10/12 aux tirs, un joli 4/7 aux lancers francs, 10 rebonds dont 3 offensifs pour 29 d’évaluation, tout simplement gigantesque.

Dans la poule B, Avignon a fait respecter sa loi pour son premier match à domicile face à Golbey Epinal. Souvent décisif lors des deux dernières saisons, Geoffrey Bourcier a tenu son rang de premier atout offensif de l’USAP : 24 points dont 3/6 derrière l’arc et 6/8 aux lancers francs, 6 rebonds, 5 passes décisives et 3 interceptions. 30 d’évaluation, la victoire, un titre de joueur de la semaine amplement mérité.  

 

Catégorie: 
Surtitre: 
NM1
Date d’écriture: 
Lundi, 27. Septembre 2021
Vignette: 
Chapeau: 
Dans une première journée qui aura livré quelques surprises, Cheick Conde de Rennes dans la poule A et Goeffrey Bourcier d’Avignon dans la poule B ont été les plus en vue.
Pour Newsletter: 

Le chiffre du week-end : 1

Corps: 

Le jeune meneur (21 ans) d’Avignon fini la rencontre avec 14 points, 10 rebonds et donc 9 passes décisives. Rageant.

L’ancien joueur de la JSA a été l’artisan principal avec Geoffrey Bourcier (24pts, 6reb, 5pds) de la victoire de son équipe à domicile face à Golbey Epinal : 91-78. Il faudra suivre de près les performances de Meyniel dans cette première phase.

Pour revoir son match c'est ici 

 

Catégorie: 
Surtitre: 
NM1
Auteur: 
Nicolas Baslé/FFBB
Date d’écriture: 
Lundi, 27. Septembre 2021
Vignette: 
Chapeau: 
1, comme le nombre de passe décisive qu’il a manqué à Gaetan Meyniel pour réaliser le premier triple double de la saison en NM1.
Social_posts: 
<iframe width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/eBEjt3FDfzs" title="YouTube video player" frameborder="0" allow="accelerometer; autoplay; clipboard-write; encrypted-media; gyroscope; picture-in-picture" allowfullscreen></iframe>
Pour Newsletter: 

Le choc du week-end : Poitiers – Lorient

Corps: 

Quoi de mieux qu’un choc de titans pour commencer la saison ? Samedi soir, le PB86 accueillait Lorient. Côté Poitiers, des joueurs habitués à l’échelon supérieur : Charly Pontens, Kevin Mendy, Jim Seymour ou Marcu Relphorde, accompagnés cette année de Marius Chambre et Alexis Dargenton, deux anciens de Tours bien connus du championnat. En face, une armada « made in NM1 » : Sébastien Cape, Bali Coulibaly, Ibrahim Djambo, Abdou Sy, Ibou Saounera et Quentin Hanck entre autres.

Le décor est posé, place au jeu. Et sur le terrain, ce sont les bretons qui prennent le meilleur départ. Avec un Sébastien Cape percutant (18pts, 4 rebonds, 3 passes sur le match), le CEP se détache rapidement et mène 21-30 à la fin du premier quart temps. En sortie de banc, Marius Chambre dynamise le jeu du PB86 et ramène son équipe en inscrivant 6 de ses 16 points dans le 2e quart temps. Il ajoute 5 passes décisives à sa ligne de stats pour finir avec la meilleure évaluation de la rencontre (19) en 23 minutes de temps de jeu. La partie s’équilibre et les deux groupes sont au coude à coude à la pause (42-45).

Au retour des vestiaires, ce sont encore une fois Ibrahim Djambo (16pts, 8 rebonds) et ses coéquipiers qui imposent leur jeu offensif. Poitiers est moins concentré et laisse filer les bretons à presque 10 points : 60-69 après 30 minutes de jeu.
Mais l’ultime quart n’est plus du tout la même chanson. Les locaux sortent les barbelés et limites leurs adversaires à 9 petits points en 10 minutes. C’est Marcus Relphore, 9 points dans cette dernière période, qui scelle la victoire au lancer franc.

Poitiers remporte cette première manche mais on retrouvera surement ces 2 équipes jouer les premiers rôles plus tard dans la saison, pourquoi pas en playoffs.

Pour revoir le match, c'est ici

 

Catégorie: 
Surtitre: 
NM1
Auteur: 
Nicolas Baslé/FFBB
Date d’écriture: 
Lundi, 27. Septembre 2021
Vignette: 
Chapeau: 
Un ancien pensionnaire de Pro B, face à une équipe qui envisage d’y accéder prochainement, ce Poitiers – Lorient était, sur le papier, la plus belle affiche du week-end. Et nous n’avons pas été déçu.
crédit: 
©Sly Sly Sports
Pour Newsletter: 

La programmation du week-end

Corps: 

Vendredi 24 Septembre 
Poule A
Toulouse - Dax à 20h00 sur la page facebook de Toulouse 
Rueil - Les Sables Vendée à 20h30 sur la page facebook du RAC 
Challans - Cergy à 20h30 sur la page youtube de Challans  
Bordeaux - Angers à 20h30 sur la page youtube de Bordeaux 

Poule B
Kaysersberg - LyonSO à 20h00 sur la page facebook du KABCA  
Andrézieux Bouthéon - Orchies à 20h30 sur la page facebook de l'ABLS 

Samedi 25 Septembre 
Poule A
Poitiers - Lorient à 20h00 sur la page youtube du PB86 
Vitré - Union Tarbes Lourdes à 20h30 sur la page youtube de l'Aurore

Poule B
Avignon - Golbey Epinal à 20h00 sur la page youtube d'Avignon 
Pont de Cheruy - Caen à 20h30 sur la page youtube du SOPCC

 

Catégorie: 
Surtitre: 
NM1
Auteur: 
Nicolas Baslé/FFBB
Date d’écriture: 
Vendredi, 24. Septembre 2021
Vignette: 
Chapeau: 
Tout le monde sur le pont ! Avec la reprise de la saison NM1, c'est aussi le retour des diffusions des matchs. Si vous ne pouvez pas vous déplacer, c'est ici que ça se passe
Pour Newsletter: 

Le début d’une longue route

Corps: 

Poule A
Deux nouveaux arrivants dans cette poule A : Exit Tours et Vanves, bonjour Poitiers et Cergy. Le PB86, pensionnaire de Pro B la saison dernière semble armé pour jouer les premiers rôles et retrouver la LNB le plus vite possible. La ligne arrière s’annonce explosive avec les arrivées de Marius Chambre et Charly Pontens. Dans l’aile, l’américain Marcus Relphorde tournait à plus de 15 points la saison dernière en Pro B, une valeur sûre. Pour le club du Val d'Oise, cette saison sera sûrement celle de l’apprentissage. Après plusieurs saisons en NM2, il faudra vite s’adapter à l’échelon supérieur pour ne pas se retrouver en difficulté en 2e phase.  On compte sur les cadres, Antoine Mendy, Mohamed Kone, Gerald Guerrier ou encore Dylan Gana, pour montrer la voie du succès à un groupe qui manque d’expérience dans la division.

En Bretagne, Lorient fait presque figure de favoris de la poule. Le CEP a gardé une ossature solide avec Sébastien Cape, Ibrahim Saounera ou encore Bali Coulibay et a ajouté à cela des joueurs solides de la division : Quentin Hanck, Benjamin Mondesir et Ibrahim Djambo. Avec un nouveau logo, les lorientais sont prêt à faire du bruit cette saison. Dans la banlieue de Rennes, Vitré ne cesse de progresser au fil des saisons, cette année ne sera surement pas différente. Le leader offensif Robert Turner n’est plus là, on a hâte de voir ce que son remplaçant à l’arrière Derric Jean sera capable de faire. Les arrivées de Vincent Fandelet et Kyle Tresnak seront un atout de taille pour la raquette de l’Aurore, qui doit avoir comme ambition de viser le Top 5. Le voisin rennais avait fait une belle arrivée dans la division la saison dernière, le club s’appuiera une nouvelle fois sur Bryan Pamba à la mène et Cheick Sekou-Conde dans la raquette.

2e de la poule en 2020-2021, Toulouse revient avec de belles intentions. Les arrivées en provenance du Stade Rochelais de Olivier Yao-Delon et Ron Anderson ajoutent une certaine expérience, plus que nécessaire pour viser la montée. En progression la saison dernière, on attendra encore plus d’Adrien Thimon sur le poste 2-3.
Parfois irrégulier l’an dernier, le Stade Rochelais a fait le choix de la stabilité. François Sence est toujours aux manettes, idem pour Gaetan Clerc, Arnault Thinon, Franck Seguela, Desmond Quincy-Jones, Vanly Meite et Cheick Gassama. Bien structuré en interne, le stade veut des résultats positifs et sera dans la course à la Pro B dès le début de saison.

Angers et Rueil, qui connaissent la division par cœur, seront encore une fois des équipes à surveiller. Les deux équipes ont changé de coach cet été. Sylvain Delorme arrive sur le banc angevin, Maxence Broyer fera lui ses premiers pas en tant que coach principal au RAC. Tous les deux ont voulu ramener plus de fraicheur, de jeunesse à leurs effectifs. Du côté d’Angers c’est Kevin Lavieille, Rosaire Malonga et Youri Morose qui arrivent. Dans les Hauts-de-Seine, Elias Kherzane, Florian Fortas et Sya Plaucoste débarquent pour prendre de l’expérience.
Une autre équipe part avec  un nouvel entraineur : Les Sables Vendée. Makan Dioumassi a vécu sa première expérience sur un banc avec Rueil, il dirigera maintenant une équipe des Sables ambitieuse. Mykal Riley est la recrue phare du club, peut-être même de la division. L’ancien champion Pro A et Pro B viendra apporter tout son talent et son expérience à un club qui veut grandir rapidement.
Voisin des Sables, Challans a lui aussi fait le choix de l’expérience : Jeremy Bichard, Jason Jones et Mike Joseph connaissent la NM1 et complèteront parfaitement un effectif déjà bien étoffé : Kevin Bichard, Mathieu Bigote, Nemanja Kovanusic.

Dans le Sud-Ouest comme sur la côte Atlantique, difficile de définir une hiérarchie entre Bordeaux, Tarbes-Lourdes et Dax. Ces dernières années ces équipes étaient capables du meilleur comme du pire. Côté JSA, on suivra avec attention les performances de Kiady Razanamahenina, performant avec Golbey Epinal la saison dernière (13,3pts, 3pds) et joueur à la Basketball Africa League cet été.
Sur le papier, Dax est peut-être l’équipe du Sud-Ouest qui a la plus belle carte à jouer. Xane D’Almeida est toujours là, les arrivées de Christopher Dauby, Eric Bosc et Biruta devraient dynamiser l’attaque des rouges et noirs. Le DGB a les armes pour se battre avec les belles équipes de la poule cette année. Les matchs à l’extérieur seront décisifs.
Tarbes Lourdes, de son côté, a frappé fort avec l’arrivée de Rémi Lesca, qui jouait en Jeep Elite la saison dernière avec l’Elan Béarnais. Un joueur qui peut tout changer. Solide avec Besançon puis Orchies, Gaylor Lobela, essaiera lui de continuer à progresser pour devenir une vraie référence de la division à l’intérieur. Et si l’Union était la belle surprise de cette poule A ? 

 

Poule B
Une seule nouvelle équipe dans la Poule B et pas des moindre : Lyon SO. Promu administrativement, le club a les dents longues. Les deux principales recrues étaient dans des équipes qui ont accédé à l’échelon supérieur l’année dernière : Marco Pellin avec Saint-Vallier et Michael Craion à Tours. L’intérieur américain est l’un des tous meilleurs de la division, on a hâte de voir ce que donnera son association avec le jeune Kevin Kokila, arrivé des Espoirs de l’ASVEL.

Autre club ambitieux de la région lyonnaise, Andrézieux-Bouthéon veut continuer de grandir, et pourquoi pas se mêler à la course à la Pro B dès cette saison. Le recrutement est en tout cas très alléchant : David Denave, Hugo Dumortier, Parfait Njiba et Joel Awich en plus de l’expérimenté Moustapha Diarra, l’ABLS ne pourra pas se cacher bien longtemps.
Ce sera peut-être plus dur pour leur voisin de Pont-de-Cheruy. Seuls deux joueurs, Cheick Soumaoro et Franck Tchoubaye, étaient présents la saison dernière. Nouveau coach avec l’arrivé de Douina Issa, donc nouvelle philosophie. Les jeunes Jacques Eyoum et Basile David seront sûrement rapidement responsabilisés.

Cap sur la Normandie avec deux clubs qui rêvent de Pro B. Le Havre et Caen ont, cette saison, les armes pour retrouver l’échelon supérieur sans aucun doute. Bien solide sur la ligne arrière avec Hugo Suhard et Paul Turpin, le STB est allé chercher Oumarou Sylla qui revient donc en NM1 après 2 saisons en Pro B. Les deux autres recrues sont elles aussi en provenance de la deuxième division : Paul Carter (Saint Chamond) et Jaraun Burrows (Fos Provence). Du côté de Caen, le principal renfort s’appelle Olivier Romain.  Référence à la mène avec Chartres depuis 5 ans, il formera un duo complémentaire avec l’autre recrue à la mène, Frédéric Loubaki, explosif avec Tarbes Lourdes la saison dernière (9,2pts, 3,2pds).

La Poule B sera encore le lieu d’affrontement de l’un des derby les plus important de la division : Boulogne-sur-Mer – Orchies. Le SOMB reste une place forte de la NM1, et les arrivées de Malcom Gountas, Maththias Flosse et Efe Uwadiae-Odigie viennent confirmer les attentes des supporters. Il faudra encore compter avec les jaunes et noirs cette année.
Eté plus calme à Orchies mais une arrivée ou plutôt un retour qui fera du bien au coach Ploegaerts : Jérémy Ricard-Dorigo. En dessous de ces standards avec Caen la saison dernière, le shooteur tournait à 18 points par match il y a deux ans avec le BCO.

Dans le haut du classement depuis son retour en NM1, Chartres sera encore une fois une équipe à surveiller de près. Quelques changements avec l’arrivée du spectaculaire Steven Green (14,3 pts par match avec Andrézieux) et du polyvalent Paul Bouloukouet (16pts, 3,5reb et 3,5pds du côté du BESAC). Le CCBM ne connait que trop bien la division et sait que le début du championnat peut être décisif.

Dans le milieu du classement depuis deux ans, Mulhouse voudra viser plus haut cette saison. Morgan Durand, Willis Mackey et Momar Ndoye débarquent dans une équipe qui sera dirigée par Lauriane Dolt. Pas si loin de là, Kaysersberg , garde encore une fois son noyau dur : Sreten Cabarkapa, Kevin Walter, Maxime Days. Abonné au groupe C depuis la nouvelle formule, KB a les moyens et l’expérience de mieux faire cette année et pourquoi pas aller chercher une place en playoffs.
Nouveau nom et nouveau logo pour Golbey Epinal, l’ASGE était l’une des belles surprise avec sa jeune garde la saison dernière et espère continuer sur sa lancée cette année. Arrivé de Kaysersberg, Melvyn Govindy a explosé les compteurs en Coupe de France face à une Pro B : 24pts et 13 rebonds en 27 minutes, de belles promesses qui annoncent peut être la saison de la confirmation pour l’intérieur de 2m13.
Dernière équipe de l’Est, Besançon a joué la carte de la stabilité, avec 3 arrivées seulement. Dovydas Redikas apportera son expérience à la mène et Sreten Knezevic sa dureté à l’intérieur. En provenance de Tours, Roman Huger est venu chercher du temps de jeu au BESAC.

Avignon représente une belle inconnue dans cette poule B. Un groupe complètement remanié avec pas moins de 8 nouveaux joueurs, un nouveau coach en la personne de l’ancien joueur de Pro A Kenny Grant. Toujours solide sur ses terres, l’USAP devra aller chercher des victoires à l’extérieur pour se placer au mieux.
Enfin, le Pôle France, cherchera à développer ses jeunes pousses et à réaliser quelques coups. Rayan Rupert, Mael Hamon-Crespin et Melvin Ajinca seront les leaders de ce jeune groupe.

 

 

Catégorie: 
Surtitre: 
NM1
Auteur: 
Nicolas Baslé/FFBB
Date d’écriture: 
Vendredi, 24. Septembre 2021
Vignette: 
Chapeau: 
Le championnat NM1 débute ce soir. Un marathon de presque 9 mois pour les équipes qui iront au bout des playoffs. Après Saint-Vallier et Tours la saison dernière, qui accèdera à l’échelon supérieur ?
crédit: 
©G.Laroche/VCB
Pour Newsletter: 

Le STB Le Havre a son application mobile

Corps: 

C'est lors de la soirée de présentation de l'équipe aux partenaires qui a eu lieu mercredi soir, que le club a dévoilé sa nouvelle application mobile, un véritable atout communication et commercial. 

L'objectif de cette application ? Informer de la meilleure des façons les supporters du STB. Les fans auront la possibilité de suivre en direct les matchs et les dernières news du club via des notifications push. Une application qui pourra être utilisé également les soirs de match, les supporters auront la possibilité de consulter le programme de match sur leur mobile, mais aussi participer à des jeux pendant la rencontre. 

Un atout pour la communication mais aussi pour le développement commercial. Une rubrique regroupera et présentera chaque partenaire du club, ces derniers auront également la possibilité de proposer des offres à destination des fans via la rubrique "Offre partenaire Appli". 

Une application à télécharger sur l'App Store ou Google Play, ou tout simplement scanner le QR Code présent sur le visuel. 

Catégorie: 
Surtitre: 
NM1
Auteur: 
Nicolas Baslé/FFBB
Date d’écriture: 
Jeudi, 23. Septembre 2021
Vignette: 
Chapeau: 
Pour développer encore plus le contact avec ses fans, le STB Le Havre sort une nouvelle application mobile.
Pour Newsletter: 

Pages

S'abonner à RSS - NM1