Ligue Féminine | Page 4 | FFBB

Ligue Féminine

Message d'erreur

Warning : array_flip(): Can only flip STRING and INTEGER values! dans EntityCacheControllerHelper::entityCacheLoad() (ligne 73 dans /var/home/ffbb/public_html/sites/all/modules/contrib/entitycache/includes/entitycache.entitycachecontrollerhelper.inc).

Objectif or

Corps: 

Les sites de paris en ligne pourraient proposer une nouvelle cote adaptée à l’Equipe de France féminine. Combien de temps avant que leur adversaire ne craque ? Cinq, dix, quinze, vingt minutes ? La Biélorussie pourra avoir la fierté d'avoir tenu quasiment quarante minutes.

Comme elles en ont pris l’habitude depuis le début de la compétition, les Tricolores ont peiné lors des premières minutes, pénalisées par une adresse famélique. A 4/18 aux tirs et une meilleure marqueuse, Sandrine Gruda, à 0/4, la France aurait pu boire la tasse. Mais sa défense et la profondeur de son banc la mettent à l’abri des coups de moins bien. Elle aura ainsi accusé un retard de 5 points (8-13) avant de changer de braquet. Maintenues dans le match par Endy Miyem (9 points au premier quart-temps), les Bleues ont ensuite recollé avant de creuser un premier écart à partir de la dixième minute.

Son banc a fait une nouvelle fois la différence avec l’entrée en jeu percutante du duo intérieur Ciak-Chartereau et celle de Sarah Michel agressive en défense. Sa domination bienvenue au rebond, un secteur que Valérie Garnier souhaitait voir plus performant, et sa capacité à trouver du jeu rapide lui offraient quelques paniers faciles qui mettaient les Biélorusses dans les cordes (35-25).

Ces dernières allaient cependant réaliser un match que l’on qualifiera de trainardes. Pas totalement dangereuses, pas entièrement décrochées, notamment du fait de la vista offensive de sa meneuse naturalisée Alexandria Bentley et de sa capacité à dérouler patiemment leurs systèmes pour trouver le meilleur tir possible. A -8 à la pause elles parviendront au cœur du troisième quart-temps à revenir à -5 (43-38), profitant des trop nombreuses balles perdues françaises.

Mais en face, Endy Miyem veillait. La recordwoman des médailles internationales s’est ainsi fendue de son record en carrière au meilleur moment, enquillant les paniers comme des perles en attendant que Sandrine Gruda ne finisse par régler la mire à l’approche du money-time. L’Equipe de France n’est jamais parvenue à signer un véritable K.-O., peinant à contenir Anastasia Verameyenka et à écarter la Biélorussie du rebond offensif. Les paniers d'Alix Duchet, celui de Marie Johannès, Valériane Vukosavljevic ou de Gabby Williams ont cependant fait la différence, illustrant une nouvelle fois que c'est le collectif et la variété des options qui pourront permettre à la France d'aller chercher une médaille d'or dont elle rêve depuis 2009.

France - Biélorussie : 73-61

Les réactions d'après-match
Alexia Chartereau
: "On allait rien nous donner et cela a été dur contre la Biélorussie. On sait qu'il nous reste un match et c'est tout ce qu'on a en tête. Le but c'était de gagner, peu importe si c'était beau ou un peu moins beau."

Endy Miyem : "J'étais ultra motivée, j'avais vraiment envie d'aller chercher cette place en finale. Parfois on est transcendée et c'était le cas ce soir. En quarts c'était déjà plus dur, ce soir aussi. Elles ont lâché encore plus tard. Cela nous prépare pour le match de demain, il faudra être prête à répondre à tous les scénarios. Je suis contente d’avoir battu mon record de points mais tout ce que je veux c’est une médaille d’or. Ce n’était pas notre plus beau match mais nous sommes toujours dans le chemin qu’on voulait emprunter depuis le début. Il reste un match pour aller chercher ce qu’on attend depuis longtemps déjà."

Valérie Garnier : "Nous avons manqué de rythme et d’intensité par rapport aux autres rencontres. En fait on a joué au rythme de la Biélorussie et c’est ce qui nous a causé des problèmes. Il faudra le régler pour demain. Mais j'ai senti sur le banc et sur le terrain de la sérénité. C’est notre cinquième finale consécutive et il est temps de gagner désormais. Ce qui est positif c’est la continuité de nos résultats, tout ce qui manque c’est un nouveau titre."

Surtitre: 
EuroBasket Women 2021
Date d’écriture: 
Samedi, 26. Juin 2021
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
L’Equipe de France a poursuivi sur son parcours en mode rouleau compresseur, écartant sans briller mais avec autorité la Biélorussie en demi-finale de l’EuroBasket (73-61) pour s’offrir sa cinquième finale de rang dans la compétition.
crédit: 
Julien Bacot/FFBB
Social_posts: 
<iframe width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/RemjxsA56hA" title="YouTube video player" frameborder="0" allow="accelerometer; autoplay; clipboard-write; encrypted-media; gyroscope; picture-in-picture" allowfullscreen></iframe>
Pour Newsletter: 

34 ans et une journée spéciale pour Sandrine Gruda

Surtitre: 
Equipe de France féminine
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Samedi, 26. Juin 2021
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
À la veille de leur demi-finale, les Bleues en ont profité pour fêter les 34 ans de Sandrine Gruda. Une journée pleine de surprises pour l'intérieure des Tricolores, à vivre en inside comme si vous y étiez.
Social_posts: 
<iframe width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/ufvypZk4lPQ" title="YouTube video player" frameborder="0" allow="accelerometer; autoplay; clipboard-write; encrypted-media; gyroscope; picture-in-picture" allowfullscreen></iframe>
Pour Newsletter: 

La passe de cinq ?

Corps: 

Son entrée en matière surprenante face à l’Espagne, avec une victoire 53-51, aurait pu être classée parmi les surprises sans lendemain. 24 heures plus tard, la Biélorussie était d’ailleurs ramenée à la réalité par la Slovaquie. Pourtant, samedi soir, les Biélorusses seront sur le parquet de Valence pour y disputer une demi-finale européenne. Pas la première puisque l’ancien satellite de l’URSS a déjà remporté une médaille, lors de l’EuroBasket 2007 (bronze).

Sa présence dans le dernier carré cette année n’était toutefois pas prévue au programme mais les troupes de Natalya Trafimava ont parfaitement exploité leur premier succès sur l’Espagne pour demeurer dans une partie de tableau plus favorable et dominer la Suède en quart de finale, grâce à une défense redoutable, la meilleure du tournoi (52,3 pts encaissés seulement) et un trio qui porte l’équipe de l’autre côté du terrain. L’Américaine Alexandria Bentley est la chef d’orchestre à l’arrière (15,3 pts, 3,5 pds) tandis que Mariya Papova (16,8 pts, 11,0 rbds) et Anastasia Verameyenka (11,8 pts, 9,3 rbds) règnent sous les cercles. Les solutions de repli sont en revanche plus minces avec une rotation limitée à huit joueuses. C’est sur ce point que la machine de guerre tricolore doit faire la différence. "On arrive à user les équipes", remarquait ainsi Valériane Vukosavljevic après la victoire sur la Bosnie. "J’ai la chance d’avoir un roster de 12 joueuses qui peuvent s’exprimer de manière efficace", ajoute Valérie Garnier. "Les rotations c’est une volonté de garder de la fraîcheur pour la fin de compétition. Donc nous avons essayé de contrôler tous les temps de jeu."

Lors de son dernier titre européen, en 2009, l’Equipe de France avait affronté… la Biélorussie en demi-finale. Une équipe portée par Yelena Leuchanka, emprisonnée il y a quelques mois pour son opposition au régime d’Alexandre Loukachenko, fréquemment à la Une de la presse internationale depuis plusieurs semaines. Une situation tendue qui "galvanise" les joueuses biélorusses selon Sandrine Gruda. Après son transfert matinal vers Valence jeudi, la France a pris ses marques au Pavelló Municipal Font de Sant Lluís, la Fonteta pour les intimes, qui ne verra pas l’Espagne jouer pour le titre, accentuant encore un peu plus le statut de favorites des Bleues. Le staff technique aura cependant l’occasion de mettre ses ouailles en garde en leur demandant de conserver leur concentration jusqu’au bout et de ne pas prendre à la légère leur adversaire. "On n’est pas impunément en demi-finale. C’est obligatoirement une équipe dangereuse pour l’Equipe de France", prévient Valérie Garnier. "Elle se fait plutôt remarquer par ses qualités offensives habituellement. Cette année elle se met à défendre." Un domaine dans lequel la meilleure attaque de l’EuroBasket n’a, historiquement, aucune difficulté à rivaliser.

Demi-finales - Samedi 26 juin

A Valence (Espagne)
France – Biélorussie / 18h00 (en direct sur W9 et Canal + Sport)
Serbie – Belgique / 21h00

Surtitre: 
Equipe de France féminine
Auteur: 
Julien Guérineau (FFBB)
Date d’écriture: 
Samedi, 26. Juin 2021
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
L’Equipe de France féminine a la possibilité de se qualifier pour sa cinquième finale consécutive d’un EuroBasket. Elle affronte la Biélorussie samedi à 18h00 (en direct sur W9 et Canal + Sport).
crédit: 
(Crédit : Bacot/FFBB)
Social_posts: 
<blockquote class="twitter-tweet" data-partner="tweetdeck"><p lang="fr" dir="ltr"><br> 1/2 de finale<br> Biélorussie<br> Valence (Espagne)<br> 18H00<br> <a href="https://twitter.com/w9officiel?ref_src=twsrc%5Etfw">@w9officiel</a> &amp; <a href="https://twitter.com/CanalplusSport?ref_src=twsrc%5Etfw">@CanalplusSport</a><br> <a href="https://twitter.com/hashtag/FRABLR?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw">#FRABLR</a> <a href="https://t.co/SZCY0DMV6P">pic.twitter.com/SZCY0DMV6P</a></p>&mdash; Equipes de France de Basket (@FRABasketball) <a href="https://twitter.com/FRABasketball/status/1408671665203073024?ref_src=twsrc%5Etfw">June 26, 2021</a></blockquote> <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>
Pour Newsletter: 

Arrivées à Valence

Corps: 

France-Biélorussie, samedi 26 juin à 18h00, en direct sur W9 et Canal + Sport

 

Surtitre: 
La Minute Inside
Auteur: 
À Valence, Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Vendredi, 25. Juin 2021
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Qualifiées pour le dernier carré de l'Euro, les Bleues ont fait le voyage entre Strasbourg et Valence en Espagne ce jeudi. Iliana Rupert et Gabby Williams reviennent sur ce transfert, comment les Tricolores occupent leur voyage, et surtout qui remporte les parties de Uno.
Social_posts: 
<iframe width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/2odOUb6deow" title="YouTube video player" frameborder="0" allow="accelerometer; autoplay; clipboard-write; encrypted-media; gyroscope; picture-in-picture" allowfullscreen></iframe>
Pour Newsletter: 

L'inside après la Bosnie

Surtitre: 
Equipe de France féminine
Auteur: 
Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Vendredi, 25. Juin 2021
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Vainqueur de la Bosnie (80-67) de la redoutable Jonquel Jones, l'Equipe de France féminine a validé son billet pour le dernier carré de l'EuroBasket Women 2021. Et peut quitter Strasbourg le cœur léger et prendre la direction de l'Espagne. Revivez cette qualification dans les coulisses des Bleues.
Social_posts: 
<iframe width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/pval9OyBBbY" title="YouTube video player" frameborder="0" allow="accelerometer; autoplay; clipboard-write; encrypted-media; gyroscope; picture-in-picture" allowfullscreen></iframe>
Pour Newsletter: 

La demi-finale des Bleues en clair sur W9

Corps: 

Après son succès face à la Bosnie en quart de finale, l'Equipe de France féminine s'est qualifiée pour la 7ème fois d'affilée dans le dernier carré de la compétition continentale. Samedi en début de soirée (18h00), les troupes de Valérie Garnier affronteront la Biélorussie, vainqueur de la Suède au tour précédent. Une rencontre à suivre en direct et en clair sur W9 (chaîne de la TNT) avec Vincent Coueffe & Yannick Souvré aux commentaires.

Le match sera parallèlement diffusé sur Canal + Sport, avec Stéphane Gentil et Isabelle Yacoubou derrière le micro.

France-Biélorussie, samedi 26 juin à 18h00, en direct sur W9 & Canal + Sport

Surtitre: 
Equipe de France féminine
Auteur: 
À Valence, Kévin Bosi (FFBB)
Date d’écriture: 
Jeudi, 24. Juin 2021
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Les Bleues joueront leur demi-finale de l'Euro 2021 face à la Biélorussie ce samedi à 18h00 au Pavelló Municipal Font de Sant Lluís de Valence. Un match à suivre en direct et en clair sur W9.
Social_posts: 
<blockquote class="twitter-tweet" data-partner="tweetdeck"><p lang="fr" dir="ltr">FRANCE BIELORUSSIE<br><br>La demi-finale de l’Euro féminin de basket, en direct, samedi à 17.50 ! <br><br>Une rencontre décisive commentée par <a href="https://twitter.com/YannickSouvre?ref_src=twsrc%5Etfw">@YannickSouvre</a> et <a href="https://twitter.com/VincentCoueffe?ref_src=twsrc%5Etfw">@VincentCoueffe</a> <a href="https://twitter.com/hashtag/EuroBasketWomen2021?src=hash&amp;ref_src=twsrc%5Etfw">#EuroBasketWomen2021</a> <a href="https://t.co/Cm1mPfljSx">pic.twitter.com/Cm1mPfljSx</a></p>&mdash; W9 (@W9) <a href="https://twitter.com/W9/status/1407969507092668417?ref_src=twsrc%5Etfw">June 24, 2021</a></blockquote> <script async src="https://platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script>
Pour Newsletter: 

Une demie s'il vous plaît

Corps: 

La première surprise de la soirée venait du banc puisque Marica Gajic, l'une des meilleures bosniennes et future joueuse des Flammes Carolo, n'allait pas prendre part au match. L'Équipe de France débutait piano et comme prévu, Jones et Babic s'illustraient pour la Bosnie. Côté tricolore, Endy Miyem se montrait opportuniste sous le cercle (6-9, 4'). Malgré quelques ratés et des arbitres tatillons, la France virait en tête, au buzzer, grâce à Gabby Williams (18-16, 10').

Les partenaires de Jonquel Jones (8pts et 9rbds dans le 1er QT) ne profitaient pas des deuxièmes chances laissées par le rebond français. En difficulté pour trouver le chemin du panier, les Tricolores se rattrapaient dans le combat défensif (20-18, 13') même si Jones posait toujours autant de problèmes aux Bleues. Iliana Rupert sortait de sa boîte, Valériane Vukosavljevic faisait parler sa polyvalence puis Sandrine Gruda libérait les 2788 spectateurs du Rhénus juste avant la pause (39-31).

L'intérieure martiniquaise restait sur sa lancée puis Marine Johannes, par deux fois derrière l'arc, mettait rapidement la Bosnie dans les cordes (49-33, 22'). Ce coup de chaud tricolore ne durait pas et l'inévitable Jones ramenait son équipe dans le sillage français (51-44, 27'). Un temps à +16, l'Équipe de France revoyait la Bosnie sur ses talons mais plusieurs gros stops et Marine Johannes, à la sirène, oxygénaient les Bleues (63-47).

Les Bosniennes paraissaient elles manquer d'air à l'image d'une Jones qui se cachait un peu plus même si elle battait le record de rebonds sur un match à l'EuroBasket Women (24). Passées en défense de zone, elles étaient punies par Miyem qui se régalait dans le petit périmètre (71-54, 33'). La capitaine des Bleues se chargeait de mettre fin aux derniers espoirs de la Bosnie. Comme imaginé, l'Équipe de France a de nouveau lessivé un adversaire qui, malgré un coeur énorme, n'a pas été en mesure de tenir sur la distance. 

France - Bosnie-Herzégovine 80-67

Les réactions d'après-match

Valérie Garnier : "C'était un match dur contre une équipe de Bosnie courageuse. Cette intensité est notre marque de fabrique, c'est elle qui nous remet dans le match à chaque fois"

Endy Miyem : "Je suis heureuse d'être en demi-finale. On ne connaissait pas vraiment cette équipe de Bosnie et maintenant tout le monde la connaît. On sait que l'on a un long chemin pour atteindre notre but"

Goran Lojo (entraîneur de la Bosnie-Herzégovine) : "En première mi-temps on a contrôlé le match. Les joueuses ont fait de gros efforts, je suis ravi d'être la première équipe à dominer la France aux rebonds. C'est une équipe très forte, félicitations à elle"

Melisa Brcaninovic : "On a montré que l'on pouvait jouer contre tout le monde. On s'est battues jusqu'au bout, félicitations à la France"

EuroBasket Women 2021 - Les résultats du jour

Quarts de finale

A Strasbourg
France - Bosnie-Herzégovine 80-67
Belgique - Russie / 20h45

A Valence (Espagne)
Belarus - Suède 58-46
Serbie - Espagne / 21h00

EuroBasket Women 2021 - Suite de la compétition

Samedi 26 juin à Valence (Espagne)

Demi-finales
Belarus - France
Serbie ou Espagne - Belgique ou Russie

Matches de classement 5-8
Suède - Bosnie-Herzégovine
Serbie ou Espagne - Belgique ou Russie

Les 6 premiers de l'EuroBasket Women disputeront les tournois de qualification à la Coupe du Monde féminine 2022, organisée en Australie, lors de la fenêtre internationale en février prochain.

Surtitre: 
EuroBasket Women 2021
Auteur: 
A Strasbourg, Arnaud Dunikowski
Date d’écriture: 
Mercredi, 23. Juin 2021
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Le scenario que l'on s'imaginait au coup d'envoi s'est révélé exact. Portée par une Jonquel Jones stratosphérique, la Bosnie-Herzégovine a tenu 30 minutes puis a explosé sous la pression des Bleues. Le trio Johannes-Miyem-Gruda a été royal pour qualifier l'Équipe de France en demi-finale, sa septième de suite, qu'elle jouera samedi contre le Belarus.
Social_posts: 
<iframe width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/YpYSNhYPrSo" title="YouTube video player" frameborder="0" allow="accelerometer; autoplay; clipboard-write; encrypted-media; gyroscope; picture-in-picture" allowfullscreen></iframe>
Pour Newsletter: 

Un quart piège contre la Bosnie

Corps: 

"Le quart de finale est toujours le match déterminant pour la suite, celui qui vous bascule d'un côté ou de l'autre" indique Valérie Garnier. Et pour le premier match couperet de la France, la rencontre contre la Bosnie-Herzégovine a tout du traquenard. "Ce serait une erreur de sous-estimer cette équipe" prévient la coach.

Le Petit Poucet de la compétition (34e au classement FIBA) a surpris tout le monde en dominant la Belgique dès le premier jour (70-55). Une victoire qui a donné des ailes aux partenaires de Marica Gajic puisqu'elles se retrouvent dans le top 8 européen alors que le pays vit seulement son 3e Euro (les deux autres remontent à 1997 et 1999). Si cette nation du nord des Balkans en est arrivée là, elle le doit en grande partie à sa naturalisée bahaméenne Jonquel Jones (27 ans, 1m98), meilleure marqueuse (20,8pts) et rebondeuse (14,5rbds) du tournoi.

Pour Alexia Chartereau, "c'est une joueuse assez complète qui préfère avant tout jouer à l'extérieur, on ne l'a pas vue tellement poster. Le maître-mot sera de tenir le un contre un mais aussi être fortes dans notre réseau, défendre la balle à cinq. C'est ce qu'on fait depuis le début et on a plutôt réussi à contrer les armes offensives de chaque équipe". Les Russes Vadeeva et Musina peuvent en témoigner.

Réduire les Bosniennes au jeu déroutant de Jones serait une grave erreur puisque derrière la pivot d'Ekaterinbourg, il y a de la qualité. "On a vu leur match contre la Croatie, la façon dont les joueuses sont habitées par leur détermination à performer. C'est une équipe qui marque 73 points de moyenne, d'une adresse redoutable à 3 points avec Babic qui est à 65% de réussite" explique Valérie Garnier. "Elles sont en train de se sublimer par l'importance de ce qu'elles font ici" poursuit la technicienne. "Elles n'ont rien à perdre, c'est aussi leur force" ajoute Marine Johannes.

Dans le camp tricolore, deux jours de repos ont "vraiment fait du bien". "Le plus important était de dormir, faire des soins, il faut en profiter" confesse Marine Johannes. Un luxe que n'a pas eu la Bosnie qui a ferraillé contre son voisin croate lundi soir (80-69). La fraîcheur et la longueur de banc devraient donc une fois encore être du côté français. "Il faut que l'on continue à faire ce que l'on a fait jusqu'à présent, prendre au sérieux tous les adversaires, continuer à les impacter physiquement, être dense en défense, être dans la course. On a la recette, il va falloir l'appliquer". Voilà le plan de cheffe Garnier et sa brigade.

Pour "la première des trois finales" que vont devoir disputer les Bleues si elles veulent monter sur la plus haute marche du podium dimanche à Valence, elles auront besoin du soutien du public alsacien. Il a parfaitement répondu présent depuis le début et aura fort à faire pour éteindre la bruyante diaspora bosnienne venue de l'Allemagne toute proche. Sur le terrain comme en tribunes, ça s'annonce intense.

L’assistant de Valérie Garnier, Grégory Halin, ne sera pas présent sur le banc face à la Bosnie-Herzégovine, pour des raisons familiales impérieuses

EuroBasket Women 2021 - Le programme du jour

Quarts de finale - Mercredi 23 juin

A Strasbourg
France - Bosnie-Herzégovine / 18h00 (Canal+ Décalé)
Belgique - Russie / 20h45

A Valence (Espagne)
Belarus - Suède / 18h00
Serbie - Espagne / 21h00

Surtitre: 
EuroBasket Women 2021
Auteur: 
A Strasbourg, Arnaud Dunikowski
Date d’écriture: 
Mercredi, 23. Juin 2021
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
L'Équipe de France féminine dispute ce soir son quart de finale de l'Euro à Strasbourg (18h en direct sur Canal+ Décalé). Sur la route des Bleues, la Bosnie-Herzégovine, surprise cet Euro, s'avance comme un obstacle dont il faudra se méfier à tout prix.
Social_posts: 
<iframe width="560" height="315" src="https://www.youtube.com/embed/_QOU-ouIuX8" title="YouTube video player" frameborder="0" allow="accelerometer; autoplay; clipboard-write; encrypted-media; gyroscope; picture-in-picture" allowfullscreen></iframe>
Pour Newsletter: 

Alix au pays des merveilles

Corps: 

Quand après seulement deux minutes de jeu face à la Croatie Olivia Epoupa est sortie du terrain, tête baissée et cheville tordue, il n'a pas fallu longtemps pour qu'Alix Duchet, sa binôme sur le poste 1, reprenne le rôle sans que le jeu tricolore n'en pâtisse. "Je ne me suis pas posé de questions, je devais apporter mes qualités et être présente pour l'Équipe de France" avoue l'intéressée.

C'est donc ça la force bleue : des rotations qui permettent de garder un niveau et une intensité pendant 40 minutes. "Des doublures de luxe qui pourraient démarrer un match dans une autre nation" selon les mots de Sarah Michel, elle aussi obligée de passer à la mène sur quelques séquences afin de faire souffler sa coéquipière à Bourges. "Elle se sent en confiance, elle met ses tirs, prend les bonnes décisions. On la voit comme ça en saison, c'est cool de la voir sur le devant de la scène internationale".

Un constat que partage Valérie Garnier, l'entraîneur des Bleues : "Alix découvre le niveau international, il faut lui laisser le temps de s'adapter et je trouve que son adaptation est très rapide". Les chiffres viennent aussi prouver cet impact puisque Duchet a compilé 7 points, 5 rebonds et 3 passes en moyenne lors du 1er tour soit des stats assez proches de ce qu'elle a réalisé cette saison avec le maillot Tango en LFB (10,1pts - 2,4 rbds - 3,1 pds). "Elle est aussi très bien secondée par les arrières, ça permet de ne pas trop tirer sur elle pour qu'elle puisse être performante" ajoute la technicienne tricolore. "Je me sens à l'aise parce que l'équipe fait tout pour m'intégrer et que je sois moi-même" confirme Duchet.

Quand la route s'est élevée, avec une adversité plus grande contre la République Tchèque puis la Russie, Alix Duchet n'a pas vacillé. Rapide balle en main et agressive en défense, elle a gagné son duel avec Kseniia Levchenko dimanche soir. C'est aussi elle qui a sonné la charge avec un tir longue distance, le premier d'une série de quatre qui a mis les Russes K.O, et terminé meilleure marqueuse de la France avec 12 points (son record en bleu). "Notre équipe peut alterner aussi bien sur le jeu intérieur qu'extérieur, la match de la Russie en est la preuve" précise t-elle dans un élan d'altruisme qui se voit autant sur le terrain que dans ses paroles.

La meneuse de Bourges sait qu'elle devra encore être au rendez-vous mercredi lors du quart de finale. Un défi qui ne l'effraie pas : "On a un objectif. Peu importe l'adversaire on sera prêtes au combat".

EuroBasket Women 2021 - Quarts de finale

Mercredi 23 juin

A Strasbourg
France - Bosnie-Herzégovine / 18h00 (Canal+ Sport)
Belgique - Russie / 20h45

A Valence (Espagne)
Belarus - Suède / 18h00
Serbie - Espagne / 21h00

Surtitre: 
EuroBasket Women 2021
Auteur: 
A Strasbourg, Arnaud Dunikowski
Date d’écriture: 
Mardi, 22. Juin 2021
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Propulsée meneuse titulaire en raison de la blessure d'Olivia Epoupa, Alix Duchet (23 ans, 22 sélections) tient solidement la barre bleue depuis trois rencontres. Sa gestion de jeu tricolore ferait presque oublier qu'elle vit son premier Euro chez les A.
Pour Newsletter: 

La force du collectif

Corps: 

Cette capacité à faire la différence en équipe se ressent dans les classements individuels puisque la meilleure marqueuse tricolore, Sandrine Gruda, n'est que 13e (14,3 pts/match). Pareil pour l'évaluation avec Sarah Michel, numéro 1 tricolore (14,7), que l'on retrouve au 16e rang après la phase de groupes et qui expliquait après le succès face à la Russie : "On a une force c'est que le danger peut venir de partout".

Les classements statistiques par équipe sont ainsi plus favorables aux Bleues que l'on retrouve au premier rang pour les points marqués, l'adresse, les rebonds ou encore l'évaluation.

Meilleure attaque : 87,0 points
Plus grand nombre de points marqués sur un match : 105 contre la Croatie

3e meilleure défense : 57,7 points encaissés

Équipe la plus adroite aux tirs : 49,0% de réussite
Équipe la plus adroites aux lancers-francs : 85,5% de réussite

Meilleure équipe aux rebonds : 47,0 par match
Meilleure équipe aux rebonds défensifs : 34,3 par match

2e meilleure équipe aux passes décisives : 22,3 par match

Meilleure équipe à l'évaluation : 113,0 par match

Surtitre: 
EuroBasket Women 2021
Auteur: 
A Strasbourg, Arnaud Dunikowski
Date d’écriture: 
Lundi, 21. Juin 2021
Vignette: 
Catégorie 2: 
Chapeau: 
Qualifiée directement pour les quarts de finale après son troisième succès en phase de groupes, l'Équipe de France impressionne sur le terrain par sa capacité à user ses adversaires. Et ça se voit dans les chiffres.
Pour Newsletter: 

Pages

S'abonner à RSS - Ligue Féminine