Equipe de France féminine | Page 4 | FFBB

Equipe de France féminine

Message d'erreur

Warning : array_flip(): Can only flip STRING and INTEGER values! dans EntityCacheControllerHelper::entityCacheLoad() (ligne 73 dans /var/home/ffbb/public_html/sites/all/modules/contrib/entitycache/includes/entitycache.entitycachecontrollerhelper.inc).

"J'ai un Master 1 de Manager Général"

Corps: 

Comment vas-tu Krissy ?
Ça va plutôt bien, je vis ce confinement avec ma famille dans le Nord.

Que deviens-tu ?
J’ai arrêté après la saison 2014/15 à Aulnoye Aymeries en LF2. J’ai 2 enfants et j’ai travaillé à Arras de 2016 à 2019 en tant que Manager Directrice Sportive en LF2. J’ai eu mon Master 1 Manager Général au CDES de Limoges en novembre 2019 et je termine mon titre professionnel d’assistante comptable en juin. Je suis à la recherche d’un nouveau challenge sportif dans ma région.

Sur une échelle de 1 à 10, à quel niveau suis-tu encore le championnat de Ligue Féminine ?
Je suis à 6/10 la LFB. J’essaye de suivre les grosses affiches généralement et les finales.

Quel est ton plus beau souvenir de LFB ?
Les titres de Coupe de France en 2007 et 2012 sans hésitation car on est sur terrain neutre à Bercy, une salle mythique, et ça se joue sur un match. Il faut être prêt.

Et le moins bon ?
La demi-finale des playoffs perdue en 2008 avec Valenciennes (contre Lattes Montpellier) car cela signifiait la mort du club de l’USVO.

As-tu encore des échanges avec certaines joueuses ?
J’échange encore de temps en temps avec d’anciennes coéquipières mais on parle moins de basket qu'avant. J’essaye de leur apporter mon soutien, de prendre du recul face à certaines situations que l’on peut vivre dans une saison. Je leur dit de profiter au maximum et de préparer doucement la sortie de piste. C’est important pour bien vivre la fin de carrière.

Son parcours en LFB

1998-1999 Rennes
1999-2002 Villeneuve d'Ascq
2002-2004 Lattes Montpellier
2004-2006 Mondeville
2006-2008 Valenciennes
2010-2013 Arras

Son palmarès en LFB

Championne de France LFB en 2007
Vainqueur de la Coupe de France en 2007 et 2012

Catégorie: 
Surtitre: 
Que deviens-tu...Krissy Badé ?
Auteur: 
Propos recueillis par Arnaud Dunikowski
Date d’écriture: 
Lundi, 30. Mars 2020
Vignette: 
Chapeau: 
Formée en Seine-et-Marne puis passée par le Centre Fédéral, Krissy Badé a débuté sa carrière professionnelle lors de la première saison LFB en 1998 avec Rennes. Elle a ensuite joué pour Villeneuve d'Ascq, Lattes Montpellier, Mondeville, Valenciennes et Arras (12 saisons et 320 matches en Ligue Féminine). Elle est restée attachée au Nord puisqu'elle y vit désormais.

Les entraîneurs s’adaptent

Corps: 

Valérie Garnier et Vincent Collet ont appris ce mardi le report des Jeux Olympiques de Tokyo. Une compétition pour laquelle les deux Equipes de France s’étaient brillamment qualifiées. La décision du CIO clarifie la situation alors que le monde fait face à une crise sanitaire exceptionnelle. "Je suis en contact avec les joueuses qui se posaient pas mal de questions. C’est une sage décision. Quand on est coach il faut savoir s’adapter. Et l’essentiel aujourd’hui c’est autre chose que le sport", a souligné Valérie Garnier. "Cela met fin à l’incertitude et c’est une bonne chose. La priorité du moment est sanitaire. La problématique des calendriers va bien évidemment se poser et il faudra attendre les décisions de la FIBA pour que tout se mette en place", a estimé de son côté Vincent Collet.

La problématique s’annonce double pour les Equipes de France. Aucune compétition internationale n’est au programme cet été alors que l’EuroBasket devait être disputé en juin 2021 pour les féminines, en septembre pour les masculins. "En 2022 il ne devait pas y avoir de compétition. C’est une possibilité sans doute. Mais les instances internationales le décideront. La compétition reine reste les Jeux Olympiques et à mon sens tout le reste sera décalé", évoque Vincent Collet.

Les deux entraîneurs nationaux rencontreront rapidement Jean-Pierre Siutat pour évoquer leur avenir à la tête de la sélection à l’heure où tous les calendriers sont bousculés. "Il y a des choses plus importante qu’une situation personnelle", a insisté Valérie Garnier. "Dans ces temps très difficiles que nous vivons nous n’avons pas le droit d’être frustré. Les athlètes ont besoin de se préparer et si mes joueuses font du sport à la maison leur terrain de prédilection c’est bien un terrain de basket. Une piscine pour les nageurs ou un stade pour des athlètes. Rien ne peut remplacer cela. Pour leur protection et pour celle de tous ceux qui organisent ce report est préférable."

Surtitre: 
Jeux Olympiques
Auteur: 
par Julien Guérineau
Date d’écriture: 
Mardi, 24. Mars 2020
Vignette: 
Chapeau: 
Valérie Garnier et Vincent Collet ont réagi au report des Jeux Olympiques de Tokyo à l’été 2021.
crédit: 
Bellenger/IS/FFBB

"La moins mauvaise solution"

Corps: 

"Dans les circonstances actuelles, sur la base des informations fournies par l'Organisation Mondiale de la Santé, le Président du CIO et le Premier Ministre du Japon ont conclu que les Jeux de la XXXIIe olympiade à Tokyo doivent être reprogrammés à une date au-delà de 2020, mais pas plus tard que l'été 2021, afin de sauvegarder la santé des athlètes et de toutes les personnes impliquées dans les Jeux Olympiques et la communauté internationale."

Ce mardi, un communiqué de presse a confirmé que le monde du sport ne se retrouverait pas à Tokyo dans quatre mois. L’heure est à la lutte contre la pandémie et les Fédérations peuvent désormais repenser leurs calendriers. "Notre inquiétude concernait avant tout la santé de nos athlètes", a précisé Jean-Pierre Siutat. "Le basket et la plupart des sports collectifs étaient solidaires d’une fenêtre à l’été 2021. C’est la moins mauvaise solution avec la difficulté de construire des calendriers harmonieux entre la NBA, la WNBA, les Coupes d’Europe de club et les compétitions nationales."

Les conséquences sont bien évidemment nombreuses notamment les compétitions continentales prévues l’été prochain chez les masculins comme les féminines. "A la FIBA nous aurons une vidéo conférence en fin de semaine, de même que la FIBA Europe et la FFBB", explique Jean-Pierre Siutat. "A nous de voir comment nous allons nous organiser quant aux préparations qui avaient été mises sur pied et les compétitions qui étaient prévues en 2021." Parmi elles l’EuroBasket Women que la France devait organiser avec l’Espagne. Le Président de la FFBB a déjà échangé avec son homologue espagnol, Jorge Garbajosa, à  ce sujet. "Il faut repartir d’une feuille blanche", a-t-il avancé, conscient de la nécessité, sans doute, de décaler des rendez-vous déjà inscrits au calendrier FIBA.

Surtitre: 
Jeux Olympiques
Auteur: 
par Julien Guérineau
Date d’écriture: 
Mardi, 24. Mars 2020
Vignette: 
Chapeau: 
Les Jeux Olympiques de Tokyo auront lieu à l’été 2021. Une décision qui va bousculer les calendriers des compétitions internationales. Explications avec Jean-Pierre Siutat, le Président de la FFBB.

"Ma vie tourne autour du basket"

Corps: 

Comment vas-tu Caroline ?
Ca va j'ai la chance d'avoir une maison et un grand jardin. Les enfants sont là. On n'a pas trop l'impression d'être confinés. Mon boulot fait que, sans les déplacements, je peux bosser de la maison. Ca ne me change pas énormément.

Que deviens-tu ?
Après ma carrière de joueuse j'ai d'abord entraîné le centre de formation de Nantes Rezé pendant deux ans avec Damien Leroux puis j'ai fait deux ans d'assistanat en LFB avec Manu Coeuret. J'ai pu passer mes diplômes, DAVB et DES*. Après la LFB, j'avais prévu de faire une année plus tranquille pour profiter des enfants et j'ai eu la possibilité d'être embauchée chez Comsport. Jérémy Medjana cherchait quelqu'un sur le secteur féminin pour l'épauler un peu, pour proposer les mêmes services et se développer. Je suis à temps plein depuis peu. Je viens d'obtenir le diplôme d'agent qui officialise les choses. Avant, j'étais dans un rôle de conseil, de prospection, de recrutement. Une dernière formation obligatoire a été reportée donc je vais devoir attendre un peu pour avoir le droit d'exercer en tant qu'agent.

Sur une échelle de 1 à 10, à quel niveau suis-tu encore le championnat de Ligue Féminine ?
Je n'ai jamais quitté le milieu. Mon métier m'oblige à suivre mais je ne me vois pas vivre sans le basket. Même si j'avais eu un métier en dehors, j'aurais continué à suivre, à aller voir des matches. Je joue encore un peu, ma fille commence à s'y mettre.

Quel est ton plus beau souvenir de LFB ?
J'ai eu deux périodes dans ma carrière, une à Mondeville et l'autre à Nantes. C'est dur de trouver un moment. A Mondeville, je me souviens d'un match que l'on gagne contre Tarbes et qui nous qualifie pour l'Euroligue. C'était en 2005 ou 2006 je ne sais plus. A Nantes, c'est mon dernier match à domicile quand je savais que j'allais arrêter. C'était pour moi un grand moment.

Et le moins bon ?
Ma première blessure au ligament croisé. Il y a eu un avant et un après. Je revenais d'une année blanche puisque j'avais donné naissance à ma fille et là une deuxième année sans rien... J'ai galéré à revenir. C'est vraiment un mauvais souvenir. Après je me suis "pétée" une deuxième fois mais c'était sur mon dernier match de carrière. Ca reste anecdotique et n'a eu aucun impact sur la suite. Je ne l'ai pas mal vécu contrairement à la première.

As-tu encore des échanges avec certaines joueuses ?
J'en ai beaucoup. Mon métier fait que je créé des liens avec certainees que je connaissais peut être moins. J'ai encore des contacts avec énormément de filles comme Lenae Williams aux États-Unis, Aurélie Bonnan dont je suis très proche, des joueuses qui jouent encore comme Sarah Michel, Marielle Amant, Isis Arrondo. Ma vie tourne autour du basket de toute manière.

Son parcours

Joueuse
1990-1996 Montpellier
1996-1997 Montferrand
1997-2000 Aix-en-Provence
2000-2001 Université de Colorado (NCAA, USA)
2001-2003 Montpellier
2003-2008 Mondeville puis Ekaterinbourg (Russie)
2009-2010 Mondeville
2010-2014 Nantes Rezé

Entraîneur
2014-2016 Nantes Rezé (U18, espoirs)
2016-2018 Nantes Rezé (assistante LFB)

Son palmarès

Joueuse
Vainqueur de la Coupe de France en 2000
Vainqueur du Challenge Round LFB en 2011 et 2012
Championne de France Espoirs LFB en 1999
Vainqueur du trophée de l'Avenir en 1998 et 1999

Entraîneur
Championne de France Espoirs LFB en 2016

*DAVB : Diplôme d'Assistant Vidéo de Basket
*DES : Diplôme d'Entraîneur Supérieur

Catégorie: 
Surtitre: 
Que deviens-tu...Caroline Aubert ?
Auteur: 
Propos recueillis par Arnaud Dunikowski
Date d’écriture: 
Lundi, 23. Mars 2020
Vignette: 
Chapeau: 
Légende de la Ligue Féminine (14 saisons, 328 matches) dont elle fut cinq fois la meilleure passeuse, Caroline Aubert travaille pour la société Comsport en tant qu'agent. Elle n'a donc jamais quitté le milieu.

"Ma mère me résume les matches"

Corps: 

Comment vas-tu Anaël ?
Ca va très bien, dans les conditions actuelles. Je suis très épanouie dans ma nouvelle vie.

Que deviens-tu ?
Avant que ma carrière ne s'arrête j'avais déjà anticipé. J'ai passé mon diplôme de coach sportif pendant la dernière année. Avec mon copain, alors rugbyman à Leucate, on avait un projet commun d'ouvrir une salle de sport. Ma dernière saison a été très compliquée avec des grosses blessures et notamment une à l'épaule qui m'a fait souffrir. J'ai eu ce diplôme puis on a commencé à chercher une salle à nous. On l'a ouverte à Sévrier, à côté d'Annecy en Haute-Savoie.

Sur une échelle de 1 à 10, à quel niveau suis-tu encore le championnat de Ligue Féminine ?
C'est mieux d'être honnête ou pas ? On va dire 2 (rires). J'ai pas mal de nouvelles de certaines joueuses, je suis un peu sur les réseaux sociaux mais ça s'arrête là. C'est plutôt ma mère qui me résume les matches, elle est encore à fond. Je suis tellement prise par ma salle que c'est compliqué. Étant à la fois gérante et coach ça fait beaucoup de boulot. Je suis allée cette année à l'Open mais pas encore à Lyon. Je suis assez pris en fait.

Quel est ton plus beau souvenir de LFB ?
Bizarrement ce n'est même pas un titre. Ce serait plutôt lors de ma saison à Challes-les-Eaux, on avait joué un match de playoffs à la salle polyvalente. C'était particulier parce qu'il y avait toute ma famille dans les tribunes. C'était au-delà du basket, au niveau émotion c'était énorme. Certainement l'un de mes plus beaux souvenirs. Si on veut parler de titre, celui de championne d'Europe en 2009.

Et le moins bon ?
Mes pires souvenirs ce sont les non-sélections en l'Équipe de France les deux années des Jeux Olympiques.

As-tu encore des échanges avec certaines joueuses ?
Oui je pense à Marion Laborde, Gaëlle Skrela. En plus jeune il y a Ornella Bankolé. Je ne les ai pas régulièrement mais de temps en temps. Je suis un peu une sauvage aussi et je n'ai pas trop le temps. Heureusement qu'il y a les audios qui existent, c'est bien pratique.

Son parcours

2003-2005 Centre Fédéral
2005-2009 Clermont-Ferrand
2009-2011 Bourges
2011-2012 Challes-les-Eaux
2012-2013 Prague (Rép. Tchèque)
2013-2014 Arras
2014-2018 Lattes Montpellier

Son palmarès

En Équipe de France
Championne d’Europe en 2009
Médaillée d'argent à l'Euro en 2013 et 2015
Médaillée de bronze au Mondial Espoirs en 2007
Médaillée de bronze à l’Euro Espoirs en 2006
Médaillée de bronze à l’Euro Juniors en 2005

En club
Championne de France LFB en 2011 et 2016
Vainqueur de la Coupe de France en 2010, 2015 et 2016
Vainqueur du Match des Champions LFB en 2016
Championne de République Tchèque en 2013

Catégorie: 
Surtitre: 
Que deviens-tu...Anaël Lardy ?
Auteur: 
Propos recueillis par Arnaud Dunikowski
Date d’écriture: 
Jeudi, 19. Mars 2020
Vignette: 
Chapeau: 
Joueuse de Ligue Féminine de 2005 à 2018 (334 matches), Anaël Lardy a rangé ses basket voilà bientôt deux ans. Elle vit désormais en Haute-Savoie où elle gère et anime une salle de sport avec son compagnon.

France - Espagne : 4 rendez-vous historiques

Corps: 

Dans le prolongement de sa collaboration avec la FFBB, avec qui elle organisera l’EuroBasket féminin en 2021, la FEB (Federación Española de Baloncesto) accueillera les Equipes de France à Malaga pour une double confrontation, le 30 juin, au Palacio de Deportes José María Martín Carpena (11 300 places).

Le 18 février dernier, à l’INSEP, la FFBB avait annoncé le programme de préparation des Équipes de France pour les Jeux Olympiques de Tokyo, avec notamment un double France – Espagne à l’Accor Arena de Paris, le 10 juillet.

"L’accord que nous avons trouvé avec la Fédération Française pour réunir sur un même lieu, à Malaga puis à Paris, nos deux équipes nationales, chez les féminines comme chez les masculins, est une opportunité unique pour permettre aux supporters de suivre ce que le basket international a à offrir de meilleur", a déclaré le Président de la FEB, Jorge Garbajosa.

Jean-Pierre Siutat (Président de la FFBB) : "Organiser avec la fédération espagnole ces deux doubles confrontations France-Espagne avec nos deux équipes séniors, est la concrétisation d’un partenariat solide entre nos deux fédérations. Nous avions entamé cette collaboration dès novembre dernier avec les matchs amicaux de l’Équipe de France féminine, nous la poursuivons en organisant ces quatre rencontres de préparation aux Jeux Olympiques. Quelle chance incroyable pour les fans de basket de pouvoir retrouver les joueuses et les joueurs du top niveau européen et mondial réunis sur un même plateau. Ces rencontres prouvent une nouvelle fois la volonté commune de nos deux fédérations de traiter de manière égalitaire nos sélections masculines et féminines. La co-organisation de l’EuroBasket féminin 2021 avec l’Espagne est aussi l’assurance d’une réussite sportive et populaire de ces événements grâce à l’expérience de nos deux institutions dans ce domaine."

Surtitre: 
ÉQUIPES DE FRANCE A
Date d’écriture: 
Lundi, 2. Mars 2020
Vignette: 
Chapeau: 
L’Équipe de France féminine et l’Équipe de France masculine seront réunies à Malaga pour y affronter l’Espagne le 30 juin prochain, avant de se retrouver à l’Accor Arena le 10 juillet.

Johannes MVP de la J14

Corps: 

#3 - Helena Ciak (Lyon)
Frustrée jeudi dernier en Euroligue (5 fautes en 17'), la pivot des Lionnes s'est rattrapée contre le BLMA. Précise (66% de réussite) et dominatrice sous les paniers, elle n'a jamais pu être arrêtée par la défense lattoise, toujours orpheline de Stephanie Mavunga.
20pts (10/15 aux tirs), 11rbds, 2 passes, 2int et 1 contre en 32' - Evaluation : 28
Victoire 94-73 contre Lattes Montpellier

#2 - Djéné Diawara (Charleville-Mézières)
Si les snipers carolo se sont régalés (17/25 à 3-pts), l'intérieure franco-malienne des Flammes a aussi tenu son rang dans la peinture. D'une efficacité redoutable en sortie de banc, Djéné Diawara a rendu une copie quasi parfaite pour permettre à son équipe de décrocher une cinquième victoire consécutive en LFB.
18pts (7/9 aux tirs), 11rbds, 2 passes et 2int en 25' - Evaluation : 32
Victoire 103-70 contre Nantes Rezé

#1 - Marine Johannes (Lyon)
Sur sa lancée du TQO et d'un match solide à Gdynia jeudi, Marine Johannes a réalisé le match le plus complet de sa saison et probablement de sa carrière. Innarrêtable en attaque (7/9 à 2-pts, 4/5 à 3-pts) et juste (4 passes, aucune balle perdue), la Normande monte doucement en température alors que les grosses échéances approchent pour son équipe.
28pts (11/14 aux tirs), 3rbds, 4 passes, 1int et 1 contre en 33' - Evaluation : 34
Victoire 94-73 contre Lattes Montpellier

NB : le choix de la MVP se base uniquement sur des critères statistiques (évaluation) et privilégie une joueuse qui a fait gagner son équipe.

Catégorie: 
Surtitre: 
Ligue Féminine - MVP
Date d’écriture: 
Lundi, 24. Février 2020
Vignette: 
Chapeau: 
Impériale dans le choc de la journée 14 entre Lyon et Lattes Montpellier, l'arrière de LDLC ASVEL Féminin et de l'Équipe de France est logiquement désignée meilleure joueuse du week-end. Sur le podium, elle est accompagnée de l'intérieure des Flammes Djéné Diawara et de sa coéquipière Helena Ciak.

Double France-Espagne à Paris à l'Accor Arena le 10 juillet

Corps: 

Pour la première fois lors d’une conférence de presse, les entraîneurs des Équipes de France 5x5 et 3x3 étaient réunis sur un même lieu afin d’aborder leurs perspectives olympiques mais également rappelé le volet formation du basket tricolore.

Face aux journalistes présents, le Président de la FFBB, Jean-Pierre Siutat, a rappelé la récurrence des résultats de très haut niveau du basket français en qualifiant trois fois de suite ses deux équipes 5x5 au Jeux Olympiques. Il a également reprécisé l’investissement de la fédération dans la formation et a présenté, pour la première fois, le documentaire « Pôle France BasketBall » qui présente la structure accueillant les joueurs et joueuses potentiels, basée à l’INSEP à Paris.

Le DTN, Alain Contensoux a détaillé les chiffres clefs du Pôle France BasketBall avec notamment, 58 joueuses en Équipe de France féminine, 32 joueurs en Équipe de France masculine, 9 joueuses en WNBA, 12 joueurs en NBA, 64 joueuses en EuroLeague Women et 38 joueurs en EuroLeague. Il a également rappelé le double projet sportif, encadré par 9 techniciens qui cumulent 25 médailles internationales, dont 8 en Or et scolaire avec 100% de réussite au baccalauréat depuis 2010.

Le Directeur de la performance, Jacques Commères a, lors de son intervention, salué le travail de coordination des programmes techniques entre les différents staffs des équipes nationales et loué le travail réalisé dans les différents pôles espoirs pour atteindre au final la très haute performance. 

Les entraîneurs des Équipes de France 3x3, Richard Billant et Karim Souchu ont présenté le programme de préparation et la formule du Tournoi de Qualification Olympique en 3x3 qui se déroulera à Bangalore en Inde du 18 au 22 mars prochain.

Enfin, Valérie Garnier (entraîneure de l’Équipe de France féminine 5x5), Patrick Beesley (Général Manager du Team France Basket) et Vincent Collet (entraîneur de l’Équipe de France masculine 5x5) ont détaillé leur programme de préparation avec comme point d’orgue, un rendez-vous historique lors d’une double confrontation France / Espagne des deux sélections, le vendredi 10 juillet prochain à l’Accor Arena de Paris. La France accueillera dans la plus belle salle de l’hexagone le Champion du Monde et les Championnes d’Europe en titre.

Le programme de préparation de l'Equipe de France féminine
Le programme de préparation de l'Equipe de France masculine

 

Surtitre: 
Equipes de France
Auteur: 
Service de Presse FFBB
Date d’écriture: 
Mardi, 18. Février 2020
Vignette: 
Chapeau: 
Au cours d’une conférence de presse exceptionnelle, qui s’est déroulée à l’INSEP à Paris ce mardi, la Fédération Française de BasketBall a dévoilé les programmes de préparation aux Jeux Olympiques de Tokyo des deux équipes nationales 5x5 avec comme point d’orgue un double France-Espagne à Paris. En effet, l’Équipe de France féminine et l’Équipe de France masculine affronteront leurs homologues espagnols (championnes d’Europe et champions du Monde en titre) à l’Accor Arena le vendredi 10 juillet 2020. Lors de cette conférence de presse, la FFBB a également présenté en exclusivité le documentaire sur le Pôle France BasketBall.
crédit: 
(Crédit : Bacot/FFBB)
Social_posts: 
<blockquote class="twitter-tweet" data-partner="tweetdeck"><p lang="fr" dir="ltr">Conférence de presse exceptionnelle ce mardi à l&#39;<a href="https://twitter.com/INSEP_PARIS?ref_src=twsrc%5Etfw">@INSEP_PARIS</a> en présence des coachs des Equipes de France 5X5 et 3X3. Le programme de préparation pour les J.O. a été dévoilé ( d&#39;infos : <a href="https://t.co/lX4pd5xd6u">https://t.co/lX4pd5xd6u</a>) <a href="https://twitter.com/hashtag/ObjectifTokyo?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw">#ObjectifTokyo</a> <a href="https://t.co/aSvK1JWJKq">pic.twitter.com/aSvK1JWJKq</a></p>&mdash; FFBB (@ffbasketball) <a href="https://twitter.com/ffbasketball/status/1229790648410263552?ref_src=twsrc%5Etfw">February 18, 2020</a></blockquote> <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>

Rupert MVP de la J13

Corps: 

#3 - Promise Amukamara (Charnay)
La meneuse nigérianne du CBBS a rendu la meilleure copie de sa saison face à un concurrent direct. Sa vitesse et son adresse près du cercle (7/8 à 2pts) ont permis aux Pinkies de prendre le meilleur sur Saint-Amand. L'apport de Mikaela Ruef (18pts), pour son premier match avec Charnay, a également été déterminant.
20pts (7/11 aux tirs), 5rbds, 2 passes et 2int en 34' - Evaluation : 25
Victoire 91-65 contre Saint-Amand

#2 - Marie-Michelle Milapie (Lattes Montpellier)
Dans l'ombre de Stephanie Mavunga depuis le début de saison, Michou devrait se mettre en lumière ces prochaines semaines puisque sa coéquipière est blessée. Face à Nantes Rezé, l'internationale tricolore s'est régalée. Tout comme Ornella Bankolé (19pts à 5/7 à 3-pts), Marie-Michelle Milapie a connu une belle soirée au niveau de l'adresse.
30pts (11/15 aux tirs), 10rbds, 3 passes et 3int en 30' - Evaluation : 25
Victoire 86-54 contre Nantes Rezé

#1 - Iliana Rupert (Bourges)
Face à trois intérieures bien plus expérimentées (Amant, Ngoyisa, Touré), Iliana Rupert n'a pas flanché. Précise (72% de réussite), elle a été un poison pour la défense vendéenne et une menace permanente sous les paniers (6 rebonds offensifs). A seulement 18 ans, elle vient de signer son match référence en Ligue Féminine.
24pts (8/11 aux tirs), 10rbds, 3 passes et 1int en 29' - Evaluation : 31
Victoire 85-62 contre Roche Vendée

NB : le choix de la MVP se base uniquement sur des critères statistiques (évaluation) et privilégie une joueuse qui a fait gagner son équipe.

Catégorie: 
Surtitre: 
Ligue Féminine - MVP
Date d’écriture: 
Lundi, 27. Janvier 2020
Vignette: 
Chapeau: 
La jeune intérieure de Bourges, Iliana Rupert (18 ans), s'est illustrée samedi soir lors de la victoire des Tango à Roche Vendée. En sortie de banc, elle n'a jamais pu être stoppée par la défense du RVBC.

Fauthoux MVP de la J10

Corps: 

#3 - Gabby Williams (Lattes Montpellier) et Taylor Wurtz (Landerneau)
En complément de Stephanie Mavunga (15pts, 20rbds), Gabby Williams s'est montrée à son aise face à la défense de Basket Landes. Déjà auteure de 29 points avant la trêve contre les Flammes, l'Américaine a brillé de loin (6/9 à 3-pts). Sa compatriote de Landerneau Taylor Wurtz a fait encore mieux avec un coquet 7/9 contre Charleville-Mézières. Une perf qui permet à la formation bretonne d'équilibrer son bilan après 10 journées.
G. Williams : 29pts (9/18 aux tirs), 5rbds et 1int en 28' - Evaluation : 24
Victoire 81-58 contre Basket Landes
T. Wurtz : 24pts (7/14 aux tirs), 6rbds et 1 passe en 31' - Evaluation : 24
Victoire 90-77 contre Charleville-Mézières

#2 - Jacinta Monroe (Nantes Rezé)
Meilleure joueuse du NRB depuis le début de la saison, Jacinta Monroe a encore porté les Déferlantes sur ses épaules. Djaldi-Tabdi (12pts, 10rbds), Delaere (16pts) et Aydin (15pts) ont su prendre le relai quand il le fallait mais l'apport du banc (0 point) a plombé Nantes Rezé.
27pts (9/17 aux tirs), 8rbds, 2 passes et 3int en 37' - Evaluation : 32
Défaite 72-86 contre Bourges

#1 - Marine Fauthoux (Tarbes)
Mené près de 36 minutes par les Pinkies, un 11-0 à l'entame du money time a complètement inversé la tendance en faveur des Bigourdanes. Solide durant toute la rencontre, et notamment sur la ligne de vérité (9/9), Marine Fauthoux a appporté sa pierre à l'édifice durant ces deux minutes de feu.
24pts (6/14 aux tirs), 10rbds, 4 passes et 2int en 37' - Evaluation : 28
Victoire 80-72 contre Charnay

NB : le choix de la MVP se base uniquement sur des critères statistiques (évaluation) et privilégie une joueuse qui a fait gagner son équipe.

Catégorie: 
Surtitre: 
Ligue Féminine - MVP
Date d’écriture: 
Mercredi, 8. Janvier 2020
Vignette: 
Chapeau: 
La jeune meneuse de Tarbes (18 ans) s'est particulièrement illustrée samedi dernier face à Charnay. En l'absence de Tima Pouye, l'internationale tricolore a parfaitement pris le relai de sa coéquipière en attaque et permis au TGB de vaincre le promu bourguignon.

Pages

S'abonner à RSS - Equipe de France féminine